Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle

Tin Horse déménage dans l'Allier à l'Elevage du Fruitier en 2019

03/11/2018 - Mercato
Le vainqueur de la Poule d’Essai des Poulains Tin Horse arrivera en 2019 à l’Elevage du Fruitier chez Hubert Alamartine dans l’Allier sous l’impulsion de Sylvie Le Gall de Promo Sire. Ce gagnant de classique s’annonce comme un étalon mixte intéressant ayant produit les black-type Folie de Louise à Baden et Mester à Auteuil en 2018.
Tin Horse lors de ses années de monte au Haras de Grandcamp
 
 
« Je suis ravie d’accueillir Tin Horse en 2019 car je l’avais demandé depuis 2 ans, annonce Sylvie Le Gall. Les éleveurs pourront l’utiliser aux côtés de Fly With Me. J’adore les milers qui performent ensuite avec leurs produits sur les obstacles et c’est son cas. Le cheval appartient toujours à la succession de la Marquise de Moratalla et Mathieu Daguzan-Garros chez qui l’étalon était stationné cette année me l’a conseillé. »
 
Né en 2008, Tin Horse avait été élevé par feu sa propriétaire la Marquise de Moratalla. Ce fils de Sakhee et de Joyeuse Entrée (Prix d’Aumale Gr.3, Prix Roland de Chambure Listed) fait partie de la famille d’Œil du Maître (Grande Course de Haies d’Automne Gr.1) et de Blue Bresil qui s’affirme saisons après saisons comme l’un des tous meilleurs étalons d’obstacle européens. A l’instar de sa mère, une fille de Kendor, Tin Horse a été l’un des meilleurs éléments de sa génération à 2 ans après ses deuxièmes places du Prix Morny et Jean-Luc Lagardère (Gr.1) derrière Dream Ahead et Wootton Bassett. Mais à 3 ans, il s’affirme comme le meilleur poulain de 3 ans sur le mile en s’imposant sous la selle de Thierry Jarnet dans la Poule d’Essai des Poulains (Gr.1) apportant un premier classique à son entraîneur Didier Guillemin. A 4 ans, Tin Horse s’impose encore dans le Gr.3 Prix Messidor.
 
 
Mester, le fils de Tin Horse, déjà double gagnant à Auteuil est arrivé 2ème du Prix Robert Weill (Listed) ce samedi 3 novembre ©APRH
 
 
Au haras, Tin Horse a été soutenu par les éleveurs en saillissant jusqu’à 88 et 86 juments lors de ses deux premières saisons au Haras de Grandcamp. Ses premiers produits avaient fait feu dès l’âge de 2 ans alors que ses premiers yearlings s’étaient vendus jusqu’à 67.000€, 52.000€, 44.000€ et 48.000GNS. Dès l’été 2017, ses produits se sont illustrés sur les obstacles. Dernièrement, un de ses 3 ans, Mester, entraîné par Patricia Butel et Jean-Luc Beaunez s’est imposé à deux reprises sur les haies d’Auteuil. En plat, Tin Horse a produit de nombreux vainqueurs dont la meilleure Folie de Louise qui s’est imposée au niveau Listed lors du meeting estival de Baden Baden. Déjà placée de Listed à Chantilly en 2017, Folie de Louise s’est également placée de Gr.3 à Milan sur le mile.
 
 
Tin Horse et Thierry Jarnet lors de leur succès dans le Prix Messidor ©APRH

On en parle dans l'article