Aujourd'hui : Cheltenham
Cheltenham November Sale
Aujourd'hui : Boulogne-Billancourt
Election de France Galop - 15H00
Demain : Fairyhouse
Flat Foal & Breeding Stock Sale
Kill - du 18/11/2019 au 20/11/2019
November Foal Sale Part. 1
Deauville - du 18/11/2019 au 20/11/2019
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals

Le retour en France de Conillon Ă©talon au Haras de Saint Fray

04/01/2016 - Mercato
Un des derniers fils d'Acatenango, cheval de Gr.1 en Allemagne, Conillon revient faire la monte en France, près du Mans au Haras de Saint-Fray. Il a été acquis Outre-Rhin par Clément Frecelle, top jockey de trot monté, convaincu par le fait qu'il ait pu sortir un excellent sauteur en Angleterre alors qu'il n'avait eu que 3 produits lors de son unique saison de monte dans l'hexagone !


Conillon, le portrait craché de son père Acatenango

Voilà le retour d'un cheval dont les puristes se rappelaient tout en le croyant définitivement disparu. Et bien non ! Conillon est de retour en France, dans l'ouest, au Haras de Saint-Fray chez Catherine Savare qui a monté une très jolie structure près du Mans. Pourquoi Conillon est-il un cas à part ? Pas seulement parce qu'il a conclu 2ème de Gr.1 dans le Deutschland Preis à seulement une tête de Schiaparelli (de fait il ne pouvait pas faire la monte en Allemagne, pays qui n'accepte comme étalon que des gagnants de Gr.1 !), mais aussi parce qu'il a débuté au Haras de la Branchardière, qui n'a tenu qu'un an au nord de la Mayenne. Et malgré le fait qu'il n'ait eu que 3 produits, il a donné naissance à un certain Dormello Mo, qui s'est retrouvé en Angleterre après un succès en haies à Strasbourg pour l'allemand W. Himmel. Et ce produit a fait flores chez Paul Nicholls pour qui il a déjà gagné 7 courses et a conclu récemment 4ème de Gr.2 à Cheltenham le 23 octobre en haies.

 


Dormello Mo, un des 3 seuls produits de Conillon, gagnant de 7 courses en Angleterre et 2ème de Gr.2 à Cheltenham en octobre 2015

 

Cédric Walter a alors retrouvé le cheval en Allemagne, alors qu'il n'avait plus fait la monte pendant 4 ans, et Clément Frecelle, jockey de trot passionné de galop et très au point sur les pédigrées de pur-sang, déja propriétaire de poulinières de galop, a misé sur lui. Outre son histoire particulière, ses performances sous la férule d'Andreas Wohler, et son modèle (il est le portrait craché de son père), Conillon présente un pédigrée à faire palir. L'élève de Gestut Fahrhof (Andreas Jacobs) est fils de Castilla, gagnante de Listed par Spectrum et soeur du champion anglais Waajib, lauréat des Queen Anne Stakes avant de devenir le père de Royal Applause et Carrowkeel. C'est aussi la très proche souche de la matrone Loxandra, la mère de Keltos, Loxias, Krataiois, Iridanos, Kavafi et tous les autres, sans oublier 2 chevaux de Gr.1 au Brésil. Bref, Conillon mérite d'être redécouvert, à 1.200€ la saillie au Haras de Saint Fray au coté du confirmé Sumitas.

 


On en parle dans l'article