Meeting de Pau 2014/2015 : la vitrine des anglos

04/01/2015 - Actualités
  Alors que l’année 2015 commence, le meeting Palois bat son plein. Pendant les fêtes tous les regards sont tournés vers l’hippodrome du Pont Long. Les Anglo-Arabes y trouvent certaines de leurs meilleures épreuves en obstacle tout en bénéficiant de l’exposition médiatique du meeting hivernal. Source WWW.ANGLOCOURSE.COM


Fin décembre 2013, Foudre du Pecos (12,5% par Network) s’était envolée dans le Grand Prix des Pyrénées Atlantiques. En novembre 2014, cette élève de Patrick Davezac et Sophie de Courval a confirmé sur le steeple d’Auteuil en se classant troisième du Prix Sytaj (Gr3).

Les « Anglos nés pour sauter » dominent le Grand Prix des Pyrénées-Atlantiques 

Comme en 2013 ce sont deux « Anglos nés pour sauter » qui occupent les premières places de cette épreuve paloise. La victoire revient à Art Sacré (Saint des Saints), un 12,5% dont l’origine est remarquablement confirmée en obstacle. Cet élève de Michel Parreau-Delhote est issu du même croisement - Saint des Saints sur Garde Royale - que le lauréat du Grand Steeple Chase de Paris (Gr1) 2014, Storm of Saintly . Sa mère Sixtees, lauréate de l’Omnium et du Grand Prix des Pouliches, est issue de la fameuse souche de Splendeur (50% par Ba Toustem) dont l’affinité avec Saint des Saints ne se dément pas (Monpilou, Synaptique…). Mardi à Pau, Art Sacré a décroché sa première victoire dans une course de sélection. Il a été préservé par son entourage et a peu couru, avec seulement trois courses à 3ans.
 
A la deuxième place on retrouve Avirco Sourniac (12,5% par Lavirco), le lauréat du prix de Buros, suivi par Basile Dream (25% par Annapolis). Ce dernier est d’une irréprochable régularité cette saison avec 8 courses, 2 victoires et 5 places en 2014. Cet élève, pensionnaire et représentant de Charlotte Courtade n’a pas été plus loin que troisième lors de ses sept dernières sorties.
 
 
 
 
 
Les Malpic concluent l’année en beauté dans le Prix Charles de Ginestet
 
Pierre Pasquet est issu des sports équestres. Depuis quelques années son élevage s’est réorienté avec succès vers le galop. Alors que sa jument de cœur, So Long Malpic (Fairly Ransom), entre au haras après avoir couru jusqu’au niveau Gr1 en plat, c’est grâce aux Anglo-Arabes qu’il conclut l’année victorieusement.
 
Ses élèves et représentants occupent la première et troisième place du prix Charles de Ginestet. Leon Malpic (25% par Kutub) s’impose pour sa première sortie depuis mai 2013. En 2011 il s’était déjà imposé à Pau, dans la Coupe des Anglo-Arabes. A la troisième place Verlaine Malpic (12,5% par Balko), un pensionnaire de Thierry Lemer comme Leon et So Long, confirme sa victoire acquise en janvier dans le Prix Amaury de Cazanove.
 
A la deuxième place Violon de Brejoux (12,5% par Balko) est le promoteur de l’Anglo-Arabe au sein de l’écurie Cherel. Il vient de dépasser les 150.000 euros de gains depuis ses débuts. Violon est un bon exemple de la polyvalence de l’Anglo-Arabe. En 2014 il s’est distingué en plat, steeple chase et haie, avec 5 victoires et 5 places. Ses 75.000 euros de gains ont été acquis cette saison aussi bien face aux anglos que dans les courses pour tous chevaux.
 
 
Leon Malpic a remporté le 30 décembre 2014 la 7e victoire de sa carrière, dépassant les 100.000 € de gains.
 
Violon de Bréjoux (Photo Jean-Pierre Rivière)
 
 
La Coupe des Anglo-Arabes, le tremplin palois des Anglos
 
C’est à Pau, lors de sa victoire dans la Coupe des Anglo-Arabes, qu’Aurko (12,5% par Balko) a été repéré avant de s’envoler vers les écuries de Willie Mullins. Le palmarès de cette épreuve est éloquent. Depuis 2008 cette course de haies a vu s’imposer Monpilou (Saint des Saints), Violon de Brejoux (Balko), Leon Malpic (Kutub), Manganour (25% par Valanour) et Mahe (Goldneyev). Ils ont tous confirmé - voire plus - après cette victoire.
 
L’édition 2014 a sacré Auri Plenam Delmar (12,5 % Full of Gold). Ce représentant de Francis Delord est lui aussi « né pour sauter » ce qui ne l’a pas empêché de montrer des moyens en plat en début de saison face aux bons éléments de sa génération. Auri Plenam Delmar est un élève d’Eliel Sensfelder. Ce nouveau venu en Anglo-Arabie débute avec succès dans l’élevage.
 
Manitopix (12,5% par Policy Maker) décroche la deuxième place. Cette élève de Bruno Thierry, Veronique Laborde, et Yohann Gerard Dubord est né non loin de Pau au Haras du Bosquet. Un ton en dessous des tout meilleurs en plat au début de l’année, cette pensionnaire de Jean-Pierre Daireaux a néanmoins fait preuve d’une vraie régularité dans cette discipline. Dès ses débuts en obstacle, Manitopix a montré des moyens en s’imposant plaisamment à Toulouse. Le Haras du Bosquet a peut-être trouvé en cette fille de Policy Maker le successeur de son oncle Manganour (Valanour).
 
A la troisième place A Moi le Mago (Merlino Mago), présente un pedigree 100% obstacle. Son père, son père de mère et sa mère se sont en effet imposés dans la discipline. Cet élève de la famille Audoy est l’un des rares produits de Merlino Mago (MToto), un des meilleurs chevaux d’obstacle italiens des années 2000. Importé en France pour produire des chevaux de sport, ce vrai sauteur a également croisé quelques juments de course, et avait déjà donné l'excellente Belle Josée. S’il n’a pas encore trouvé le chemin de la victoire, A Moi le Mago fait preuve d’une belle régularité depuis ses débuts. Il est la première incursion en Anglo-Arabie de son copropriétaire, Jacques Leseney.
 
 
 
Prix du Houga, l’embellie de la Brunie
 
Boy de la Brunie (25% par Iris de la Brunie) s’est imposé très plaisamment dans le Prix du Houga. Bon sauteur tout au long du parcours, ce pensionnaire de Guillaume Macaire était quatrième à l’entrée de la ligne droite. Il a fini très vite pour souffler la victoire à Manitopix.
 
Le père et la mère de Boy de la Brunie sont issus de la souche « Crouzillac » qui a fourni en obstacle les tout bons Duc de la Brunie (25% par Iris Noir) et Corezien de la Brunie (25% par Le Correzien). Boy de la Brunie est un élève de Marie, Laura et Jacques Crouzillac.
 
 
François Nicolle, un entraineur tête de liste dont l'intérêt pour l'Anglo-Arabie ne se dément pas.
 
 
Prix de Buros, Avirco Sourniac, le « rêve » de tout propriétaire
 
Avirco Sourniac (12,5% par Lavirco) présente un profil intéressant. Préservé à 3ans, il prend son envol cette année à 4. Ce pensionnaire de Francois Nicolle s’est classé troisième du Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp, à 4 longueurs et demi de deux chevaux particulièrement expérimentés dans la discipline.
 
Paul Couderc, son copropriétaire, nous a déclaré : « Sa classe de plat l’a aidé à s’imposer en obstacle sur cette piste neuve où les concurrents ont avancé. C’est un cheval avec de la tenue, calme et froid, soit les qualités essentielles pour l’obstacle. Il peut gagner partout. Courir à Longchamp en plat et quelques mois plus tard en obstacle à Pau, quoi de plus de plus agréable pour un propriétaire ? Seuls les Anglos peuvent offrir cela. C’est un petit cheval, mais il compense par son aptitude à l’obstacle et sa souplesse. Ces qualités sont issues de son papier orienté obstacle qui révèle toute la qualité de sa souche Anglo-Arabe. »
 
Avirco est un pensionnaire de François Nicolle. Cet entraîneur est de plus en plus présent dans les courses pour Anglo-Arabes. La mascotte de son écurie, le bondissant Paulin de Sourniac (Zeffir), est issu de l’élevage de Simone Larroumets, comme Avirco.
 
 
 
Le Prix Jean Granel, un véritable creuset génétique
 
De tout temps le cross country a été très populaire en Anglo-Arabie. Cette discipline est le test ultime en ce qui concerne l’aptitude au saut qui est l’une des composantes majeures de l’aptitude à l’obstacle. Feu Croisé (25% par Feu Ardent), Paulin de Sourniac (25% par Zeffir) et Catharine (37,5% par Albert du Berlais), dans l’ordre de l’arrivée, sont trois représentants d’une génétique riche en aptitude au saut.
  
Il n’est pas étonnant de voir que, croisée avec des pères confirmés en obstacle - Lavirco et Video Rock - la famille de Paulin de Sourniac, donne un élément de qualité comme Avirco Sourniac.
 
 
 
 
 
Prix Roger de Vazelhes, la victoire d’un nouveau venu
 
Ydreaugen (Annapolis) apporte de l’eau au moulin de Jean Pierre Totain, en l'occurrence à son Earl Moulin, dont tous les ressortissants portent des noms à consonance aqueuse. Dans le Prix Roger de Vazelhes, Ydreaugen a décroché sa quatrième victoire à Pau. Sa grand-mère est une sœur de Feu Ardent (25% par Valiant Heart), le père de Feu Croisé, lauréat de l’édition 2014 du Prix Jean Granel. Ydreaugen est le premier représentant d’un nouveau propriétaire en Anglo-Arabie, Patrice Conquedo.
 
Pau et l’obstacle, l’ouverture se poursuit en Anglo-Arabie
 
Comme nous l’avons évoqué tout au long de cet article, de nouveaux venus viennent étoffer les rangs des propriétaires, entraîneurs et éleveurs d’Anglo-Arabes. L’obstacle est l’une des principales portes d’entrées pour ces derniers.
 
Hector de Lageneste va s’installer comme entraîneur de chevaux d’obstacle à partir de février 2015 à Pau. Cet ancien jockey est devenu l’assistant de Guillaume Macaire pendant 2 ans, après avoir fait ses classes chez Emmanuel Clayeux et Guy Cherel. Soutenu par plusieurs propriétaires importants il a décidé de voler de ses propres ailes. Ce dernier nous a déclaré : « En travaillant chez Guillaume Macaire, mais également par l’intermédiaire de François Nicolle, j’ai eu l’opportunité de découvrir les Anglo-Arabes. J’en ai d’ailleurs régulièrement monté en course d’obstacle. En tant que jeune entraîneur d’obstacle c’est une race qui m’intéresse. J’ai déjà un Anglo dans mon effectif pour la saison à venir et je souhaite développer mon écurie dans ce sens. Ces chevaux sont de vrais sauteurs et ils ont un bon programme de course. En arrivant dans le Sud Ouest j’ai rencontré des éleveurs d’Anglos pour approfondir mes connaissances à ce sujet. J’étais au Grand Show de la Teste-de-Buch, qui était très bien organisé. Il y a une dynamique qui se crée autour de l’obstacle chez les Anglos. »
 
Hector de Lageneste.
 
Ces quelques mots d’un futur professionnel non issu du Sud Ouest, tout comme l’arrivée de nouveaux propriétaires et entraîneurs en Anglo-Arabie, attestent d’un regain d’intérêt pour la race dans le milieu de l’obstacle français
 
L’Anglo-Arabe apporte et a beaucoup apporté à l’obstacle français, aussi bien sur le plan génétique qu’en termes de partants. La race bénéficie d’une sélection très spécifique qui permet d’évoluer en fonction des croisements et de déplacer « le curseur », à savoir le pourcentage de sang Arabe, selon l’objectif souhaité. L’Anglo n’est pas dans une impasse. Les résultats des 12,5% sont rassurants pour la pérennité et la cohérence du programme, qui donne une place à tous les pourcentages et à toutes les disciplines du galop.

Voir aussi...

Kentucky Dynamite au Haras de Sorelis (64) en 2015

Le Haras de Sorelis de Pau-Gelos a recruté deux nouveaux étalons pur-sang pour la saison de monte 2015 : Kentucky Dynamite et Lauro. Tandis que le premier nommé est issu de la cour d'étalons du Haras du Quesnay, le second nous vient du lot des anciens étalons des Haras Nationaux. Pour information, Lauro était stationné au Haras de Corlay en 2014 où il a sailli 47 juments! Lire le communiqué de presse du Haras de Sorelis et voir les prix de saillies 2015.

National AA d'Enghien : Le Brujassou et les 50 ans d'élevage de Jean-Marie Reillier

Disputant seulement la 11e course de sa carrière à 7 ans, Le Brujassou a remporté le National AA 2014 à Enghien, la plus grande course d'obstacle pour les anglos à Paris. Entrainé par François Nicolle, il est issu d'un croisement "à l'envers" entre un vieil étalon anglo, Blue Boy, et une jument pur-sang, L'Aubertie, dont l'origine est exploité par Jean-Michel Reillier, le grand éleveur de Pompadour, depuis très exactement 50 ans ! SOURCE: WWW.ANGLOCOURSE.COM

Tout sur le week-end Anglo Course, les 18 et 19 octobre à Tarbes

Si l'ex-Concours Elite a été transformé et transféré à La Teste, le week-end des Ministères à Tarbes reste un grand rendez-vous de l'anglo-arabie avec, le samedi, un conseil d'administration puis l'Assemblée Générale et la Soirée de l'Elevage avec la remise des prix aux meilleurs 11 en 2013. Le dimanche, l'hippodrome de Laloubère sera le théâtre de la traditionnelle réunion classique dite des ministères, qui désigne les meilleurs 3 ans de la race mais aussi met en scène les vedettes parmi les chevaux d'âge lors d'une réunion intégralement consacrée aux anglos, la seule de l'année dans le genre. Source : WWW.ANGLOCOURSE.COM

Grand Show Anglo de la Teste : résultats, photos et VIDEOS

Le 1e Grand Show Anglo organisé par le Syndicat Anglocourse à La Teste ce jeudi 25 septembre a signé le passage spéctaculaire de la race dans l'ère "moderne. Le Jury composé des entraineurs François Rohaut et Emmanuel Clayeux, les éleveurs Georges Richardot, Patrick Joubert et Jacques Cyprès, ainsi que du directeur du Haras du Lion François Thomas, venus de toute la France, a désigné comme championne suprême le lot 55, Clash Forez, une fille de Gris de Gris élevée par Marie-Caroline Coyne-Bodin dans la Loire, pourtant loin du coeur historique de l'anglo-arabie dans le Sud-Ouest. En partenariat avec Equidarmor. source : www.anglocourse.com VOIR LES RESULTATS COMPLETS, LES PHOTOS ET LES VIDEOS DE TOUS LES CHEVAUX DU SHOW

Catalogue multimédia du GRAND SHOW ANGLO 2014 à La Teste

Le concours anglocourse fait peau neuve et voit son nombre de candidatures doubler par rapport aux années précédentes ! Ainsi, le tout nouveau GRAND SHOW ANGLO, réservé aux 2 ans anglo-arabes, qui aura lieu pour la 1e fois sur l'hippodrome de La Teste l'après-midi du jeudi 25 septembre, A PARTIR DE 13H30, en amont d'une grande soirée organisée par le Syndicat AngloCourse, rassemble pas moins de 78 concurrents, soit un bon tiers de toute la production née en 2012. Une occasion idéale de découvrir, pour ceux qui ne le connaissent pas ou pas assez bien, le monde de l'angloarabie, grâce à un CATALOGUE MULTIMEDIA, comportant tous les pédigrées détaillés, ainsi que des photos, des vidéos et des courses de références pour tous les meilleurs éléments de la famille. Source : www.anglocourse.com