Wootton, quand Godolphin achète belge

20/10/2017 - Focus éleveurs
Le 2 ans Wootton, fils de … Wootton Bassett, a gagné ce jeudi 19 octobre le Prix Isonomy (Listed) dans un sacré style. Le poulain a été élevé par Guido Sels, le propriétaire éleveur belge installé au Haras de Quetieville qui avait vendu le cheval à l’amiable après sa 1ère victoire.
Wootton et son équipe : Henri-Alex Pantall, Mickaël Barzalona, Lisa-Jane Graffard et son éleveur Guido Sels ©APRH
 
Après avoir longtemps exploité ses élèves sous sa propre casaque, le Haras de Quetieville a décidé il y a peu de vendre sa production sur les rings. De ce fait environ ¼ des yearlings du haras passent aujourd’hui aux ventes. Tous sont présentés par le Haras de Grandcamp avec qui Quetieville travaille en étroite collaboration et pour cause : l’étalon American Devil appartient à Guido Sels. Ce dernier est d’ailleurs plus qu’impatient de voir débuter les premiers produits de son étalon en 2018.
 
Situé à cheval sur les communes de Biéville-Quétiéville et au Mesnil-Mauger donc voisin des Aga Khan Studs, le Haras de Quetieville connait une belle réussite avec ses produits depuis plusieurs saisons. C’est ainsi que l’on peut largement citer une dizaine de chevaux de stakes dont Folie de Louise, placée de Listed dimanche dernier à Chantilly, Black Max ou encore Max Dynamite vendu par son éleveur à la vente de l’Arc 200.000€ et 2e de la Melbourne Cup pour l’entrainement de Willie Mullins par la suite !
 
Et revoici Wootton lors de ses débuts. Le poulain portait alors la casaque de son éleveur ©APRH
 
Vendeur sur un ring ou à l’amiable, la partie dite "commerciale" du Haras de Quetieville prend de plus en plus d’ampleur à la faveur des bons résultats des chevaux maison sur les pistes. C’est ainsi que la prestigieuse casaque bleue roi de Godolphin s’est penchée sur le cas du 2 ans Wootton. Fils de Wootton Bassett, ce poulain a laissé une telle impression lors de ses débuts victorieux dans le Prix de Montaigu le 22 août dernier que Godolphin a décidé de s’en porter acquéreur. Le poulain débourré et pré-entrainé par l'Ecurie des Chaumes n’a ensuite pas changé d’entrainement. Henri-Alex Pantall qui travaille pour l’entité de Cheikh Mohammed Al Maktoum ainsi que pour le Haras de Quetieville nous a déclaré ce vendredi aux ventes que le poulain visera le programme classique à l’âge de 3 ans. On ne le reverra donc plus cette année.
 
Pour l’heure, Wootton est le meilleur produit de sa mère American Nizzy, une fille d’American Post (le père également d’American Devil). Cette dernière avait été entrainée par Yves de Nicolaÿ à qui Guido Sels a tenu à rendre hommage une nouvelle fois après le succès de Wootton dans la Listed. Les deux hommes ont travaillé ensemble jusqu’à la retraie de l’entraineur deauvillais cet été.
 
Guido Sels avait déjà élevé American Nizzy, placée de Gr.3 et de Listed à 2 ans puis encore de Listed à 3 ans. L’éleveur avait acheté la mère d’American Nizzy nommée Quietude (Woodman) à son ami belge Jan Costenoble à la fin de sa carrière sportive. Mais Quietude n’a eu le temps de donner qu’un seul foal avant de mourir de coliques.
En 2017, American Nizzy a pouliné d’un mâle de Dabirsim après avoir donné naissance à un mâle de Sommerabend en 2016. Elle est actuellement pleine de Galiway et Guido Sels espère que ce sera une pouliche pour pouvoir conservée cette souche au haras plus tard !
 
American Nizzy, la mère de Wootton ©APRH

On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)