Australie : Ruby Walsh est le meilleur jockey d'obstacle au monde

09/08/2015 - Evénements
Lui qui avait déjà tout gagné en Europe et même au Japon, le crack jockey  irlandais Ruby Walsh, a remporté ce dimanche 9 aout le Grand National d'Australie sur l'hippodrome de Ballarat dans l'Etat de Victora, au sud d'un immense pays de course où l'obstacle revit, en selle sur le vieux héros de 12 ans Bashboy, déjà double vainqueur de cette épreuve.

 

Un coup de téléphone et vous voilà au bout du monde ! En milieu de semaine, alors qu'il passe son été tranquillement en montant quelques courses par semaine pendant l'intersaison, Ruby Walsh reçoit un appel d'un certain Ciaren Maher, illustre inconnu pour lui, mais qui se trouve être l'entraineur du vieux héros des courses d'obstacle australienne, Bashboy, qui va tenter le dimanche suivant de remporter le Grand National local pour la 3e fois sous 74,5 kgs ! Son jockey habituel, Steve Pateman, venant de recevoir le retour négatif de l'appel d'une mise à pied, il fallait trouver une solution en urgence et l'entourga be de Bashboy s'est dit que, quitte à changer les habitudes, autant aller jusqu'au bout. Contacté en amont, Willie Mullins, le patron de Ruby Walsh, lui-même un grand voyageur ne cessant de promouvoir l'intenationalisation des courses d'obstacle, a évidemment donné son immédiat feu vert.

Arrivé samedi en Australie, Ruby Walsh a discuté avec Pateman du cheval, un très bon sauteur, et de la tactique à adopter. Il a monté de l'avant, 2e postion sur les deux tours du grand hippodrome de Ballarat pour boucler les 4400 m du parcours. Bien qu'il ne fusse que le 3e favori, Bashboy pris franchement l'avantage mi-ligne d'en face, mais il a semblé dominé par l'attaque de Thubiaan, qui portait 10 kilos de moins. Mais à 2 obstacles de l'arrivée, Thubiaan a failli tomber....tandis que Bashboy a lui aussi commis une énorme faute qui a fortement déséquilibré Walsh. C'est alors que l'entraineur australien de Bashboy a pu se féliciter d'avoir fait le pari irlandais, car Walsh a réussi à se rattraper aux branches, à remettre son cheval en ligne et à reprendre l'avantage en secouant les tripes de son partenaire, tandis que le jockey de son rival ne secouait que la guenille, jouant de la moulinette australienne, ridicule en l'occurrence, le cul assis dans le fond de la charte...

 


Ruby Walsh, après une énorme faute de Bashboy à l'avant-dernier obstacle, doit se raccrocher aux branches et finira par revenir gagner ! (photos racing.com)

Bashboy devance Thubiaan d'une demi-longueur.


L'entraineur chevelu Ciaren Maher a fait le bon choix en appelant Ruby Walsh.

C'est un moment qui va certainement donné un sérieux coup de pouce à l'obstacle australien, qui avait quasiment disparu il y a 10 ans sous les coup de boutoirs dans ligues de protection des animaux. Un tel événement, offrant de plus 150.000 € au vainqueur, a pris une dimension décuplée avec l'arrivée de Ruby Walsh. Les courses d'obstacles ont ainsi marqué le buzz, et la foule a rempli les enceintes, d'autant plus que l'entrée était gratuite.

Walsh a gagné les Grand National et Gold Cup d'Angleterre, d'Irlande, du Pays de Galles et d'Ecosse. En France, il s'est imposé dans la Grande Course de Haies. Toujours avec les chevaux de Willie Mullins, il a été le 1e européen a gagné la Nakayama Grand Jump au Japon et le voilà nouveau roi d'Australie. Il détient donc le plus important palmarès de l'histoire des courses d'obstacles dans le monde, qui reste à éventuellement compléter par un Grand Steeple-Chase de Paris et un Grand Pardubice.

 Forcément, l'origine de Bashboy est assez originale. C'est un fils de Perugino, le 3/4 frère de Sadler's Wells, qui fit la monde en Australie et en Irlande, s'était déjà signalé sur les obstacles anglais en tant que père du champion Harchibald. La mère Strike High, par l'étalon canadien Pre Emptive Strike (Blushing Groom), fait toutefois partie du haut du panier, car elle donné outre Bashboy 2 gagnants de Gr.3 en plat : Bashful Girl (Perugino) et Strikeline (Desert Sun).

 


Voir aussi...

Actualités

Le champion Rubi Ball est mort en Irlande

Le célèbre AQPS Rubi Ball, vedette d'Auteuil avant d'être envoyé en Irlande par la Famille Papot, est mort dans une clinique vétérinaire à l'âge de 10 ans, des suites d'une tenosynovite perforante, conséquent d'un abcès à un pied, nous apprend Serge Bizeul dans le groupe Facebook de l'Ecurie Papot. France Sire avait rendu visite à Rubi Ball en Irlande en mars alors qu'il préparait sagement son retour au premier et montrait qu'il n'avait rien perdu de sa fougue.

Ventes & Shows

Derby Sale de Tattersalls Irlande : pas débourré + très grand = 320.000 euros

Pour le 40e anniversaire de la grande vente d'obstacle au monde, la Derby Sale de Tattersalls Irlande qui comportait un nombre record de produits français, un fils de Robin des Champs a fait tomber le marteau pour 320.000 €. Agé de 3 ans comme tous les autres "stores", il n'était pas débourré ! Par  nos envoyés spéciaux Lise Hallopé et Arnaud Poirier, qui vous font découvrir les mystères de l'obstacle irlandais et les coulisses de cette vente pas comme les autres.

Evénements

Punchestown 2015 : au pays enchanté de Willie Mullins

Le plus grand meeting de course en Irlande, le festival de Punchestown qui attire plus de 100.000 personnes pendant 5 jours, cloture la saison classique de l'obstacle Outre-Manche. Dans une ambiance totalement débridée où la passion du sport à l'ancienne se marie parfaitement avec le goût de la "grosse teuf ", le roi des entraineurs Willie Mullins décroche presque tous les plus gros trophées, notamment avec des sauteurs FR. France Sire TV vous y emmène...

Ventes & Shows

Présentation Lumet : 2 bons vainqueurs avec Good Vibration et Monyjean

Pour la 1e fois, le journal de référence dans la Verte Erin, l'Irish Fields, a pu raconter en détail le fonctionnement de la Présentation Vente organisée sur les obstacles par David Lumet. En effet, acheté par Louisa Carberry lors de la 2e édition, en juin 2014, Good Vibration (Saddler Maker) a impressionné dans un Point to Point pour 4 ans, le samedi 21 mars. 3 jours plus tard, Monyjean (Califet), sortant lui aussi de la vente Lumet, dont l'édition 2015 aura lieu le 17 juin, a signé un beau succès à Nantes