Le Haras de Tréban repris en main par Pierrick Pouzol

24/03/2012 - Focus éleveurs
Etalonnier sur place depuis 10 ans, Pierrick Pouzol vient de reprendre à son compte la station des Haras Nationaux de Tréban dans l'Allier. Il est soutenu par le Conseil Général et un collectif d'éleveurs locaux, pour poursuivre les activités existantes et même en créer de nouvelles.

 

Depuis le 1e mars 2012, Tréban s'est transformé. Jusqu'alors station des Haras Nationaux, dépendant de l'Auvergne, donc d'Aurillac (!) mais culturellement beaucoup plus proche du Centre (Nièvre, Saone-et-Loire), le Haras de Tréban a été repris pour son propre compte par Pierrick Pouzol, étalonnier du site depuis 10 ans. Mais il n'est seul dans sa tâche.

 

Pierrick Pouzol avec Assessor.

 

Tréban fonctionnera désormais sous le régime d'une SARL, avec à sa tête Pierrick Pouzol en co-gérance avec une nouvelle association spécifiquement pour cela. Les décisions stratégiques seront prises par un conseil d'administration. Ainsi, un collectif d'une quarantaine d'éleveurs pour la plupart régionaux ou limitrov a été mis sur pied, sous la présidence d'Yvon Maupoil. Tout juste retraité, cet éleveur qui a fait naître le bon Jazz d'Allier est le fils de l'ancien président du conseil général de l'allier, sous le mandat duquel la station de Tréban avait été crée. Le conseil général, présidé aujourd'hui par Jean-Paul Dufrègne, inscrit au Parti Communiste Français (PCF), poursuit son action et son soutien au Haras de Tréban. Il a réalisé des travaux pour 150.000 € récemment, et une 2e tranche équivalente est planifiée. Pour toutes ses raisons, on comprend mieux le cheminement de cette création originale.

 

Le Haras de Tréban sous la neige.

 

" Nous avons une démarche collective "



" Le Conseil Général, qui possède le site, souhaitait louer le haras à une entreprise ayant un esprit collecif. C'est pourquoi les éleveurs font partie intégrante de la SARL, et c'est aussi pourquoi nous conservons plusieurs races de chevaux. En plus des 4 étalons PS, Assessor, Lauro, Crossharbour et Caballo Raptor, nous avons un étalon trotteur, Poker Dream, mais aussi un pur-sang arabe d'endurance."
 

Tréban a eu pendant longtemps un seul étalon par an. Et des chevaux de sinistre mémoire comme Altayan, Philantrop, Fanion de Fête et autres champions de ce genre...Mais les choses ont changé avec l'appui de l'Association GalopAllier, (présidé par Bruno Vagne).

 

Le Haras de Tréban, pas sous la neige.



" J'ai commencé ici à Tréban il a y a 10 ans avec Assessor, qui avait 32 juments. Ensuite, avec la victoire de My Way Solzen qui a gagné un Gr.1 à Cheltenham, nous sommes montés à 100 juments. Puis nous avons eu Voix du Nord, Sabrehill, Spécial Kaldoun et Network, ce qui était une forme de consécration. Nous avons faire saillir les mère de Rubi Ball, Questarabad, Rock Noir " (127 juments au total en 2011 !).

 

" Lauro est l'étalon le plus demandé "



" Aujourd'hui, c'est Lauro qui a le plus de succès. Dans l'avenir, nous compterons toujours sur les effectifs d'étalons des Haras Nationaux, mais bien sur également sur des étalons privés en location ou à l'achat
."

L'étalonnage, s'il est une activité visible, n'est qu'un partie de l'entreprise Haras de Tréban. " Nous gardons au haras un agent de l'IFCE, dont j'ai la chance qu'il soit...ma compagne ! Ainsi, nous pouvons poursuivre les activités de congélation de la semence, d'identification et d'échographie uniquement pour les constatations de gestations."

 

Si Lauro, à la suite de Network, est l'étalon le plus "à la mode" de Tréban, Assessor (ci-dessus) reste l'étalon qui a fait passer un cap à ce haras. Il lui a donné son 1e gagnant de Gr.1 : Rêve de Sivola.

 

Un centre de débourrage et pré-entrainement en construction



Par ailleurs, Tréban, qui possède 30 boxes et 11 paddocks individuels (+ 15 à construire) propose ses services pour le sevrage, la mise sous lumière, la préparation des juments à saillir à l'extérieur, la pension, le repos, les soins de chevaux blessés. Mais ce n'est pas tout.

" En plus, nous mettons en place une structure de débourrage, activité très rare dans la région. Nous sommes en pourparler avec le Conseil Général concernant la 2e tranche de travaux pour faire une piste de pré entrainement de 800 m. Et dans la carrière, nous allons construire un rond d'havrincourt pour dresser les chevaux sur l'obstacle. "

Le page Haras de Tréban sera développé sur France Sire dans les jours qui viennent.

 


On en parle dans l'article