The Anvil : la foi du Grand Chesnaie pour ses premiers yearlings

15/10/2020 - Zoom Etalon
Station d'étalons bien connue du Haut-Anjou, le Haras du Grand Chesnaie a recruté il y a 2 ans The Anvil, cousin de Martaline et Kingman, un des meilleurs de sa génération chez Coolmore.


The Anvil au Haras du Grand Chesnaie

 

Après de longues recherches et même quelques voyages en Irlande, Christophe Berthelot et Franck Lamy, le duo qui dirige le Haras du Grand Chesnaie depuis plus de 10 ans, ont fini par trouver en 2018 l'étalon correspondant à leurs critères. Alors que le haras s'était fait une réputation de longue date avec l'exploitation d'étalons confirmés venant d'autres régions, comme à l'époque Saint Cyrien, Anabaa Blue, Lesotho ou plus récemment Ballingarry, l'idée était cette fois-ci de se fabriquer soi-même le futur porte-drapeau avec un étalon fabriqué de A à Z, c'est à dire recruté dès sa 1e année de monte, puis avec un suivi des produits chez la clientèle ou directement à la maison.
 

 

 

 

Ils ont choisi The Anvil, car fils de Galileo issu d'une très grande souche maternelle de l'élevage de Khaled Abdullah, capable de donner des champions en piste et des étalons vedette dans des registres aussi variés que ceux de Martaline, Kingman, Beat Hollow, New Bay, Coastal Path, Oasis Dream, Zenda mais aussi son neveu Allmankind, lauréat de Gr.1 en haies l'an dernier en Angleterre ! A l'entrainement chez Aidan O'Brien, The Anvil a été l'un des bons éléments de sa génération chez Coolmore. Deux fois placé de Gr.2 à 2 ans, 2e des Royal Lodge Stakes (Gr.2) à Newmarket en septembre, puis 3e des Autumn Stakes (Gr.3) sur la même piste. The Anvil a remporté logiquement sa 1e course pour sa rentrée à 3 ans sur la all-weather de Dundalk. Puis il a conclu 3e à un nez de Wings of Eagles dans le Chester Vase (Gr.3), une préparatoire au Derby d'Epsom dans lequel il a été battu mais que le "Fr" a remporté. 

 


Franck Lamy et Christophe Berthelot.

 

En l'occurrence, le duo vous présente des yearlings élevés sur place mais aussi chez Marie-Helène Moreau, qui travaille étroitement avec Bertrand Lefevre (avec qui elle a eu le bonne Kaplyma), ainsi qu'un yearling de 18 mois placé chez le jeune débourreur Arnaud Simon, installé également à Freigné, dans la Loire-Atlantique.
 


Fari Lady, yearling PS Femelle par The Anvil x Farika (Great Pretender) née le 30/05/2019 chez Marie-Helène Moreau


Marie-Hélène Moreau explique : " Mon mari, qui est décédé depuis un an maintenant, a eu un véritable coup de coeur pour The Anvil. Il l'a aimé dès la première fois qu'il l'a vu, au Salon des Étalons du Lion 2018. Je l'aime encore plus maintenant depuis qu'il est beaucoup plus rempli et fait beaucoup moins cheval de course. Je pense que ce fils de Galileo est capable de ramener du sang et de la vitesse sur des produits issus de mères qui ont de la taille et du cadre. Pour ma part, je suis très contente de mes trois premières pouliches par The Anvil: elles sont bien dans leurs têtes, très posées, ont de bons aplombs, une tête très expressive et une belle ligne de dos. J'ai hâte de les voir sur les pistes".

 


Kapsi Lady, yearling PS, Femelle par The Anvil x Kapsile, née le 27/04/2019, chez Marie-Helène Moreau

Miss Kapsi, foal PS N20 femelle par The Anvil x Kapsile (Kapgarde), propre soeur de la yearling ci-dessus, née le 30/04/2020

 

Arnaud Simon a reçu au débourrage un fils de The Anvil élevé par la famille Humeau, un fils de la bonne Persiflaura, lauréate en course soius la férule de Florent Monnier." Cela ne fait que 15 jours qu'il est à la maison et j'en suis vraiment content: il travaille bien et se montre très appliqué dans ce qu'il fait. Il est de bonne composition et se déplace très bien. Pour un poulain de 18 mois, il est bien dessiné, je suis vraiment à l'aise sur son dos. Il a beaucoup de chic. Si tout se passe bien, il prendra part au Show AQPS Ouest l'an prochain, en espérant qu'il fasse ensuite une belle carrière sur les hippodromes".

 


Janvil Morinière, Yearling AQPS Mâle par The Anvil et Persiflaura (Mansonnien) né le 14/03/2019, présenté ici par Arnaud Simon.

Le Haras du Grand Chesnaie présente 2 yearlings élevés sur place et qui reviennent d'une importante période de travail chez le débourreur Bruno Hardou, installé aux Écuries de la Jolière à la Jaille-Yvon, à 2 pas. Les 2 poulains ont logiquement perdu du ventre, mais n'en montrent pas moins des physiques solides avec beaucoup d'os. "Même si le cheval n'a pas suffisamment sailli pour qu'il y ait une vague avec la 1e génération, nous croyons beaucoup à la production de The Anvil et tous les retours de nos clients sont très bons. C'est la raison pour laquelle nous avons décidé d'augmenter le tarif du cheval à 3000 €".

 


Yearling mâle par The Anvil et Newdame (Nickname) au Haras du Grand Chesnaie.


Kingflow, yearling mâle par The Anvil et Lady Flow (With The Flow)



Voir aussi...