Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Coquin Mans, 3 ans après la retraite de Hurricane Fly

03/04/2018 - Focus divers
Coquin Mans, un poulain élevé par la famille Delorme, a gagné son premier Groupe ce week-end à Fairyhouse. Une étape importante mais encore bien loin des 22 Gr.1 remportés par Hurricane Fly. Et pourtant, les deux chevaux avaient commencé leur carrière chez Jean-Luc Pelletan.
Hurricane Fly, portant la casaque de George Creighton, le champion aux 22 Gr.1, gagne ici l'Irish Champion Hurdle à Leopardstown en 2015
 
Souvenez-vous en 2007, un fils de Montjeu avait gagné la Listed Prix Omnium II sur 1600m à Saint-Cloud en battant deux futurs lauréats de Gr.1 : Literato et Spirit One. Ce poulain avait pour nom Hurricane Fly. 8 ans et une trentaine de courses plus tard, le pensionnaire de Willie Mullins est devenu un champion incontesté aux 22 victoires de Gr.1. Statufié de son vivant sur l’hippodrome de Leopardstown, Hurricane Fly avait été acheté par George Creighton (en association avec Rose Boyd). Ce retraité du BTP habitant à Belfast avait acheté Hurricane Fly à Jean-Luc Pellatan en 2007. 3 ans après la fin de carrière de son champion, ce propriétaire venait d’acheter un autre cheval de Jean-Luc Pelletan, Coquin Mans. Ce dernier venait de signer des débuts victorieux à Paray-le-Monial en mars de ses 3 ans. Cet AQPS plutôt précoce et fils de Fragrant Mix avait été élevé par la famille Delorme, le regretté Hubert qui nous a quittés en 2017, ses nièces Valérie et Léa.
 
Le poulain avait été présenté au concours de modèles et allures qu’est le Chaser Day à Paray-le-Monial en juin 2014. 3ème de section, chez les mâles de 2 ans et contre les purs, Coquin Mans avait été confié par ses éleveurs à Jean-Marie Callier qui l’avait préparé pour le concours au Haras de Palinges. C’est ensuite après le concours que le poulain avait changé de propriétaire. Les trois associés, Yannick Fouin qui a également entraîné le poulain à Maisons-Laffitte, Jean-Luc Pelletan et un investisseur suisse Hans-Peter Sorg, l’on confié aux mains expertes du débourreur pré-entraineur Yann Creff à Mont-de-Marsan, voisin de Jean-Luc Pelletan.
 
Note : Gloriola Mans, la ¾ sœur de Coquin Mans par Lord du Sud va être présentée au Chaser Day 2018.
 
Coquin Mans au Chaser Day en 2014
 
Installé comme son nom l’indique à Mans sur la commune de Dyo, l’élevage éponyme de la famille Delorme en Saône-et-Loire avait débuté dans les années 1970 avec l’achat de leur première jument mais Coquin Mans est lui issu d’une jument achetée dans les années 1990. Friska du Moulin, la grand-mère de Coquin Mans, était une fille de Royal Charter achetée à Simon Philibert. Cette dernière avait donné des produits gagnants à Auteuil et Enghien dont Saphira Mans (elle aussi une fille de Fragrant Mix) qui s’était accidentée mortellement en courses. Quississia Mans (Video Rock), la mère de Coquin Mans avait elle aussi gagné en débutant et avait enchaîné sur une autre victoire dans l’important Prix des Malavaux associée à Christophe Soumillon et en battant le future championne Quevega, arrivée 3ème ce jour là.
 
Coquin Mans était monté par Paul Townend à Fairyhouse en l'absence de Willie Mullins toujours sur la touche après son accident à Cheltenham
 
Mieux que sa mère Coquin Mans est resté invaincu en 5 sorties dont 4 en Irlande pour Willie Mullins comme Hurricane Fly. Excusé du peu, Coquin Mans n’a été battu que par Jezki (8 Gr.1) dans un Gr.3 à Tipperary en octobre dernier et par l’excellent Melon dans un Gr.2 en novembre. Il faisait ce lundi 2 avril sa rentrée après 4 mois d’absence dans un Gr.2 à Fairyhouse dans lequel 4 « FR » ont pris les 4 premières places : Diamond Cauchois (Crillon), Let’s Dance (Poliglote) et Bleu Berry (Special Kaldoun) qui venait de gagner la Coral Cup pendant le Festival de Cheltenham. Lors de sa dernière course, Coquin Mans était tombé sur le plat dans le dernier tournant de Clonmel.
 

On en parle dans l'article