Revivez un Prix de Diane Longines d'anthologie avec le 1er sacre pour une femme jockey : Hollie Doyle

21/06/2022 - Evénements
Sur un hippodrome de Chantilly plein à craquer, le Prix de Diane Longines 2022 restera comme l'un des plus grands événements de l'histoire des courses mondiales grâce au succès de Nashwa avec Hollie Doyle, la 1ère femme jockey à remporter ce classique, symbole de l'élégance et de la féminité. Revivez EN VIDÉO toutes les émotions de ce prix de Diane 2022. 

 

 

Il y aura un avant et un après Prix de Diane Longines 2022, riche de deux événements extraordinaires. D'une part, ce 19 juin 2022 représente le renouveau des courses comme on en rêve tous : une ambiance de folie sur un hippodrome bondé dans une atmosphère de fête et de plaisir. Après deux ans de Covid, c'est la démonstration que les courses ont retrouvé bien plus d'intérêt qu'avant car on sent partout en France que le "sujet Courses" redevient tendance. Et d'autre part, bien sûr, il y a ce succès d'Hollie Doyle, le 1er pour une femme jockey dans ce Prix de Diane Longines. La 1ere femme jockey à gagner un Gr.1 en France fut Jessica Marcialis dans le Prix Marcel Boussac sur Tiger Tanaka en 2020, le jour de l'Arc en plein Covid. Mais le Prix de Diane, évidemment, offre une portée symbolique beaucoup plus importante.

 

Le triomphe de Nashwa avec Hollie Doyle devant des tribunes combles du Prix de Diane Longines 2022 à Chantilly (photos APRH)
 

En 2017, la française Maryline Eon fut la 1ère femme jockey à monter le Prix de Diane, en selle sur l'outsider Yellow Storm. Cette fois, Hollie Doyle était favorite en selle sur Nashwa, une fille de Frankel qui venait de conclure 3e des Oaks d'Epsom (Gr.1), en montrant une limite de tenue sur 2400 m. Présentée cette fois sur 2100 m, Doyle et Nashwa ont couru à l'anglaise, c'est à dire aux avant-postes, sur le bon pied, avant de partir les 1ers et de résister à l'attaque très incisive de La Parisienne (Zarak). Cette élève de Pierre Talvard du Haras du Cadran, présentée par Carlos et Yann Lerner, était montée par Gérald Mossé, l'opposé d'Hollie Doyle, une petite brindille de 25 ans mariée depuis 3 mois à Tom Marquand, autre jockey vedette, en l'ocurrence 7e de la même course en selle sur Zellie pour André Fabre.

 


Hollie Doyle, la 1e femme jockey à remporter le Prix de Diane.

 

Grand-père dans la vie, Gérald Mossé est un redoutable guerrier, déjà vainqueur de tous les plus grands combats du monde et toujours aussi féroce à 55 ans. En selle sur la petite-nièce de Mark of Esteem par le génial Zarak, il a porté l'estocade à 150 m du but mais s'est heurté à un mur de résistance, échouant à seulement une courte encolure pour remporter son 6e Prix de Diane 34 ans après son 1er succès (Resless Kara en 1988, Shemaka en 1993, Veréva en 1997, Zainta en 1998 et Daryaba en 1999), restant ainsi à égalité avec M. Spreoty, Charles Pratt et Yves Saint-Martin. Mais on ne sait jamais, même s'il a passé sa lience d'entraineur, peut-être aura-t-il encore une chance l'an prochain. Gérald Mossé, c'est un peu le Tom Cruise des jockeys, le Maverick de Top Gun avec des gants blancs. Hargneux mais sportif, il a été le 1er à féliciter Hollie Doyle juste après le poteau.

 


Dauphin en selle sur La Parisienne, le vieux guerrier de 55 ans Gérald Mossé a été le 1e à féliciter Hollie Doyle, jeune femme âgée de 25 ans.

 

Le duel entre Nashwa et La Parisienne aurait été assez cocasse si la gagnante avait été montée par le jockey habituel des pensionnaires de leur duo d'entraineurs John et Thady Gosden, c'est à dire Frankie Dettori, lui même âgé de 51 ans ! Mais les propriétaires Saleh Al Homaizi et Imad Al Sagar, deux associés du Koweit qui ont acheté Blue Diamond Stud à Newmarket depuis une dizaine d'années, ont signé un contrat de 1ère monte avec Hollie Doyle. Cet élevage s'était distingué avec les champions Araafa et Decorated Knight, après avoir gagné le Derby d'Epsom avec Authorized sous la selle de... Frankie Dettori.

 


Le grand Gosden avec la petite Hollie.

 

Mais les 2 amis du Moyen-Orient ont accordé toute leur confiance à une petite blonde : Hollie Doyle. Cette jeune femme hors du commun bat tous les records, fait chavirer tous les coeurs et gagne toutes les batailles d'applaudimètre. Acharnée et toujours souriante, Hollie Doyle continue d'émerveiller tout un peuple. Fin 2020, après avoir remporté 148 courses dans la saison, elle a terminé 3e au classement du "Sportif de l'année BBC", un prix décerné par le public. Seuls 2 jockeys, AP McCoy et Frankie Dettori, avaient jusqu'ici atteint ce niveau, et Hollie Doyle est la première femme à le faire. Elle n'a été devancée que par 2 superstars beaucoup plus célèbres auprès du grand public : le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton et le footballeur Jordan Henderson, capitaine des Reds de Liverpool qui venait de gagner le championnat d'Angleterre.

 


Hollie Doyle avec Imad Al Sagar, le copropriétaire et éleveur de Nashwa.
 

 

Toujours en 2020, Hollie Doyle avait déjà marqué l'histoire hippique en signant le 1er jumelé de Gr.1 le même jour à  Ascot... pour un couple ! En effet, elle gagnait les Sprint Stakes, le 1er Gr.1 de sa carrière en selle sur Glen Shiel, deux heures avant que Tom Marquand ne remporte les Champion Stakes avec Addeybb ! Irlandaise, Hollie Doyle est un pur produit du sérail puisque son père mais aussi sa mère étaient jockeys ! Elle s'est retrouvée à  cheval avant même de savoir marcher.

 

 
Hollie Doyle, une enfant de la balle !


Hollie Doyle a recontré Tom Marquand se sont rencontrés dans les courses de poneys...


...et se sont mariés en mars 2022 !

 

Elle a monté sa 1ère course de poneys à 9 ans, prouvant une nouvelle fois la qualité extraordinaire de cette filière en France et à l'étranger, et s'est imposée  dès  sa 1ère tentative dans une course "officielle" en tant qu'amateur à 16 ans. En bonne irlandaise, et même si elle ressemble à une petite blondinette, Hollie a la tête dure. Victime d'une chute spectaculaire à 18 ans qui lui a fait perdre plusieurs dents, elle a remonté seulement 10 jours plus tard ! L'histoire d'Hollie et Tom ressemble à un conte de fée qui sera sans doute mis en scène quand l'industrie du cinéma pourra reprendre, et qui fera en attendant les belles heures de la presse people. Tout y est pour mouiller les yeux des lectrices, quels  que soient leur âge ou leur condition. En effet, les deux tourtereaux se sont déjà rencontrés dans leur prime jeunesse en fréquentant les mêmes poney-clubs. Ils ont été apprentis en même temps chez Richard Hannon et filent depuis le parfait amour tout en menant chacun de leur côté une magnifique carrière. Voilà qu'elle remporte la course la plus glamour du monde. On a déjà les images du Happy End !

 


A la corde, Nashwa va résister à l'attaque de La Parisienne à son extérieur. Montée par Olivier Peslier, Agave est en train de céder et se fera prendre la 3e place par la bonne Rosacea en casaque bleue au centre.

 



Gabriel Weissmann, la nouvelle star de France Sire, en interview avec John Gosden.


Le même Gabriel Weissmann, dont on ne voit plus que le micro, en interview avec Hollie Doyle.


Le dauphin Gérald Mossé taquine son entraineur Yann Lerner !

 

 


Voir aussi...

Prix de Diane 2022 : Nashwa et Hollie Doyle contre les Fabre et les deauvillaises

Ce dimanche, l’hippodrome de Chantilly se parera de ses plus beaux atours pour la journée du Prix de Diane Longines (Gr.1). Elles sont 18 candidates à se lancer à la succession de Joan of Arc sur la distance de 2100 mètres. Une fois de plus une visiteuse arrive avec le statut de pouliche à battre, il s’agit de Nashwa associée à Holie Doyle. Mais face à elle se tiendra la coalition Fabre ainsi que les redoutables deauvillaises. En partenariat avec France Galop.

Les archives de France Sire : la famille Doleuze dans le Prix de Diane

Après avoir évoqué le Jockey Club et le Derby d’Epsom 1965, place désormais au 2e épisode de notre série « Les archives de France Sire ». A l’occasion du Prix de Diane, intéressons-nous à la famille Doleuze. En 2022, Romain présentera Nadette au départ des « French Oaks », et s’il ne l’a pas gagné en tant que jockey, il tentera d’imiter son père Georges et son frère Olivier, vainqueurs en 1979 et 2000. En partenariat avec France Galop.  

Le groupe Bon Entendeur prêt à assurer le show à Chantilly, pour le Prix de Diane 2022

Le temps sera bon et le ciel sera bleu le dimanche 19 juin prochain à Chantilly pour la 173ème édition du Prix de Diane (Gr.1). Tant du côté du ciel que de la piste mais aussi de la scène au centre de l'hippodrome, sur laquelle se produira le célèbre groupe d'électro français Bon Entendeur pour un grand concert live risquant de donner à toutes et tous la folle envie de se trémousser avant le début de la réunion. LIRE LE COMMUNIQUÉ.  

Flemensfirth, ce cheval d'origine américaine devenu étalon d'obstacle de référence Angleterre et en Irlande

Malgré ses origines américaines, Flemensfirth, un double lauréat de Gr.1 en Europe pour John Gosden dans les années 90, s'est imposé comme un étalon de référence en obstacle en Irlande et en Angleterre, comme l'avait été avant lui son père Alleged. Transmettant à ses produits énormement de train et un mental d'acier, Flemensfirth a été plébiscité par les éleveurs jusqu'à sa rentraite en 2020, à l'âge de 28 ans.