Une matinée à Tweenhills avec David Redvers

23/03/2018 - Focus Elevage
La semaine de Cheltenham est-elle une semaine calme pour David Redvers ? Vous le pensez ? A vrai dire, pas vraiment car l’homme fort de Tweenhills Farm & Stud est toujours occupé. Il nous a en revanche accompagné pendant une matinée chez lui et nous a ouvert les portes de son haras. Reportage & galerie photos.
L'une des cours de Tweenhills accueillant les juments venant à la saillie
 
C’est au matin du vendredi 16 mars que nous avions rendez-vous à Tweenhills Farm & Stud avec David Redvers, c’était jour de Gold Cup sur l’hippodrome voisin de Cheltenham basé à une vingtaine de minutes du haras, au nord-est. Le patron ne manquerait le Festival pour rien au monde, lui qui est natif de Hartpury où est Tweenhills en plein cœur du comté de Gloucestershire. Car David Redvers est avant tout un homme de cheval complet étant cavalier d’endurance et surtout de chasse à courre qu’il pratique chez lui. Ses chiens, chasseurs faut-il le préciser, un fox et un jack russell le suivent partout et bien souvent il prend 2 minutes pour les retrouver car les gars sont partis chasser les lapins. Homme de challenge, David Redvers avait également participé au nom de Qatar Racing au « Mongol Derby », une course d’endurance de 1000 kilomètres qui a eu lieu pendant moins de 10 jours en 2017 avec une équipe composée d’une demi-douzaine de personnes dont Kevin Darley et Peter Molony pour récolter des fonds pour l’association anglaise des jockeys accidentés.
 
Autre pratique privilégiée chez David Redvers, le rugby dont il voue une passion et même davantage. En effet, Tweenhills héberge des vaches Angus, recherchées pour la qualité extrême de leur viande. Leur troupeau, composé de deux taureaux, fournit quelques uns des meilleurs restaurants de la région du Gloucestershire ainsi qu’un restaurant étoilé au Michelin, le Butchers Arms, mais aussi toute l’équipe de rugby de Gloucester qui s’entraîne à Hartpury College de l’autre côté de la route qui sépare le haras et le centre d’entraînement. D’ailleurs jusqu’en 1987, ces terres aujourd’hui consacrées au rugby faisaient partie du haras. C’est la grand-mère de David Redvers qui avait vendu ce lot. Vous ne le savez peut-être pas mais la famille Redvers possède Tweenhills, qui veut littéralement dire « between hills » c’est-à-dire entre deux collines, depuis plus de 400 ans.
 
Paddock de premières sorties pour mères et foals
 
Le haras s’étend aujourd’hui sur plus de 750 acres soit plus de 300 hectares grâce à l’achat de plusieurs dizaines d’hectares de nouvelles terres aux alentours. Plusieurs fermes ou unités composent aujourd’hui le haras dont celui des poulinages et foals, Corsend Farm ou encore celui des yearlings. A ce sujet et à la vue de la météo souvent pluvieuse et capricieuse de l’endroit pendant l’hiver, les yearlings restent le plus souvent par 6 dans de grands barns de fin novembre jusqu’à la semaine suivant le Festival de Cheltenham.
 
Tweenhills Farm & Stud est en perpétuelle évolution et a dépassé pour l'heure les 750 ares soit plus de 300 hectares
 
Avec presque 30 salariés au service de Tweenhills, David Redvers doit aussi gérer l’importante activité de Qatar Racing, société dont il est le Racing Manager pour son président Cheikh Fahad Al Thani. Basé à Tweenhills, Qatar Racing gère également d’autres sites comme celui de Longholes, un centre de pré-entraînement et de repos près de Newmarket ainsi qu’un haras en Irlande du nom de Spring Lodge Stud. Deux des étalons de Qatar Racing sont stationnés en 2018 à Tweenhills. Nous parlons bien sûr de Havana Gold et de Hot Streak. Le premier vient de se distinguer en France en donnant un 5ème cheval de Stakes pour sa première génération âgée de 3 ans avec Barade, gagnant du Prix Maurice Caillault (Listed). Gagnant du Prix Jean Prat, Havana Gold a été sacré «leading first season sire» en Angleterre en 2017 et compte déjà plus de 175 juments à son book 2018, lui qui avait sailli 130 poulinières lors de sa première année. Quant à Hot Streak, qui a ses premiers yearlings cette année, il a été acheté aux Breeze Up par David Redvers après qu’il ait effectué le chrono le plus rapide des canters. Ses premier foals se sont vendus pour une moyenne de 22.500€ en 2017. Plus d’infos sur ces deux étalons ci-dessous.
 
Si Havana Gold et Hot Streak sont les seuls étalons actuellement disponibles à Tweenhills, d’autres sont stationnés en France, en Australie et ailleurs en Angleterre. Certes le gagnant de Gr.2 et Gr.3 Karpino (Cape Cross) est actuellement à Tweenhills mais ne saillit pas des suites d’un problème à un postérieur, mais un cheval bien connu en France fait la monte au Haras de Bonneval c’est Charm Spirit. Ce triple gagnant de Gr.1 a vu ses premiers yearlings foulés les rings en 2017 et notamment le frère de Qemah vendu 500.000€ à Arqana. En Australie, un certain Zoustar fait la monte à AUS$44,000 à Widden Stud. Le fils de Northern Meteor, petit-fils de Redoute’s Choice et dont les premiers yearlings se sont vendus pour une moyenne de AUS$250,000, pourrait pourquoi pas venir en Europe en 2019 pour y faire la monte. A ce stade, ce projet est en gestation. Et puis il y a Dunaden, disponible à Overbury Stud, l’inoubliable gagnant de la Melbourne Cup, du Hong Kong Vase et de la Caulfield Cup chez Mikel Delzangles. Vous l'aurez compris, l'actvité est dense à Tweenhills avec notamment l'étalonnage. D'ailleurs, le premier étalon du haras avait pour nom Afzal, un fils de Sassafras qui officiait à Tweenhills à la fin des années 1980 et qui s'est révélé étalon honnête en obstacles.
 
 
Havana Gold : Né en 2010, ce fils de Teofilo, lui-même l’un des premiers fils de Galileo à avoir tracé au haras, comptait déjà 4 victoires en 6 sorties à l’âge de 2 ans chez Richard Hannon et même presque 5 succès si sa selle n’avait pas tourné dans le Prix François Boutin, laissant alors la voie libre à Style Vendôme. Mais Havana Gold a néanmoins remporté Listed puis Gr.3 à Newmarket, les Sommerville Stakes, la même année et a conclu 2ème du Tattersalls Millions sur le même hippodrome. Pour sa rentrée à 3 ans, Havana Gold se classe 2ème de Toronado dans les Craven Stakes (Gr.3) puis devient gagnant de Gr.1 en France dans le Prix Jean Prat avec Mickaël Barzalona devant les gagnants de Gr.1 Mondialiste, Style Vendome ou encore Anodin.
Avec une mère par Desert Style gagnante de Gr.3, Havana Gold est rentré étalon à Tweenhills en 2014 à £8,500 la saillie. Son propriétaire Qatar Racing, qui l’avait acheté à 2 ans en cours de carrière, l’a soutenu et à l’heure actuelle, l’étalon est déjà le père de 5 chevaux black-type dont deux gagnants de Gr.3 (Havana Grey et Treasuring qui défend la casaque Qatar Racing) ainsi que de Barade qui vient de remporter à Chantilly le Prix Maurice Caillault (Listed).
 
Havana Gold pose devant les bureaux de Tweenhills. Chaque étalon fait 10 minutes de marcheur avant chaque saut
 
Environ 20% de la jumenterie de Havana Gold appartient à son propriétaire, comme d'ailleurs chaque étalons appartenant à Qatar Racing
 
 
Hot Streak : Entraîné par Kevin Ryan, ce sprinter a été le meilleur de sa génération sur la distance, détenant le plus important rating à 2 ans pour un fils d’Iffraaj. Gagnant de Gr.3 à Royal Ascot, de Listed et 2ème des Middle Park Stakes (Gr.1), Hot Streak est doté d’un rating supérieur à celui de Dark Angel, Oasis Dream, Invincible Spirit, Kodiac, Showcasing et Zoffany à 2 ans. Côté pedigree, il est surtout un descendant de la fantastique Highclere et donc proche parent de Nayef, Nashwan, Unfuwain ainsi que de Mawatheeq, Ghanaati et du champion étalon japonais Deep Impact.
Mais Hot Streak n’a pas été qu’un 2 ans puisque il a fait sien les Temple Stakes (Gr.2) à Haydock tout en se plaçant des meilleurs Gr.1 sur le sprint face à ses aînés dans les King’s Stand ou encore les Nunthorpe. Ses premiers foals sont passés aux ventes en 2017 et ont souvent été achetés par des pinhookeurs à des prix bien supérieurs à son prix de saillie qu’est de £6,000 cette année. Ses meilleurs foals se sont ainsi vendus pour 75.000GNS, 55.000GNS, 50.000GNS, 56.000€ à Goffs ou Tattersalls.
 
Hot Streak se déplace comme un chat. Un très beau marcheur pour un sprinter...
 
... avec de beaux points de force comme son épaule
 
 
 
 
Environ 65 naissances sont attendues à la fin de la saison à Tweenhills en 2018. Ce mâle de Frankel pose avec sa maman Honorina, une soeur du gagnant de Derby d'Irlande Treasure Beach
 
David Redvers nous montre le premier foal de la classique Just The Judje. Ce poulain (à droite) aujourd'hui yearling est un fils de Dubawi. Sa mère a d'ailleurs pouliné d'une femelle par Dubawi en 2018
 
L'un des nombreux barns réservés aux yearlings. Ces derniers y restent de la fin novembre jusqu'à la semaine suivant le Festival de Cheltenham car les prés sont trop humides
 
D'autres barns à yearlings sont en cours de travaux. Celui-ci est réservé aux femelles parmi lesquelles des filles de Hot Streak et Havana Gold
 
Le vétérinaire John Campbell est à Tweenhills presque tous les jours en cette période de poulinages et de saillie
 
Le teaser à l'anglaise ou souflleur à la française Highly

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Ventes & Shows

Craven Breeze Up 2017 - Jour 2 : des fils de Siyouni et Youmzain vendus 400.000 et 350.000 guinées

Alors que le 1er jour de la vente Breeze Up à Tattersalls du Craven Meeting de Newmarket a vu le top price d’un fils d’Intello à 575.000 guinées, on a longtemps cru que les deux tops du second jour allaient revenir aux étalons Siyouni et Youmzain. Mais c’était sans compter sur l’un des derniers lots. Un fils de l’américain mort Scat Daddy s’est en effet envolé pour 675.000 guinées.

Ventes & Shows

Bilan Breeze Up Arqana 2016 : Frankel, le mot magique pour une vente historique

Tout le monde avait ce mot à la bouche : Frankel était représenté par deux lots issus de sa première production lors de cette vente breeze up Arqana organisée à Deauville en 2016 au cours de laquelle trois lots ont dépassé le cap des 500.000€. Jamais autant d’argent n’a été dépensé pour cette vacation en France ; le seuil des 10.000.000€ a largement été atteint. Retour sur cette vente en VIDEOS, PHOTOS, INTERVIEWS, ANECDOTES ET DIFFERES.

Evénements

Route des Etalons 2016 : Haras de Bonneval avec Charm Spirit et Dalakhani

Ils étaient très attendus depuis l'annonce de leur arrivée au Haras de Bonneval pour la saison 2016. Charm Spirit et Dalakhani se sont dévoilés devant les caméras de France Sire TV et les centaines d'éleveurs venus les voir en bravant la pluie aux côtés des non moins attendus Makfi et Siyouni. Georges Rimaud, le manager des Aga Khan Studs en France nous parle de ses deux nouveaux venus. Voir la VIDEO de Charm Spirit et Dalakhani au Haras de Bonneval lors de la Route des Etalons 2016 ainsi que les photos de Makfi et Siyouni. Par Yannick Leboeuf et Loïc Stecher.