À la rencontre de la nouvelle garde du Haras de #Couëly

29/05/2021 - Focus Elevage
Niché à deux pas de la frontière avec le Morbihan, sur la commune de Guenrouët, en Loire-Atlantique, le Haras de Couëly est une jeune structure créée et animée par Hubert O’Delant élevant pur-sang et AQPS à vocation obstacle, d'où est originaire l’estimé Huflower, aujourd’hui à l’entraînement chez Paul Nicholls, et où ont vu le jour en 2021 6 foals, 4 femelles et 2 mâles, que nous vous proposons de découvrir ci-dessous.

Hubert O'Delant, regardant avec les yeux de l'amour les nouveaux espoirs de son Haras de Couëly

 


 

En digne fils du Général Philippe O’Delant, fondateur de l’École Nationale d’Équitation et ancien Président de la Société Hippique Française, c’est donc tout naturellement qu’Hubert O’Delant s’est épris d’une indescriptible passion pour la plus belle conquête de l’Homme à son tour. Intéressé non seulement par l’univers des sports équestres mais aussi par celui des courses hippiques, cet entrepreneur de renom, créateur en 1998 de Document Store, entreprise spécialisée dans la commercialisation de documents d’impression, est revenu à ses premiers amours en 2017 et s’est installé sur la commune de Genrouët, en Loire-Atlantique, afin d’y développer sa propre structure d’élevage : le Haras de Couëly.

 

 

En effet, après avoir quitté la capitale et vendu son entreprise, Hubert O’Delant s’est attelé à rénover de fond en comble pâtures et bâtisses d’une propriété agricole achetée par sa grand-mère, en 1928. Cet établissement, situé à deux pas seulement de la frontière avec le Morbihan, s’étend aujourd’hui sur quelques 200 hectares, consacrés en grande partie à la polyculture (maïs, blé, avoine, petits pois et haricots verts), tandis que le reste, orné de trois grands étangs, est dédié à l’élevage de chevaux de courses.

  

Le Haras de Couëly, vu depuis le ciel de la Loire-Atlantique

 

Ce sont des pur-sang et AQPS à vocation obstacle choyés au quotidien par une équipe très dévouée, emmenée notamment par Benoît Lebarque, qui a fait ses armes dans le monde du trot et occupe aujourd’hui le poste de responsable d’élevage. S’ils sont amenés à passer aux ventes, les chevaux sont placés entre les mains expertes de Jean-Charles Haimet et de toute son équipe du Haras de la Côte Fleurie, chez qui a été préparé un certain Antirized, le tout premier produit du Haras de Couëly à passer en ventes publiques. Ce neveu de Taquin du Seuil par Authorized avait été acheté 47.000€ par Mandore International Agency (Nicolas de Watrigant) en décembre 2019, à la vente d’Élevage ARQANA. Pour ce qui est du débourrage et pré-entraînement, les chevaux d’Hubert O’Delant effectuent leur apprentissage chez des professionnels connus et reconnus pour leur savoir-faire et installés non loin de la commune de Guenrouët où il est implanté, comme au Haras de Semnon de Gaëlle et Nicolas Hervé, au nord de Châteaubriant, ou encore au Haras L Fief de Mathilde Lefebvre, du côté de Pouancé.

 

Hubert O'Delant, posant fièrement au milieu de son équipe, avec à gauche Sylvain Le Jolif et à droite Benoît Lebarque, responsable d'élevage du Haras de Couëly

 

Cette même bourgade où s’est installé comme entraîneur l’ancien top jockey Adrien Fouassier, qui a notamment façonné l’AQPS Huflower, un fils de Saddex devenu au cours de l’hiver le tout premier gagnant de la casaque verte croix de Saint-André et brassards rouges toque verte et de l'élevage d’Hubert O’Delant. Après ses deux victoires consécutives en plat à Pornichet puis à Angers, ce poulain aujourd'hui âgé de 4 ans a été acheté par l’entremise du courtier Joffret Huet et a depuis rejoint les boxes anglais de Paul Nicholls chez qui il s’apprête à poursuivre sa carrière dans la discipline de l’obstacle désormais. Sa mère, Send Me Flower, double lauréate en plat chez Guy Cherel, et toute première poulinière achetée par Hubert O’Delant (via le courtier Hubert Barbe, ndlr), a d’ailleurs pouliné cette année d’une très chic femelle par No Risk At All, qui constitue l’un des sept nouveau-nés à avoir pointé le bout de leurs naseaux cette année, au Haras de Couëly. Présentations !

 

PLUS DE PHOTOS DES ÉLÈVES DU HARAS DE COUËLY EN CLIQUANT ICI

 

Honneur aux demoiselles avec cette très jolie fille de Dabirsim et de la très consitante Zillione Beauty, une cousine des "black-type" Sawasdee (Prix Saraca, L. et Critérium de l'Ouest, L.) et French Flag (Prix Edellic, L.) dont quatre des cinq premiers produits à avoir déjà couru sont tous gagnants. 

 

Place maintenant à ce mâle issu de la première génération de Goliath du Berlais et quatrième produit de Kolivana, une soeur du tout bon Kobrouk (Prix Congress, Gr.2 et Prix Orcada, Gr.3) descendant elle-même de l'excellente souche de feu le comte Pierre de Montesson (Katko, Kotkijet, ...).

 

 

Toujours chez les mâles, voici maintenant ce très beau fils de Buck's Boum et Tosca de Montot, gagnante de deux cross sous la férule de Pascal Journiac et appartenant à la même lignée que les excellents Rubi Ball (2x Prix La Haye Jousselin, Gr.1 et Prix Ferdinand Dufaure, Gr.1) et autre Quecy de Chadzeau (Grand Steeple-Chase de Craon, L.).

 

Terminons avec notre coup de coeur et cette très jolie pouliche issue de Doctor Dino et de la triple lauréate en obstacle Matriark, nièce de Risque de Verglas (3e Prix Casimir Delamarre, L.) et Olympic Torch (3e Prix Le Gualès de Mézaubran, L.).

 

Voici sa mère justement, Matriark, partageant un moment privilégié avec son propriétaire, Hubert O'Delant, dans le cadre idyllique du Haras de Couëly.

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les futurs espoirs de l'Elevage de Charreau

Eleveur d’AQPS en parallèle de ses occupations professionnelles, Nicolas Landon débute l’année de la meilleure façon, venant de signer, à la mi-mai, la 1ère victoire en 2021 de son élevage. Brumeuse, gagnante à Senonnes samedi dernier, a ainsi montré la voie aux produits élevés en Anjou, sur la commune de Contigné. Moment idéal pour parcourir la jumenterie de l’Elevage de Charreau, et découvrir les naissances de cette année. Suivez-nous en Anjou Bleu… 

Les futurs espoirs de l'élevage de Jean Hardy

 Son élevage a déjà signé 2 victoires et 8 places cette année pour 18 sorties. Auteur de ces victoires, Hêtre Rouge, dépendant de l’entraînement d’Erwan Grall, a joué de malchance pour son retour à Auteuil mais devrait redorer son blason durant l’année. Les quatre autres représentants de l’élevage parviendront sans doute à offrir d’autres gagnants au cours de la saison, mais aujourd’hui, c’est bien de la nouvelle génération qu’il est question. Partons à le rencontre des futurs Hêtre Rouge, Bois Flotté, Paris d’Auteuil et Feu de Bois.

Le Haras des Petits Champs, à cheval entre nouveaux espoirs et anciennes gloires

Résidant  en plein coeur de la campagne saintongeaise, à Gémozac, en Charente-Maritime, Karine Belluteau et son compagnon, Christophe Gustave, nous ont ouvert les portes de leur Haras des Petits Champs, afin de nous présenter leur nouveau cru de cette saison tout en nous donnant des nouvelles de leurs anciens fers de lance, Blue Panis et Blue Soave, coulant aujourd'hui une douce et paisible retraite chez leurs éleveurs.