Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Aujourd'hui : Ascot
Ascot December Sale
Demain : Timonium, Maryland
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Siyouni et son armada de 2 ans

23/07/2019 - Zoom sur
Devenu l'étalon le plus cher de France, et père du champion en devenir Sottsass, Siyouni continue sa belle série en juillet avec ses 2 ans. En effet, avec cette jeune génération, il compte 6 vainqueurs individuels depuis le début du mois, avec parmi eux des éléments très prometteurs...

 

Siyouni, l'étalon du moment chez les 2 ans !

 

La success-story de Siyouni n'en finit pas ! Après avoir commencé sa carrière d'étalon en étant un peu sous-côté, le fils de Pivotal s'est affirmé peu à peu comme un des meilleurs étalons de la décennie, donnant naissance aux cracks Ervedya, puis Laurens, et cette année Sottsass, gagnant du Jockey-Club, programmé pour l'Arc. S'il a toujours bien réussi avec ses 2 ans, Siyouni profite à ce jour de sa plus large génération de 2 ans, conçue en 2016, année où il avait sailli pas moins de 224 juments ! S'il a eu son premier gagnant de 2 ans 2019 en mai, c'est depuis le début juillet que les rejetons de l'étalon n'arrêtent pas de gagner. Déjà 6 vainqueurs individuels de 2 ans depuis le début du mois, rendez-vous compte, d'autant plus que la plupart semblent être de potentiels très bon chevaux. Il est d'ailleurs intéressant de remarquer que sur les 9 vainqueurs différents de 2 ans par Siyouni, seulement 2 sont entraînés en France. 

 

 

Parmi ces deux là, Marieta, élève de Mauricio Delcher-Sanchez, a pulvérisé l'opposition il y a une semaine et demi à Maisons-Laffitte, laissant à près de 8 longueurs sa plus proche poursuivante. Elle est d'ailleurs engagée dimanche dans le prix Six Perfections (Gr.3). De l'autre côté de la Manche, plusieurs produits de Siyouni ont brillé de mille feux. La pouliche Walk In Marrakesh reste sur 2 probants succès, et va courir Listed jeudi à Sandown Park. Parmi les autres, Al Madhar, Encipher, French Rain et Seize The Time ont tous gagné ces derniers jours, laissant de belles impressions. Les 2 dernières citées sont d'ailleurs d'ores et déjà engagées dans des Groupes au mois d'août. Ils sont entraînés par Richard Hannon, John Gosden, Ger Lyons et Karl Burke, soient quelques uns des meilleurs entraîneurs anglo-irlandais. Parmi les autres gagnants, on a aussi remarqué les débuts victorieux de Rhea et Zarzyni. La première est engagée dans une Listed jeudi à Sandown, la même que Walk In Marrakesh, tandis que Zarzyni a explosé l'opposition au Curragh pour ses débuts sous casaque Aga Khan, et s'annonce comme un futur champion.

 

 

 

  

Siyouni n'a donc pas fini de briller, et de nombreux 2 ans sont encore à venir. Le gagnant du Jean-Luc Lagardère 2009 prouve jour après jour qu'il est un grand, avec de nombreux gagnants depuis le début de l'année, sur toutes distances et terrains. Il a encore sailli 150 juments cette année, avec des gagnantes de Gr.1 comme Daryakana, Estimate, Rosanara, Ridasiyna, Sagawara ou encore Zagora et Journey, mais aussi des mères de gagnants de Gr.1 comme Polygreen (Polydream), Gracefully (Giofra), et Straight Lass (Naaqoos). A t-on enfin trouvé l'étalon français qui va rayonner au niveau européen pour longtemps ? Il est trop tôt pour le dire, mais c'est pas mal parti ! 

 

Résultat de recherche d'images pour "daryakana"

Daryakana, mère du gagnant de Gr.1 Dariyan, saillie par Siyouni en 2019.


On en parle dans l'article