Farouk et Fantasio, les "d'Alene" ont de l'avenir !

27/12/2019 - Focus Elevage
 Ces dernières semaines, la famille Couteaudier se sent chez elle en Irlande ! En effet, les deux 4 ans Fantasio D'Alene et Farouk d'Alene se sont illustrés dans des bumpers, laissant de belles promesses pour l'an prochain...Les deux descendent de Quennevières, la jument de base de l'élevage familial. 

Louis et Florence Couteaudier avec leur fille Hélène au concours de Décize

 

Quand deux foals du concours de Decize se retrouvent de l'autre côté de la Manche, cela ne peut faire que des étincelles ! C'est en effet en 2015 que les petits Farouk d'Alene et Fantasio d'Alene se retrouvaient au concours de la Nièvre, amenés par leurs éleveurs, Louis et Florence Couteaudier. L'année d'après en 2016, Farouk d'Alene venait même refaire un tour au concours. Pas de classement pour les deux copains de prairies, mais un destin qui les a amenés à traverser la Manche, direction l'Irlande, pour atterrir après quelques péripéties chez le top-entraîneur Gordon Elliott. En effet, avant d'y arriver, il a fallu traverser quelques ventes...

 

Voir Fantasio d'Alene au concours 2015 de Décize...

...Suivi de Farouk d'Alene !

 

Fantasio n'a lui passé que l'épreuve de la Derby Sale de Tattersalls en 2018, acheté alors 165 000 € par Henry de Bromhead pour la team Gigginstown House Stud (Michael O'Leary). Après avoir débuté en point to point chez "Mouse" Morris, il a rejoint son nouvel entraîneur cet été. Quant à Farouk d'Alene, il a dû bourlinguer un peu plus pour retrouver son camarade de promo, d'abord racheté 15 000 € à 2 ans, puis vendu à Donnchadh Doyle 34 000 £ à la vente de store de Doncaster en 2018. Gagnant par 18 longueurs de son point to point en mars, il a ensuite fait afficher 260 000 £ à la vente de Cheltenham 4 jours après, pour Gordon Elliot et encore Michael O'Leary ! Depuis, les deux petits ont fait du chemin, puisque Fantasio d'Alene a couru 3 fois en plat, pour 1 victoire et 2 deuxièmes places, la dernière dans une listed à Navan le 15 décembre dernier derrière le très estimé Uthred. Quant à Farouk d'Alene, il a fait sa rentrée à Down Royal hier lors du "Boxing Day", et a encore gagné arrêté de plus de 15 longueurs...Les Couteaudier se prennent peut-être à rêver pour l'an prochain ! 

 

Farouk d'Alene cette année à la vente de Cheltenham

Fantasio d'Alene (a la corde) lors de sa dernière victoire 

 

Fantasio et Farouk d'Alene sont cousins, et liés au destin d'une seule et même jument, Quennevières, né en 1916, et jument qui apparaît dans de nombreux pedigrees de la famille, puisque elle est l'arrière-grand mère de Idole du Rousseau, la première poulinière de Hubert Couteaudier, le père de Louis. Au Haras, elle donnera Baroud II, gagnant du grand Steeple de Waregem en 1972. Cette souche est restée jusqu'à aujourd'hui dans les prés de Fours dans la Nièvre, et a donné plus récemment Triolo d'Alene, gagnant de Listed et de Gr.3 en Angleterre et qui fut au départ de la Cheltenham Gold Cup en 2013. Ainsi, Passion d'Alene, la mère de Fantasio, est une soeur de Triolo d'Alene, tandis que Farouk d'Alene est par Mascotte d'Alene, une cousine ! Si Fantasio est un fils du défunt Saddler Maker, Farouk est lui issu de Racinger. L'étalon du Haras de Vains est en forme, puisque Flaminger, un autre de ses fils élevé en Nièvre, par Claudine et Roger Winkel, a gagné hier pour la 2ème fois consécutive. Avec Farouk d'Alene, les Couteaudier tiennent eux un champion en puissance, à moins que ce ne soit Fantasio...et pourquoi pas les deux mon général ! 

 

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Grand Destin

Cheltenham 2017 - Cause Of Causes, un américain remporte le cross !

Le cheval de 9 ans Cause Of Causes a réalisé un truc peu banal quand il a gagné le Glenfarclas Cross-Country. En 4 tentatives au cours du Festival, voilà que cet hongre élevé par la famille Niarchos remporte 3 courses différentes en 4 années ! Il devient ainsi le 4e cheval de l’histoire du Festival a remporté 3 courses différentes après Flying Bolt, Bobs Worth et Vautour. Par les envoyés spéciaux sur place Anne-Lise Legorgeu et Loïc Stecher.