Eausauvage Lanlore, la meilleure des défenses, c'est l'attaque !

02/03/2021 - Anglo Actualités générales
Au terme d'un très joli numéro de soliste hier, Eausauvage Lanlore est parvenu à décrocher le deuxième succès de sa carrière, sur les gros obstacles de Mont-de-Marsan. Un lieu que ne connait que trop bien ce fils d'Ares de la Brunie, élevé dans le Gers par Anne Dafflon, étant sous la férule de Jean-Yves Corduan, permis d'entraîner installé sur l'hippodrome des Grands Pins.

 

Il y a une expression dans le monde du sport qui dit que rien n'est jamais gagné d'avance. Un adage régulièrement employé par bien des professionnels de la filière hippique, souvent avec beaucoup d'à-propos, notamment lorsqu'il convient d'évoquer les courses d'obstacles. Mais en l'occurence, pour Jean-Yves Corduan, permis d'entraîner installé depuis quelques années maintenant sur l'hippodrome de Mont-de-Marsan, c'est plutôt que rien n'est perdu d'avance. En effet, si l'un de ses pensionnaires Anglo-Arabes, Eausauvage Lanlore, n'avait plus passé le poteau en tête depuis novembre 2018 et restait dernièrement sur soit des cinquièmes places, soit des chutes ou des séparations de corps avec ses pilotes, le père de l'ancien jockey de cross Christophe Corduan a décidé hier d'inverser la tactique de course habituelle de son protégé, d'ordinaire beaucoup plus attentiste, en priviliégiant l'attaque à la défense. En d'autres termes, l'objectif était de laisser son protégé dérouler devant, afin de voir si les autres concurrents de ce Prix Laroche, disputé ce lundi à Mont-de-Marsan, allaient pouvoir le rattraper. Cela a vraisemblablement porté ses fruits... car ils ne l'ont jamais revu !

 

Eausauvage Lanlore et Hernan Rodriguez Nunez, vainqueurs du Prix Laroche en ce beau lundi ensoleillé à Mont-de-Marsan

 

En effet, le partenaire d'Hernan Rodriguez Nunez a été le plus prompt au départ et a déployé de grandes foulées dès les premiers mètres de course pour prendre le large sur ses adversaires. Un écart qui n'a eu cesse de grandir au fur et à mesure du parcours montois, malgré les quelques 23 difficultés dressées sur le chemin du tandem homme & cheval, que tous deux ont franchi sans encombre, à l'exception de la dernière haie. Une petite faute qui a permis à Le France (Vertigineux) et Clément Lefebvre, en embuscade non loin des animateurs jusque-là, d'en profiter pour venir à leur contact sur le plat, toutefois sans pouvoir totalement les remonter, Eausauvage Lanlore et Hernan Rodriguez Nunez conservant une courte tête au passage du poteau. Un peu plus en retrait, Monfleur du Lia (Policy Maker) se comporte une nouvelle fois très bien et vient compléter le podium de cette épreuve, de laquelle il avait terminé deuxième l'an dernier. 

 

Eausauvage Lanlore et Hernan Rodriguez Nunez, en solitaires hier à Mont-de-Marsan, dans le Prix Laroche

 

Fils de l'ancien champion et ô combien regretté Ares de la Brunie, Eausauvage Lanlore a vu le jour dans les prés gersois d'Anne Dafflon, sur la petite commune de Couloumé-Mondebat, où cette dernière élève également des chevaux de sport. Résultant d'un croisement à l'envers, ce dernier est le sixième produit de la "pur" et quintuple lauréate en obstacle Kagura, qui lui a également donné deux autres frères pur-sang à avoir passé le poteau en tête sous la férule de Marguerite Prunet-Foch, à savoir Check List Lanlore et Applework Lanlore. Tout ce petit monde descend d'une famille de multiples vainqueurs, aussi bien en plat qu'en obstacle, dans laquelle on retrouve, entre autres, les noms de l'excellente jument de plat Roselière, lauréate des Prix de Diane et Vermeille au niveau Gr.1, ainsi que ceux des non moins doués chevaux d'obstacles, Roselier et Les Roseaux, vainqueurs tous deux de la Grande Course de Haies d'Auteuil, labellisée Listed à l'époque, avant d'entrer au haras comme étalons.

 

 

Passé par le Grand Show Anglo de La Teste, en 2016, Eausauvage Lanlore a ensuite intégré l'effectif montois de Jean-Yves Corduan, pour qui il a débuté sa carrière en plat de 3 à 4 ans, finissant au mieux troisième d'une course à conditions sur l'hippodrome de Pompadour. Rapidement dressé sur les obstacles, l'élève d'Anne Dafflon a fait "tilt" d'entrée de jeu pour sa toute première sortie dans cette discipline, sur les balais d'Agen, à l'automne de ses 4 ans, sous la selle d'un certain Davy Lesot. C'est d'ailleurs avec cette ancienne fine cravache d'obstacle, fraîchement retraîté des pelotons depuis décembre dernier, qu'Eausauvage Lanlore a ensuite conclu deuxième à Pau du Grand Steeple-Chase des 4 ans Anglo-Arabes puis troisième du Prix Amaury de Cazanove, lors du meeting d'hiver 2018-2019.

Si celui de cette année, au pied des Pyrénées, n'a certes pas eu la même envergure qu'il y a deux ans, la tactique employée lors de ses dernières sorties avant ce lundi n'était peut être pas la bonne, comme nous l'a confié son jockey, Hernan Rodriguez Nunez, bien heureux du tour qu'il a joué à ses rivaux hier: "J'ai écouté les ordres de Christophe (le fils de Jean-Yves Corduan, ndlr) qui m'a dit d'aller devant. Parce que souvent à Pau, on le montait derrière, on attendait, tranquilles, mais il ne finissait pas ses courses. Du coup, l'entraîneur m'a dit d'aller devant aujourd'hui, à sa main, et voilà: ca a été". C'est le moins que l'on puisse dire, en effet ! Car après tout, la meilleure des défenses n'est-elle pas l'attaque ?

 

GALERIE PHOTOS

 

Ereb de la Brunie

 

Eausauvage Lanlore

 

Clément Lefebvre

 

Kilian Dubourg et Adrien Fouchet

 

Vutera et Lucas Zuliani

 

Perflort de Verdun et Mateo Crampe

 

Le France, en tête

 

Monfleur du Lia

 

Gianicolo, qui sait où se trouve la caméra !

 

Ereb de la Brunie et Adrien Fouchet

 

4

Chic Parker et Kilian Dubourg

 

Eausauvage Lanlore

 

 

 

 

 

 

 

Entre les deux dernières haies, Eausauvage Lanlore a encore une confortable avance sur le reste du peloton...

 

... mais il lui faut aller au bout maintenant...

 

...car Le France se fait de plus en plus pressant !

 

Mais courageux en diable, Eausauvage Lanlore est parvenu à conserver le meilleur jusqu'au poteau d'arrivée

 

Retour des vainqueurs au micro de Juliano Denion de France Sire

 


Voir aussi...

Trophée National du Cross

2e étape du Trophée National du Cross : Tequila Sun et Marc Nicolau, reine et roi de Mont-de-Marsan

Tenante du titre 2020 de ce Grand Cross de Mont-de-Marsan, Tequila Sun a réussi l’exploit de remporter cette deuxième étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion pour la 2e année consécutive, pour le plus grand bonheur de son propriétaire-entraîneur, Marc Nicolau, qui inscrit son nom pour la 5e fois au palmarès de cette épreuve. Le direct, la GoPro et la grande galerie photos, à découvrir ci-dessous. 

Anglo Actualités générales

Le Touareg, le nomade venu d'Auriébat sans peur et sans reproche jusqu'au Bouscat

Pourtant le seul des concurrents de ce Prix Anglo Course à ne s'être jamais produit en compétition avant ce dimanche, Le Touareg est néanmoins parvenu à sortir vainqueur de cette première course plate de l'année chez les Anglo-Arabes, mettant une nouvelle fois en avant la très belle réussite de ses éleveurs, Nadine et Marc Minvielle, avec l'entraîneur montois Xavier Thomas-Demeaulte.

Trophée National du Cross

2e étape du Trophée National du Cross : la Tequila, le Picador et les conquistadors, réunis à Mont-de-Marsan

Remporté l'an dernier par Tequila Sun, prête à défendre son titre, le Prix Raymond de de Bouglon servira de nouveau de support à la 2e étape du Trophée National du Cross - Haras du Lion, disputée ce lundi 1er mars sur l'hippodrome de Mont-de-Marsan. Mais la jument du "Picador" Marc Nicolau aura fort à faire face à 11 autres compétiteurs aux dents longues, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

Anglo Actualités générales

Gagarin's Moon, un "pur" ayant pour tante une "Diane" des Anglos à 37.5% !

En s'attardant sur le pedigree du "pur" Gagarin's Moon, vainqueur hier pour ses débuts sur la fibrée cantilienne, on s'aperçoit que ce fils de Sea The Moon et d'une mère par Galileo n'est autre qu'un neveu... de la dernière "Diane" des Anglo-Arabes à 37.5%, Haya de Faust, sa grand-mère, Guarded, ayant rencontré certains des étalons arabes stationnés au Haras de Saint-Faust de la famille Larrieu, dans le Sud-Ouest.