Avec Westover, le fantôme de Workforce plane sur l'Arc 2022

21/09/2022 - Actualités
Impressionnant vainqueur de Derby irlandais, avant de décevoir dans les King George VI, Westover tentera d’imiter Workforce, qui pour la même casaque avait remporté l’Arc 2011. Entré étalon à Shadai Farm, Workforce va connaitre des résultats décevants au Japon. Raison pour laquelle les irlandais de Knockhouse Stud ont décidé de le reconvertir étalon d’obstacle. Le pari semble payant car ses premières générations s’illustrent aux ventes et sur les pistes outre-Manche. Avec France Galop.

  En l'absence de Baaeed dans l'Arc, méfiance avec Westover ©Racing Post


 

C’était il y a 12 ans, en octobre 2010, Workforce remportait brillamment la plus grande course du monde : le Prix de l’Arc de Triomphe (Gr.1). Le pensionnaire de Sir Michael Stoute permettait à feu Khalid Abdullah de voir sa célèbre casaque verte, rose et blanche briller pour la troisième fois dans l’épreuve, après Dancing Brave et Rail Link. Si le saoudien a pu de nouveau vivre le grand frisson à Longchamp avec la star Enable en 2017 et 2018, il ne sera malheureusement pas là cette année pour soutenir son représentant Westover. Ce dernier possède d’ailleurs de nombreux points communs avec son glorieux ainé Workforce. Outre le fait que leurs noms commencent par un « W », ils ont suivi un chemin pour arriver jusqu’à l’Arc. Tous deux ont remporté un Derby (anglais pour Workforce et irlandais pour Westover), et tous deux ont déçu lors de leur sortie suivante dans les King George VI (Gr.1), en se classant 5e. Comme Workforce, Westover va faire sa réapparition dans l’Arc, en misant sur la fraicheur.  
 
 
 
Workforce et Ryan Moore après leur victoire dans l'Arc ©Racing Post
  

Workforce avait su faire oublier sa contre-performance, en dominant des chevaux comme Sarafina, Fame and Glory, Planteur, Lope de Vega ou encore Youmzain. De haute lutte, il avait su dominer d’une tête seulement le japonais Nakayama Fiesta. Jamais un concurrent nippon n’était passé aussi près de la victoire dans la course. Mais les japonais ne vont pas lui en tenir rigueur, car après deux 2e places au plus haut niveau, et un échec cuisant dans l’Arc 2011, Workforce va rentrer étalon à Shadai Farm, temple de l’élevage de la famille Yoshida. Après cinq saisons au Japon, les produits du fils de King’s Best déçoivent, son meilleur élément étant Divine Force, gagnant au niveau Groupe 2. Par conséquent en 2017, Workforce s’envole vers l’Irlande pour entamer une deuxième carrière au haras, celle d’étalon d’obstacle.
 
 
 Workforce à Shadai Farm
  
 
De par son modèle et son statut de vainqueur de Derby et d’Arc, Knockhouse Stud décide de faire confiance à Workforce pour l’obstacle. Proposé au tarif de 4500€, le sire a su s’attirer les faveurs des éleveurs, saillissant plus de 120 juments la première année. A l’heure actuelle, sa première génération âgée de 4 ans est en piste, et commence à s’illustrer. Pour le moment son porte-étendard s’appelle Man O Work. Ce poulain vient de conclure deuxième au niveau Gr.2 sur les haies de Listowel il y a quelques jours. Sur les différents rings, les fils et filles de Workforce plaisent aux acheteurs. Lors de la vente du Festival de Cheltenham, Man At Work a réalisé l’un des top prices en étant acquis pour 155 000£ par Tom Malone et Martin Pipe. A défaut d’avoir su briller en plat, Workforce peut tirer son épingle du jeu en obstacle et imiter son oncle Brian Boru, qui fut un étalon qui compte outre-Manche. 


Voir aussi...

Irish Stallion Trail 2017 : Garryrichard, Knockhouse, Ballylinch & Burgage

4 haras étaient au programme de la tournée "obstacle" des éleveurs français pour cette seconde journée de l'Irish Stallion Trail 2017. Du sud de l'Irlande, nos frenchies sont remontés au nord, vers la capitale Dublin, en commençant par Garryrichard Stud pour revoir le FR Sageburg, en continuant par Knockhouse Stud pour admirer Notnowcato, un étalon qui possède de superbes statistiques. L'incontournable arrêt à Ballylinch Stud s'imposait et un stop devant le box de Beat Hollow pour terminer à Burgage Stud et découvrir le jeune Sea Moon. Un reportage proposé par l'ITM, en partenariat France Sire avec les transports DGS Bloodstock.