Seabhac au Haras du Taillis en 2023

22/11/2022 - Mercato des étalons
Parmi les têtes de liste des étalons de première production en France avec 5 vainqueurs de 2 ans, Seabhac fera la monte au Haras du Taillis en 2023. Bernhard Wenger accueille ainsi un fils du génial Scat Daddy, qui rejoint Savoir Vivre, Hey Gaman et Fantastic Moon. 

Seabhac au Haras du Taillis en 2023 

 

Scat Daddy est un étalon sorti de nulle part qui a révolutionné la scène européenne. Grand vecteur de vitesse, souvent complètement outcross pour notre jumenterie du vieux continent, il est le père de l'étalon leader à l'heure actuelle à Coolmore, No Nay Never, qui a cartonné cette année avec 3 gagnants de Gr.1 âgés de 2 ans ! La France a mis un peu de temps à surfer la vague Scat Daddy, mais l'a fait depuis avec plusieurs jeunes étalons, dont Seabhac. Fierté de la regrettée Larissa Kneip, ce beau cheval très signé de son père quitte donc Saint-Arnoult pour prendre la direction du Haras du Taillis

 

Bernhard Wenger du Haras du Taillis 

 

Bernhard Wenger accueille ainsi ce gagnant de Gr.3 à 2 ans, remarquablement bien né puisque neveu du grand étalon américain Afleet Alex. Plutôt bien accueilli aux ventes avec sa première génération qui avait deux ans en 2022, Seabhac (à prononcer "Shoke"), a très bien fait sur les pistes avec 5 vainqueurs individuels, ce qui le place dans les têtes de liste de première production. On a notamment vu Angers gagner à Paris pour Mario Barrati avant de courir au niveau groupe, mais aussi Everwin, un poulain très estimé par Ludovic Gadbin, qui a gagné en débutant très facilement avant de conclure 2e de la future lauréate du Marcel Boussac Blue Rose Cen à Deauville...

 

Everwin, un poulain de Seabhac estimé en vue de 2023 (aprh)

 

L'avenir est donc lancé sous les meilleurs auspices pour Seabhac, qui comptera l'an prochain sur des premiers 3 ans qualiteux, et sur une 2e génération de 2 ans aussi fournie en nombre...c'est important ! Ces yearlings ont continué de se vendre jusqu'à 26 000 €, alors qu'il va faire la monte à 3 000 € seulement l'an prochain au Haras du Taillis. Il y rejoint Savoir Vivre, qui a sorti la bonne anglo-arabe Jorah de la Brunie avec une première génération confidentielle. Avec 2 gagnants pour autant de partants, le seul fils d'Adlerflug au Haras en France reste très abordable à 2 000 €, alors que le meilleur est à venir. Ayant accueilli ses premiers foals cette année, le puissant Hey Gaman, placé classique à Longchamp, officiera à 1 900 €. Quant à Fantastic Moon, frère de Cracksman, un étalon qui a très bien réussi avec ses premiers 2 ans, il lui emboîtera le pas avec des premiers partants en 2023...et reste à 1000 € la saillie. 

On en parle dans l'article

Voir aussi...

Andfield Park, un fils de Seabhac élevé par Patrick Roulois fait impression pour ses débuts

Brillant vainqueur pour sa première apparition à Divonne, Andfield Park permet à son éleveur Patrick Roulois de gagner sa première course avec un 2 ans, lui qui connait une belle réussite avec les sauteurs. Patrick avait gagné une saillie de Seabhac, un étalon dont le profil lui plaisait lors de l’Assemblée de la Fédération des Éleveurs en 2018. Avec cette victoire, le chouchou de la regrettée Larissa Kneip occupe la première place du classement des étalons de première production. 

1ère victoire de l'étalon Seahbac avec Everwin qui rend hommage à Larrisa Kneip

Le jeune étalon Seahbac, 1er fils de Scat Daddy installé en France au Haras de Saint-Arnoult, ouvre son palmarès de reproducteur avec le débutant Everwin qui gagne comme à la parade à Lyon-Parilly. Il rend un hommage vibrant à la regrettée Larissa Kneip, personnage très attachant qui nous a quittés il y a un mois, alors qu'elle avait réussi le recrutement de ce fameux Seahbac auquel elle croyait beaucoup.