Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale Book 2
Demain : Newmarket
October Yearling Sale Book 3
Baden-Baden - du 19/10/2018 au 20/10/2018
Sales & Racing Festival
Lexington - du 22/10/2018 au 25/10/2018
The October Sale
Deauville - du 23/10/2018 au 26/10/2018
Vente de Yearlings d'Octobre
Doncaster - le 24/10/2018
Autumn HIT & Yearling Sale
Newmarket - du 29/10/2018 au 01/11/2018
Autumn Horses in Training Sale
Newmarket - du 01/11/2018 au 02/11/2018
October Yearling Sale Book 4

Darara s’en est allée dans sa 30ème année

17/06/2012 - Chefs de race
C’était déjà une antique grand-mère lorsqu’à 22 ans, Darara, soeur de Darshaan et lauréate du Prix Vermeille 1986, a mis au monde Dar Re Mi, la gagnante des Yorkshire Oaks, des Pretty Polly St. et du si controversé Prix Vermeille 2009.

Une vieille poulinière

L'expression "fils ou fille de vieux" n'est guère flatteuse. Même si au trot Bellino II avait 2 parents âgés de 23 ans, si en obstacle la mère de Polar Rochelais (fils du tout récent défunt, Le Balafré) avait aussi 23 ans lorsqu'elle est morte en lui donnant la vie, ce genre de croisement reste rarement couronné de succès. Et pourtant, Darara (Top Ville) s'est imposée comme une exception en ayant mis au monde, après être restée vide quatre années de suite (!), Dar Re Mi (Singspiel) à l'âge déjà canonique de 22 ans et Rewilding (Tiger Hill) à 24 ans, son dernier foal,


 

Darara

 


Gagnante du Prix Vermeille en...1986


Mais revenons, un instant sur sa carrière sur la piste. Sous la selle de l’agenais, Yves Saint-Martin (qui prendra sa retraite à la fin de l’année suivante), Darara avait remporté, une des préparatoires deauvillaises, le Prix de Psyché, devant l’élève de la famille Sobell-Weinstock, Cocotte. Un mois plus tard, elle enlève le Prix Vermeille aux dépens de Reloy ( N.B. Hunt-J.E. Pease) et de la double gagnante des Prix Saint-Alary et Prix de Diane, Lacovia (G. Oldham-F. Boutin). En octobre, elle termine tout près du trio du Prix de l’Arc de Triomphe devancée par Dancing Brave, Bering, Triptych et de ses compagnons de couleurs, Shahrastani et Shardari. Sa carrière sur la piste prend fin à Santa-Anita lors de la 3ème édition de la Breeders’Cup Turf, celle de Manila et Theatrical.

Notes : Cocotte donnera naissance à Pilsudski (2 fois second du Prix l’Arc de Triomphe, entre autres). Quant à Lacovia, elle poulinera de Tobougg, vainqueur de la dernière édition du Prix de la Salamandre et des Dewhurst St. devant Noverre. A 3ans, il devra se contenter de la 3ème place du Derby, d’un certain, Galileo (dont la mère, la célèbre Urban Sea, est partie en 2009 à l’âge de 20 ans).
 


Sœur de Darshaan, une famille maternelle Boussac


Fille de Top Ville (né à Ouilly pour Mme François Dupré) et Delsy (née à Fresnay le Buffard de Abdos), Darara est née chez l'Aga Khan en 1983 des suites de l'achat de sa mère avec tout l'effectif de Marcel Boussac. En course, elle avait de qui tenir puisque son frère Darshaan (Shirley Heights), s’était, deux ans plus tôt, imposé dans le Prix du Jockey Club 1984, une édition mémorable rétrospectivement. Elle restera dans les annales puisque ses poursuivants n’étaient autres que Sadler’s Wells et Rainbow Quest, excusez du peu !

Notes : Delsy est une petite-fille d’Albanilla (Critérium de Maisons-Laffitte). Elle est issue de  la grande famille de Corejada (Cheveley Park St., Poule d’Essai, Irish Oaks, 2e Prix de Diane....) et d’Apollonia (Prix de Diane, Poule d’Essai, Morny, Grand Critérium...).

 

Darshaan

 


A vendre!

Darara avait été présentée aux meilleurs étalons possibles pour le compte de l'Aga Khan. Mais en 1994, le prince a décidé de s'en séparer aux ventes Goffs en Irlande. Elle avait déjà donné naissance à 6 produits, dont 5 en âge de courir mais un seul black-type, une certain Dariyoun (Shahrastani), vainqueur du Prix Lord Seymour (Listed). Bref, rien de bien convaincant compte-tenu des attentes légitimes.
C'est pourtant là que sa vie va changer. Elle est acquise pour la très forte somme de 470.000 Guinées irlandaises (environ 700.000 €). L'acheteur est un certain Lord Andrew Lloyd-Webber, une star du music hall qui fait la pluie et surtout le beau temps à Broadway. Ce dernier est en effet l'auteur du Fantôme de l'Opéra, de Jésus-Christ Superstar et d'Evita, trois énormes tubes mondiaux. Il se lance dans les chevaux sur le magnifique domaine anglais de Watership Down Stud, conseillé par Simon Marsh. "J'avais aussi vu son yearling par Sadler's Wells aux ventes, qui était absolument magnifique. C'était Darazari." Vainqueur du Prix Maurice de Nieuil (Gr.2) pour les verts, il sera vendu ensuite aux Antipodes où il y fera fortune et terminera 2e de la Hong Kong Cup. C'était le début d'une longue série pour Darara, qui n'a fait depuis que des black-type! Des chevaux de Groupes en série.

 

Lord Andrew Lloyd-Webber,


"Darara était pleine de Shirley Heights (père de Darshaan) quand nous l'avons achetée. Le poulain né, Kilimanjaro, s'est blessé en terminant 2e des King Edward VII Stakes (Gr.2) sous la casaque de Michael Tabor (qui l’avait acheté 500.000 Guinées). Ensuite, il y a eu Rhagaas (Sadler’s Wells), vendu (également) 500.000 Guinées à Cheik Mohammed, et 3e de Montjeu dans le Prix du Jockey-Club." (Kilimanjaro est étalon en Océanie).

Notes : Lord Andrew Lloyd-Webber et son épouse, Madeleine, sont aussi propriétaires en Irlande depuis 1995 de Kiltinan Castle Stud (les lieux datent de plus de trois siècles), voisin de Coolmore Stud.

 

 


Le record historique des ventes de yearling en Europe


Alors que la jument était déjà largement remboursée, la star du music hall a vu lui tomber dessus un fantastique jackpot. "Le poulain suivant, par Sadler's Wells, a fait 3,4 millions de Guinées en 2000. Cela reste le record absolu pour un yearling en Europe!" Nommé Diaghilev, il a gagné le Prix La Force (Gr.3) devant Le Fou (frère de Montjeu) pour le team Coolmore, associé à Lord Webber qui en avait gardé une part. Renommé River Dancer, il est devenu le meilleur cheval de Hong Kong, avec les Queen Elizabeth II Stakes (Gr.1) à la clé.

 

River Dance sur le ring

 


Restée vide 4 années consécutives avant Dar Re Mi


Mais du côté obscur de la force, Darara semble condamnée. Elle n'a pas eu de produit en 2000, 2001, 2002 et 2003. Elle a 21 ans mais Simon Marsh insiste, se renseigne. Un véto anglais, Twink Allan, effectue une opération jamais réalisée jusqu'alors sur une jument de course. "Il a introduit un catheter entre les flancs de Darara et envoyé un liquide pour nettoyer l'utérus jusqu'aux trompes. En effet, l'ovulation se faisait bel et bien mais un blocage physique empêchait la fécondation. Darara est  alors pleine du premier coup de Selkirk et Evita naît en 2004. En plus, c'était notre première femelle.

Notes : Restée la propriété de Lord Lloyd-Webber, Evita n’a pas fait d’éclat sur la piste. Elle est la mère de Falkland (un mâle de 3 ans par Rock of Gibraltar) et d’une 2 ans, par Galileo, Daana Qatar, achetée 430.000 Guinées par Al Shahania Stud, l’entité d’un des Cheiks Al Thani et déclarée à l’entraînement chez Alain de Royer-Dupré (qui connaît bien la famille maternelle). Un mâle par Oasis Dream est né en 2011.

 

Dar Re Mi


Dar Re Mi a vu le jour en 2005 et a réussi une grande carrière chez John Gosden avec trois Gr.1 à son palmarès. Elle se classe, à Santa-Anita, 3ème de la Breeders’Cup Turf 2009 de Conduit (faisant mieux que sa mère) avant de conclure sa carrière en mars 2010, par une victoire dans la Sheema Classic de Meydan aux dépens de la japonaise Buena Vista. A son tour, elle est rentrée au haras et il a même été érigé une statue en bronze à Watership Down Stud (fondé en 1992). Elle a donné naissance cette année à un mâle d’Oasis Dream.

Notes : Darara a donné naissance en 1997 à un foal, mort au naissant par Caerleon. L’année suivante, elle restera vide de Caerleon.
Puis viendront quatre années de disette : vide de Sadler’s Wells (2000 et 2002), Peintre Célèbre (2001) et Selkirk (2003).

 

 

 

Revoir la victoire de Dar Re Mi dans la Dubai Shema Classic

 


Encore un petit dernier à 24 ans !


Mais la brave Darara n'avait pas encore fini son oeuvre. Non suitée en 2006 (vide de Pivotal), elle a mis au monde un ultime foal de Tiger Hill à 24 ans en 2007. Achetée 500.000 Guinées par Cheikh Mohammed Al Maktoum, il s'appelle et a commencé sa carrière chez André Fabre avec un 1er accessit dans le Prix Noailles, celui de Planteur. Dans la foulée, il rejoint l’entité Godolphin pour qui il terminera à la 3ème place du Derby de Workforce. L’année suivante, il remporte, comme sa sœur, la Sheema Classic puis les Prince of Wales’s St. à Ascot devant So You Think. Un mois plus tard, il s’accidente mortellement dans les King George de Nathaniel.

Voici Rewilding sur le ring


Après avoir mis au monde 13 foals (dont un mort au naissant) dont 10 vainqueurs, elle est donc partie après une retraite de 5 ans avec le regret de n’avoir eu que trois femelles pour lui succéder dont seulement deux pour le roi de la comédie musicale.

 



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)