Fairyhouse - du 26/06/2019 au 27/06/2019
Derby Sale
BĂ©con-les-Granits - le 29/06/2019
Show Lumet
Deauville - du 02/07/2019 au 03/07/2019
Vente d'Eté

Capivari : le 1e Gr.1 d'obstacle pour la Marquise de Moratalla Ă©leveur

14/11/2016 - Grands destins
La victoire de la Grande Course de Haies des 4 ans est revenue à Capivari (Yeats), un élève angevin de la Marquise Moratalla. Ce pensionnaire de François-Marie Cottin et de Xavier Kepa devrait prendre la direction de Deauville où il est inscrit aux ventes d’automne Arqana. C'est le 1e Gr.1 d'obstacle en tant qu'éleveur pour la célèbre propriétaire espagnole.

Capivari avec Regis Schmidlin ©APRH
 
On connaissait la marquise de Moratalla gagnante de groupes 1 en obstacles dans la colonne propriétaires mais dans celle d’éleveurs, que nenni. Elle a vendu ce Capivari à la vente breeze up d'Osarus des 2 ans de Pornichet en 2014 pour 10.000 €. Il a été acquis par Hervé Buel (Agence FIPS), qui travaille d'ailleurs avec la Marquise depuis des lustres.
 
 
 
 
 
Le fils du champion stayer de Coolmore, Yeats et de Plique à jour (Hernando) est né à quelques encablures d’Angers, à Saint-Lambert la Potherie chez Alban Chevalier du Fau qui l'a également débourré. On le connaissait consigner, débourreur et pré-entraineur, il est aussi éleveur. Capivari est le premier produit de la fratrie à naître en Anjou où sa mère avait débarqué en provenance de la Normandie. L’année suivante, elle est vide de Loup Breton puis va rendre visite à l’étalon de la maison, Tin Horse (élevé par la marquise)dont elle est pleine. Pour réduction d’effectif, Plique à Jour est inscrite aux ventes d’élevage 2013 portant dans ses flancs le fœtus du gagnant de la Poule d’Essai. Elle repartira de Deauville «rachetée» pour 6.000 €. Puis Plique à Jour fera le long voyage séparant Saint Lambert la Potherie de Saint Clément de la Place et le Haras de la Courlais où Jérôme Delaunay fait naître une pouliche par le fils de Joyeuse Entrée (élevée par la marquise) donc puis un mâle de Protektor en 2016.
 
Notes
On se souvient des cinq victoires dans le Grand Steeple-Chase de Paris : Ucello II (2 fois), The Fellow (CI-DESSOUS DANS LA GOLD CUP), Ubu III, First Gold mais aussi des succès de Corton ou Algan. Mais aucun n’a été élevé par la marquise.
 
 
 
 
Le «Président» et un premier Groupe 1 en Italie
 
En septembre 1965 à Merano, Lucien Baldassari, en selle sur un fils de Stymphale, enlève le Gran Premio di Merano. Le gagnant âgé de 7 ans, Blacklock, porte les couleurs (gros-vert, croix de Saint-André et toque rouge) de son éleveur, la marquise de Moratalla qui l’avait confié à Maxime Bonaventure en provenance dechez Henri Delavaud, entraineur à Maisons-Laffitte. Ce dernier l’avait fait gagner au printemps le Prix du Président de la République dominant Spirou et surtout une certaine Hyères III.
 
Le marquis Alfonso de Portago est un cavalier hors pair. Ayant pris du poids, il ne peut plus continuer à monter une de ses juments, Cassandre (Cor de Chasse). Il l’offre à sa sœur cadette, la marquise Marie-Soledad de Moratalla, sse) qui l’a fait entrer au haras où elle met au monde, en 1958, le futur Blacklock.
 
Notes
- Tête de liste en plat et en obstacles, vainqueur du Prix de France, Alfonso de Portago a également gagné le Grand Prix de Pau en selle sur son élève, entrainé par Willy Adèle, Garde Toi, qu’il pilotera également dans la Cheltenham Gold Cup finissant à la 3ème place.
 
- C’est à partir de 1970 que Maurice Labrouche (l’éleveur de Motrico) cède ses couleurs (rouge, toque vert-clair, ex vert d’eau) à son épouse.
 
- La marquise Soledad de Moratalla était propriétaire de plusieurs haras dont l’un en Normandie, le Haras de Saint-Laurent (près de Sées), vendu en 2011 à André Fabre. En Angleterre, elle possédait depuis 1992, le vaste et historique Childwick Bury Stud, acheté après le décès (à 97 ans) de son ancien propriétaire, Harry Joel, plus connu sous le prénom de Jim.
 
 

La Marquise de Moratalla
 
 
Une famille en provenance des states
 
Capivari a pour 3ème mère, Fabliau (1987 Slew O’Gold). Cette dernière, née aux USA, prendra le chemin de l’Europe en août 1988 après avoir été achetée yearling à Saratoga par le cheikh Mohammed Al Maktoum qui avait déboursé $ 210.000. C’est chez John Oxx, en Irlande, qu’elle va élire domicile.
Après avoir gagné une petite course à Ballinrobe à 3 ans, elle reprend son baluchon pour débarquer en Normandie chez Jean-Luc Lagardère.
Nous sommes en 1991 et Fabliau ira, pour ses premiers amours, à la rencontre du débutant, Linamix. Va naître une pouliche nommée Fablimixa qui, à l’entrainement chez André Fabre, va perdre son statut de maiden en septembre de ses 2 ans à Evry. Cette victoire est sans lendemain ; c’est ainsi qu’elle est vendue aux époux Ehrnrooth du Haras de Bourgeauville.
Son premier produit est issu des services d’Hernando, tout comme le second, une pouliche, achetée yearling par la FIPS pour 450.000 F. Baptisée Flanella, elle sera renommée Plique à Jour.
Victorieuse en plat à 3 ans sous la férule d’Alain de Royer-Dupré, elle sera dirigée dans le Sud-Ouest chez Michel Cheno qui lui fait gagner trois courses de haies à 4 ans.
A la suite d’une dernière sortie victorieuse, elle prend le chemin du haras où elle donnera naissance à 5 vainqueurs (de 5 pères différents) dont notre gagnant du jour, Capivari.

On en parle dans l'article