Les Buck's de l'Angleterre à la Côte d'Azur, en passant par l'Allier

30/12/2010 - Actualités

 

C'est ce qu'on appelle un petit coup de pouce du destin. Venu de Normandie, Estève Rouchvarcher vient de s'installer avec sa femme sur les terres de l'élevage jusque là privé de son beau-père au sud de l'Allier, non loin de Vichy. Même si l'élevage comme les courses en général se porte plutôt bien en France (surtout en comparaison de nos voisins), il n'est guère évident de se lancer dans le grand bain sans avoir un nom déjà fait par son expérience dans une autre activité du cheval...ou ses propres parents. Mais le jeune homme n'est pas fou. Rien de mieux pour attirer les regards que d'avoir un étalon. Pas n'importe lequel. Il sait que dans ce coin de la France très porté sur l'obstacle, que ce soit avec des PS ou des AQPS, il fera vibrer la corde sensible avec un vrai cheval d'Auteuil. Et c'est ainsi qu'il a recruté Buck's Boum. Ce dernier a bien la tête de l'emploi. Fils du vénéré Cadoudal, donc grand individu tout noir, né d'une souche de sauteurs en plein boum, les "Buck's", lui-même vainqueur à Auteuil puis 2e du Prix Cambacérès (Gr.1) derrière l'avion Long Run à 3 ans, Big Buck's a prouvé avoir de gros moyens avant de stopper sa carrière pour cause de blessure osseuse. Ca arrive.

 

Buck's Boum lors sa victoire à Auteuil. Il entame sa carrière d'étalon en 2011 en Allier



En plein dans l'époque d'hiver où les éleveurs, coincés dans la neige (comme dans le temps), au coin du feu (comme dans le temps aussi), devant l'ordinateur (comme maintenant), passent leur soirée à choisir les étalons du futur printemps, voilà que la fratrie se remet à briller de mille feux. Outre-Manche, son grand et propre frère Big Buck's (Cadoudal) est de loin le meilleur cheval de haies sur les longues distances. Déjà double vainqueur du World Hurdle (Gr.1) de Cheltenham, il sera l'énorme favori pour la passe de trois, tant il a remporté facilement ce mercredi le Long Walk Hurdle (Gr.1) à Newbury, qui est sa 10e victoire de suite ! Aux Antipodes, c'est à dire à Cagnes, la petite soeur de 4 ans, Buck's Brook (Turgeon) déjà gagnante à Enghien cet automne, aligne son 2e succès consécutif sur les haies de Cagnes/Mer, sous l'entraînement de Yannick Fouin. Elle porte la casaque d'Henri Poulat, son éleveur qui l'a conservé précieusement.

 

Big Buck's est le roi des longues distances sur les haies anglaises


Cette souche est ainsi marquée du sceau de l'obstacle depuis la production de la grand-mère Buckleby. C'est assez étonnant car elle n'a rien pour cela a priori. Ainsi, celle-ci était une soeur de Pas de Seul (Mill Reef), gagnant du Prix Eclipse (Gr.3) à 2 ans puis du Prix de la Forêt (Gr1) sur 1400 m sous la casaque de Robert Sangster, avant d'être envoyé comme étalon au Japon. Mais Buckskin, le père de Buckleby, s'est révélé plus tard comme un leader de l'obstacle Outre-Manche. Pourtant inédite, cette jument devient une excellente poulinière en France, qui donne  les "black" type Buck's Dream (Le Glorieux), Royal Beaufort (Take Risks) et Buck's Glory (Le Glorieux). Cette dernière est entraînée par Robert Collet pour le compte d'Henri Poulat, mais elle se tue en course. Heureusement, le propriétaire avait acquis yearling sa jeune soeur Buck's, moins bonne mais tout de même gagnante de 2 courses et qui devient poulinière.

 

Grise comme son père Turgeon, Buck's Brook a remporté sa 2e victoire consécutive sur les haies de Cagnes/Mer sous la casaque de son éleveur Henri Poulat.


Au haras, Buck's aligne les réussites avec un tournant obstacle confirmé par les croisements avec des étalons comme Epervier Bleu, Lute Antique, Cadoudal et Turgeon. Ses produits étaient entraînés jusqu'à 2009, âge de sa retraite, par René Lecomte, personnage taciturne et doué. Agée de 17 ans, Buck's a donné naissance à une fille de Trempolino en 2010. Elle a eu 3 femelles de suite en débutant sa carrière au haras. Pas bonne comme presque tous les produits de Jeune Homme, Jeune Fille a fini de courir en Belgique et a disparu de la circulation. Fille de Lyphard's Wish, Buck's Beauty est poulinière pour Henri Poulat qui a vendu son 1e produit, Buck's Bond, né en 2006 par Turgeon pour 24.000 € en Angleterre, à Paul Nicholls en personne. Et sous ses couleurs, il a gagné en débutant dans un Point To Point sous l'entraînement de Richard Barber, qui est propriétaire des terrains où il est installé. La 3e, Buck's Blue (Epervier Bleu), très limitée mais courant beaucoup, a été réclamée par Yannick Fertillet en 2006, puis elle gratté les petits cachets avant d'être revendue mi-2007 comme poulinière en Angleterre, à l'époque de la révélation de son jeune frère alors âgé de 4 ans, Big Buck's, dauphin de Good Bye Simon dans le Prix Alain du Breil (Gr.1) à Auteuil, sa dernière sortie en France.


Voir aussi...