Un matin chez Hervé Jumelle, avec les futurs cracks de Guillaume Macaire

18/02/2020 - Focus DĂ©bourrage
Installé depuis 2 ans à l'écurie des Sables à l'ouest d'Angers, Hervé Jumelle est le pré-entraîneur attitré de Guillaume Macaire entre autres, et forme de nombreux cracks sur ses magnifiques pistes. Ce matin, le temps était propice à la venue d'une classe de la MFR de Pouancé, mais aussi à des tests menés par Arioneo sur les coursiers..Voir le reportage photo. 

Hervé Jumelle, à cheval sur Insigne Honneur (Manduro), un 3 ans prometteur

 

Ancien jockey et responsable au sein de l'écurie de Guillaume Macaire, Hervé Jumelle a chaussé il y a quelques temps les bottes de pré-entraîneur pour le maître de Royan, en s'installant à l'écurie des Sables en février 2018, juste à l'Ouest d'Angers. Appartenant à la famille Guimard, le site présente un sable naturel propice à l'entraînement, et c'est ici que Richard Chatel officiait avant de se lancer entraîneur. Dès lors, Guillaume Macaire ne voulait pas lâcher l'endroit, qui est un véritable paradis, une espèce de version 2.0 du pré-entraînement, avec des pistes ultra-sélectives, des dénivelés parfaits pour endurcir les jeunes chevaux avant leur départ pour Royan. Ainsi, une quarantaine de pensionnaires habitent les boxes, avec la majorité de jeunes chevaux, mais aussi des "vieux" en reprise de travail. C'est ainsi que le gagnant de Grand Steeple On The Go a été remis en route, avant de revenir avec succès cet après-midi sur les hippodromes ! En ce moment, c'est le gagnant de Gr2 et 2ème de Cambacérès (Gr.1) Invicter qui reprend le travail activement...

 

 

De une, le site est magnifique, et de deux, nous sommes à une période cruciale dans la vie des jeunes chevaux, car la plupart des pensionnaires de l'écurie viennent de prendre 3 ans et sont à l'orée d'un possible départ, chez Guillaume Macaire pour la plupart, ou ailleurs. Ainsi, ce matin, tous les 3 ans travaillaient sur les obstacles, avant de poursuivre avec des canters assez appuyés, une bonne manière de juger de leur avancement. En celà, Hervé Jumelle a été aidé par la société Arioneo, et son co-fondateur Valentin Rapin, venu poser ses fameux capteurs sur les sangles de certains chevaux. On peut y voir les courbes de vitesse, de fréquences cardiaques, mais aussi la cadence des foulées, un belle manière de juger de la forme d'un cheval, surtout quand on observe les différences dans les temps de récupération. Daniel Allard, entraîneur, vétérinaire, et très lié à Guillaume Macaire, était venu avec ses propres capteurs pour voir ses chevaux, et prenait même leur taux de lactate juste après l'effort. On ne laisse rien au hasard pour former des champions ! En effet, il faut être sûr d'avoir un cheval prêt pour l'envoyer à Royan, afin qu'il puisse encaisser ses futurs exercices. 

 

Daniel Allard prélève directement ses chevaux après l'effort, afin de voir le taux d'acide lactique

 

Par ailleurs, une classe de terminale de la MFR de Pouancé avait fait le déplacement ce matin pour observer le travail réalisé, et se rendre compte de ce qu'est la formation d'un futur coursier. Ils ont pu voir tous les recoins de l'écurie et de la piste, et des exercices bien variés, avec des chevaux à des stades d'avancement bien différents. Voisin, puisque résidant à Bécon les Granits, Pierre Olivier Robert était lui venu voir ses élèves de l'élevage du Granit s'exercer, avec en point d'orgue, un joli galop entre Honey du Granit et A Babord, deux pouliches de 3 ans qui révèlent un beau potentiel, la 2ème étant la soeur de la bonne Fairlady du Granit. On a vu pêle-mêle des fils et filles de Estejo, Manduro, Kamsin, Kapgarde ou encore Poliglote. En tous cas chers éleveurs et étalonniers, soyez en sûrs, vos protégés sont entre de bonnes mains ! Retenez les noms de Hard Rock Conti, Undo, Insigne Honneur ou encore Don Pietro, car l'année 2020 s'annonce très bien...Le mot de la fin pour Hervé Jumelle: " En 2 ans, on a vraiment pris nos marques sur la piste. On travaille beaucoup plus le fond que la vitesse, avec pas mal de fractionné. C'était assez sympathique et important pour moi de recevoir les élèves de la MFR de Pouancé, où j'ai moi même fait ma scolarité. Il faut montrer aux jeunes ce que c'est, et essayer de les inspirer à réussir dans ce métier, où on a besoin de professionnels. Je tiens à remercier tous les propriétaires, éleveurs, personnes qui me font confiance depuis deux ans...pourvu que ça continue !"

 

 GALERIE PHOTO

Un petit échauffement au galop de chasse...

Les poulains et pouliches passent ensuite sur la piste de haies..

....et finissent au canter dans la montée de la ligne d'en face

La classe de MFR de Pouancé observe Undo, un entier de 3 ans élevé en Pologne, et fils de Estejo. Peut-être le futur Tunis ?

 

Récupération active après l'effort

Insigne Honneur sous la selle de Hervé Jumelle. Ce 3 ans par Manduro est le frère du tout bon Insandi (placé de groupe en plat)

Valentin Rapin de Arioneo évalue les résultats donnés par les capteurs posés sur les sangles 

Invicter, gagnant du prix Georges de Talhouet Roy (Gr;2) et 2e du prix Cambacérès (Gr.1à, est sur le chemin  du retour

Hervé Jumelle donne ses conseils à pied

Pierre Olivier Robert de l'élevage du Granit ne peut malheureusement pas monter à cheval en ce moment. Il n'en vient pas moins surveiller l'avancée des "travaux" avec ses pensionnaires

A Babord, la soeur de Fairlady du Granit par Balko, co-élevée par Benoit Gabeur et Pierre Olivier Robert. Une pouliche prometteuse à en croire son cavalier !

Christopher Riou, gentleman-rider, en selle sur Honey Du Granit, une AQPS de 3 ans par Balko

Don Pietro, fils de Kapgarde de la famille de Fleur D'Ainay, Sirene d'Ainay et Etoile d'Ainay

Les 3 ans finissent par un bon canter, avec une montée assez importante

Les 2 élèves de Pierre-Olivier Robert mènent la danse !

On se quitte avec le cadre idyllique de l'écurie des Sables... 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Evénements

Barbara Guenet nous fait vivre la course de trot attelé pour galopeurs à Royan

La plus titrée des femmes jockeys de l'histoire en obstacle et en plat, Nathalie Desoutter a ajouté une victoire au trot attelé à son palmarès exceptionnel. Elle a battu Philippe Peltier, David Cottin, Adrien Fouchet et d'autres dans la course réservée aux galopeurs, le 31 juillet à Royan La Palmyre, devant la caméra de Barbara Guenet. Cadreuse et monteuse, en plus d'être une vedette des courses d'amateurs et aussi chanteuse, Barbara vous propose ainsi la vidéo qu'elle a réalisée de A à Z.