Décès à 98 ans d'Emile Ouvry, un grand nom de l'obstacle.

23/06/2021 - Grand Destin
Emile Ouvry, une grande figure de l'obstacle après-guerre, s'est éteint samedi soir 19 juin 2021 à l'âge de 98 ans. Ancien président de l'Association Nationale des AQPS et de la Société des Courses de Dieppe, dans son fief de la Seine-Maritime, il fut un grand éleveur-propriétaire et aussi entraineur, avec Popaul II, Petite Fortune, Teri, et les chevaux portant le suffixe "sandre" dont les mères et fils Gerisandre et Kirisandre, et plus récemment Uxisandre, champion en Angleterre.

 
Gérisandre, une héroïne des cross, le plus souvent associé à Robert Danloux, ici avec Emile Ouvry et ses 2 fils, à Maisons-Laffitte.

 

Emile Ouvry a gagné le Prix Renaud du Vivier (Gr.1) sur les haies d'Auteuil avec Petite Fortune en 1986 sous l'entrainement de Jack Barbe. Néanmoins, son nom et sa casaque noire restent plus associés aux chevaux de cross qu'il entrainait lui-même après les avoir élevés. Il a ainsi détenu le meilleur cheval de cross des années 60, vainqueur notamment du Grand Cross de Craon, le fameux Popaul II, sous l'entrainement de Wladimir Hall et René Bouteloup. Plus tard, il a fait fort avec la descendance de la matrone Corisandre, la mère notamment de Gérisandre. Celle-ci a une histoire extraordinaire.

 


Emile Ouvry

 

En effet, Gérisandre a donné naissance à un 1er poulain à l'âge de 4 ans, nommé Kirisandre, avant de reprendre le chemin de l'entrainement et d'entamer une grande carrière de course. D'ailleurs, elle a même couru contre son propre fils dans un cross à Maisons-Laffitte. Le fils terminant 3e derrière sa mère !

 


Emile Ouvry entre Gérisandre et Kirisandre, la mère et le fils !

 

Revenue poulinière, elle donne naissance à son 2e produit à l'âge de 13 ans ! Ce dernier marquera l'histoire... nommé Teri, le plus vieux compétiteur de l'histoire des courses. Gagnant de sa 26e course à l'âge de 15 ans, Teri, entrainé par Marc de Montfort, a couru et s'est même placé jusqu'à l'âge canonique de 17 ans ! Emile Ouvry était un fan du parcours de cross de Maisons. D'ailleurs, la dernière année de l'obstacle à Maisons-Laffitte, Emile Ouvry avait remporté 5 des 6 cross disputés dans la saison. 

 


Emile Ouvry, recevant le trophée du Grand Cross de Craon 1978 après le succès de Griment, de la part de Bernard Le Gentil. Le cheval était monté par Robert Danloux, et entrainé par son fils Frédéric Ouvry.

 

Autre fils de Gérisandre, Nori a gagné le Grand Cross du Pertre en 1988. Emile Ouvry avait aussi gagné le Grand Cross de Craon dans les années 60 avec Grément, qui enchaînait alors avec les Grand Cross du Lion d'Angers et de Vittel !

En 2014, la marque Ouvry ressortait un certain Uxisandre en Angleterre. A cette occasion, un article complet avait été rédigé sur la famille. Nous adressons toutes nos condoléances à ses 2 fils, Alain et Frédéric, à toute sa famille et à ses proches. La cérémonie funéraire aura lieu dans l'intimité familiale.

 

Uxizandre, une nouvelle star française en Angleterre, dont l'origine AQPS remonte en fait à une souche anglo-arabe d'obstacle.
 

Comment est né la fameuse souche "Ouvry" des ... sandre ?

 
En 1931 du coté d’Orthez naissait une toute petite pouliche chez Henri Bernet. Ainsi naquit Fashion II (demi sang Anglo-Arabe par Danube Bleu et Metz par Prisme) qui sera la jument base d’une souche prolifique en sport comme en course.
 
Son père, Danube Bleu, était un Anglo-Arabe « hors norme » qui gagna pas moins de onze course à trois ans dont quatre contre les Pur-Sang et non des moindres. Issue de deux courants de sang de grande classe, Fashion fit preuve de qualité en gagnant en course avant de rentrer au haras où elle croisa particulièrement bien avec Del Oso II. Le croisement de Del Oso II sur une fille de Danube Bleu faisait donc apparaitre un inbreeding sur la fameuse Dimhalaya (ancêtre de Diaran et Diarifos) évoquée précédemment.  
 
Fanny (Del Oso II et Fashion) fut seconde de l’Omnium avant d’entamer une très bonne carrière en cross country. Copurchic (Del Oso II et Fashion) fut un très bons trois ans (8 sorties pour 4 places et 3 victoires dont l’Omnium) si bien qu’il intégra le dépôt de Gélos. Leur propre sœur Derision (25% par Del Oso II et Fashion) fut indéniablement la meilleure, aussi bien au haras qu’en piste. Après avoir gagné en plat contre les purs et s’être classée seconde de l’Omnium, elle gagna à Auteuil mais aussi et surtout en cross.
 
 
Danube Bleu, un chef de race angloarabe.
 
 

Corisandre (1,58m), achetée par le génie russe Wladimir Hall

 
Chez Henri Horngreen à Pau Derision donnera naissance à Corisandre (12,5%  par Canot). Toute petite (1m58) mais très belle, elle fut vendue à Wladimir Hall qui exerçait alors dans l’Ouest. Ce Russe blanc s’était brillamment reconverti dans l’entrainement de chevaux d’obstacle en arrivant en France (près de mille victoires dans sa carrière dont deux fois le Grand Steeple-Chase des Flandres à Waregem). Très bonne sauteuse mais inutilisable en plat car hyper nerveuse à trois ans, Corisandre se révélera être avec le temps une très bonne jument de cross country dans l’Ouest au point de devenir la « jument de cœur » de son propriétaire et entraineur. Confiée à Emile Ouvry au moment de sa mise à la reproduction elle a fondé une bonne lignée exceptionnelle et tenace avec pêle-mêle :
  • Tio Pepe III : 4ème AQPS de sa génération en obstacle à 4 ans
  • Nori : 19 victoires, 191 468 euros de gains
  • Easter :12 victoires, 221 156 euros de gains
  • Quorisandre : 10 victoires, 133 400 euros de gains
  • Donjuan : 6 victoires, 100 995 euros de gains
  • Quintus V : 10 victoires, 106 641 euros de gains
  • Jet du Bosc : 7 victoires, 106 641 euros de gains
  • Gerisandre : Grande gagnante en cross country, elle a eu la particularité de reprendre sa carrière de course après avoir donné naissance à un fils, nommé Kirisandre (voir ci-dessous), qu'elle battra des années plus tard dans le Grand Cross de Dieppe !
  • Kirisandre : 15 victoires, 153 880 euros de gains
  • Teri : 26 victoires, 211 779 euros de gains. Grand spécialiste de l'ancien cross de Maisons-Laffitte, il a couru pendant 13 saisons de suite ! Encore vainqueur de 2 courses à l'âge canonique de 15 ans, il a encore pris des places à 16 ans puis à 17 ans, ce qui constitue un record pour l'époque moderne.
 
C’est de cette toute bonne famille que naquit quelques années plus tard Uxizandre (AQPS né chez Frederic Aimez). Deuxième des Jlt Novices' Chase (Groupe I) il accède au graal quelques semaines plus tard en s’imposant dans le Pinsent Masons Manifesto Novices' Chase (Groupe I) à Aintree.
 
 

 


Voir aussi...