L'obstacle à Pau (meeting 2013/14) : places réservées

18/02/2014 - Stats étalons
Lors de la précédente édition du meeting palois, aussi bien Guy Cherel que Jonathan Plouganou avaient non seulement dominé chacun dans leur catégorie, mais ils avaient aussi affolé les compteurs. Cette année, pas de record en vue ni pour l’un ni pour l’autre. Ils se maintiennent néanmoins en haut de tableau, même si l’entraîneur mansonnien doit laisser le titre à l’incontournable Jacques Ortet aux victoires et même si la nouvelle Cravache d’Or a été rejoint à la dernière course par David Cottin. Chez les propriétaires, la casaque Papot conserve, elle, sans surprise son leadership et l’accentue même.

Un meeting humide (photos APRH)

 

Etalons (selon leurs meilleurs chevaux) : Le piliers et les mystères

Ce qui est assez réjouissant avec l'obstacle, c'est qu'on peut tout autant se baser sur des piliers hyper solides comme Saint des Saints, auteur Latérano, qui ramasse tous les trophées du monde en ce moment, ou Turgeon le père d'Usted Me Cara, que devoir trouver des explications à l'irrationnel...Ainsi, on retrouve dans le haut du classement des Kalanisi ou des Bienamado qui sont théoriquement aussi à l'aise dans le défoncé lourd de Pau que Darth Vador dans un sauna. Ce qui est plus triste avec l'obstacle, c'est qu'un bon étalon est souvent un étalon mort, comme les 2/3 des éléments du tableau ci-dessous.

 

STATISTIQUES CHEVAUX (SELON LES GAINS)
  NBRE VICT GAINS TOTAUX
LATERANO (Saint des Saints) 4 89 760
KALMONTO (Kalanisi)
1 72 000
DELROM (Della Francesca) 2 67 720
MONSAMOU (Bienamado) 2 66 920
USTED ME CARA (Turgeon) 3 66 590
COMPATRIOTE (Kaldounévées) 1 62 500
MALBERAUX (Michel Georges) 2 55 680
SIRENE D'AINAY (Dom Alco) 1 53 760
PYTHAGORE (Kahyasi) 1 49 100
MY NAME IS NICK (Nickname) 1 48 960
FLOGASORTE (Marshall) 2 47 520
UBU ROCHELAIS (Le Balafré) 2 47 280
TIGER DE LA ROQUE (Cut Quartz) 2 45 120
OPERA DREAM (Authorized) 2 45 100
VENT SOMBRE (Network) 0 44 200

 

 

Entraîneurs (selon les victoires) : Ortet le retour

Tête de liste pendant des années du meeting palois, Jacques Ortet avait dû abandonner son titre à Guy Cherel (29 victoires en 2012/2013) au cours des deux dernières années. Grâce à une ultime réunion au cours de laquelle il a réussi un coup de trois et remporté, au passage, son 18e Prix Antoine de Palaminy avec l’éclatante victoire de Latérano, l’entraîneur béarnais parvient à supplanter son confrère (19 victoires contre 16). Celui-ci conserve néanmoins largement l’avantage en termes de gains, avec plus de 132.000 € d’avance, mais avec un total en retrait de près de 300.000 € par rapport à l’an dernier (pas de victoire cette année dans les épreuves majeures). A noter qu’ils sont 4 entraîneurs à atteindre ou dépasser la barre des 10 victoires au cours du meeting. Emmanuel Clayeux obtient des résultats quasi-identiques à l’an dernier, tandis que Patrice Quinton, porté par la victoire de Sulon dans le Grand Cross, réalise un meeting au-delà de ses espérances.
 
 
CLASSEMENT ENTRAINEURS (SELON LES VICTOIRES)
  NBRE VICT GAINS TOTAUX
JACQUES ORTET 19 491 650
GUY CHEREL 16 624 550
EMMANUEL CLAYEUX 12 430 370
PATRICE QUINTON 10 282 180
ISABELLE PACAULT 9 246 390
ERIC LERAY 7 217 050
PHILIPPE PELTIER 6 264 270
PATRICK CHEVILLARD 6 209 640
FRANCOIS-MARIE COTTIN 6 164 865
PHILIPPE COTTIN 5 192 885
JEAN-LUC GUILLOCHON 5 143 300
ARNAUD CHAILLE-CHAILLE 4 152 135
THIERRY DE LAURIERE 4 99 740
GUILLAUME MACAIRE 3 147 290
GUY DENUAULT 3 91 535
ANTOINE DE WATRIGANT 3 85 215
SERGE FOUCHER 3 65 235
JEAN-PIERRE DAIREAUX 3 59 390
 
 
Propriétaires (selon les gains) : Papot comme d'hab !
 
Très attachée au meeting palois, la famille Papot conserve très aisément un titre qu’elle remporte pour la 6e année consécutive ! Les résultats sont encore supérieurs à ceux de l’an dernier : 17 victoires contre 15 (soit plus du double de son poursuivant immédiat, Magalen Bryant, dont Latérano, la grande révélation du meeting dont il termine tête liste, défend les couleurs) et 486.440 € contre 409.475. Omniprésente toute l’année à travers l’Hexagone, la casaque losangée vert clair et gros bleu l’est tout autant au pied des Pyrénées et a connu une véritable consécration au cours de l’hiver pour ses propriétaires : une victoire, la première, dans le Grand Cross avec Sulon.
 
 
STATISTIQUES PROPRIETAIRES (SELON LES GAINS)
  NBRE VICT GAINS TOTAUX
MME PATRICK PAPOT 17 486 440
MME MAGALEN BRYANT 8 248 145
ECURIE MIRANDE 7 182 590
ECURIE VICRTORIA DREAMS 4 172 400
ECURIE DES DUNES 5 171 780
MR GILLES VEISSIERE 6 168 650
M.L. BLOODSTOCK LTD 4 154 165
MR XAVIER KEPA 5 99 480
ECURIE COUDERC 4 98 440
MR SIMON MUNIR 2 93 045
MME GUY DENUAULT 3 91 535
MR YANNICK-ALAIN BRIAND 1 72 000
MME ANNE DEVY 2 67 720
MR ERIC LECOIFFIER 1 67 350
MME PASCALE LE GEAY 1 62 500

 

 

Toujours enragé, David Cottin a réussi à revenir à égalité avec son rival Jonathan Plouganou dans la dernière course !

 
 
Jockeys (selon les victoires) : les deux grands dead-heat
 
Longtemps, Jonathan Plouganou, qui a décroché en cours de meeting sa première Cravache d’Or, a pu croire qu’il allait également terminer tête de liste à l’issue des 27 réunions, loin toutefois de son bilan de l’an dernier (32 victoires). Au début de la réunion de dimanche (le 16 février), il possédait d’ailleurs encore une avance de trois succès qui semblait être suffisante. Mais David Cottin n’abdique jamais et, comme pour la Cravache d’Or, il a lutté jusqu’au bout et a réussi à revenir à égalité grâce à un coup de trois ! Les deux garçons terminent donc ensemble sur la plus haute marche du podium avec 22 victoires, alors que Bertrand Lestrade se hisse sur la troisie marche, soit le trio couronné en 2013 au niveau national. Même s’il n’a pu remporter l’une des cinq épreuves majeures du meeting - au contraire de David Cottin, lauréat du Grand Prix de Pau avec Kalmonto et du Prix Antoine de Palaminy avec Latérano – Jonathan Plouganou possède une avance très confortable au niveau des gains (plus de 123.000 €).
 
 
STATISTIQUES DES JOCKEYS (SELON LES VICTOIRES)
 
NBR VICT
GAINS TOTAUX
JONATHAN PLOUGANOU
22
721 605
DAVID COTTIN
22
597 610
BERTRAND LESTRADE
15
404 545
MATHIEU DELAGE
6
193 775
THOMAS BEAURAIN
6
148 820
ALEXIS POIRIER
6
127 265
REGIS SCHMIDLIN
5
211 285
STEPHANE PAILLARD
5
172 900
JACQUES RICOU
4
223 530
NATHALIE DESOUTTER
4
141 765
JO AUDON
4
117 965
JEROME ZULIANI
3
153 000
GAETAN OLIVIER
3
120 270
ERWAN BURELLER
3
96 470
THIERRY MAJORCRYK
3
96 455
MAXIME CAMUS
3
59 980
 

 


Voir aussi...

Classement final des Etalons 2013 (Général) : Elusive City et Motivator au sommet

Déjà vainqueur du championnat "France Sire" général en 2012, Elusive City conserve sa couronne. Il bénéficie de sa production dans l'hémisphère sud, comme ses 3 poursuivants Redoute's Choice (qui lui n'a encore personne à courir dans le Nord !), Orpen et Hurricane Cat. La 5e place de Motivator, père de Trêve, est donc remarquable. C'est le 1e à pas faire le "shuttle". Sous estimé sur les rings, Manduro fait beaucoup de gagnants. Poliglote, Muhtathir, Saint des Saints et Kapgarde, solides bases françaises, complètent le top 10.

Classement final des Etalons 2013 (2 ans) : d'Orpen à Le Havre

Déjà très confirmé, Orpen profite d'un second souffle en 2013 avec Vorda en particulier et tous ses 2 ans en général, sur les 2 hémisphères. Il devance l'incontournable Elusive City puis Manduro, décidément très présent, à égalité avec Myboycharlie, le 1e débutant du classement, qui navigue aussi en Australie. Resté en France, Le Havre débute sur les chapeaux de roues, 5e devant Whipper et Hurricane Cat. Moins attendus à ce niveau de classement, Moss Vale et Diamond Green, venant d'Irlande complètent le top 10 avec Martaline, capable de tout faire.

Classement final des Etalons 2013 (Obstacle) : toucher au Saint des Saints

Très efficace des 2 côtés de la Manche, et auteur de Storm of Saintly en France en 2013, Saint des Saints décroche la palme de l'obstacle 2013 en atteignant symboliquement les 100 distinctions tout juste. Il devance les bases semblant éternelles de l'obstacle national : Kapgarde, Poliglote, Turgeon et Martaline. Network et Ballingarry tiennent aussi leur rang tandis que Balko est celui du haut du tableau dont la production est la plus jeune. Il devance Califet, en retour de grâce, et le polyvalent Enrique.

Classement final des Etalons 2013 (black-type) : c'est l'internationa-a-a-a-le

C'est la primes aux kilomètres à travers les frontières. Installé pour la 1e fois en France au printemps 2013, Redoute's Choice termine d'emblée en tête du classement des black-type grâce à sa réussite spectaculaire dans son pays natal, l'Australie. Il prend la mesure d'un duo hétéroclite : Orpen qui ratisse large en plat, et Poligote, presque aussi bon sans obstacle qu'avec...Deux autres piliers d'Etreham, Elusive City et Saint des Saints, complètent le quinté. Notons la bonne place de Muhtathir, avec en plus une gagnante de Gr.1 à 2 ans.