Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Aujourd'hui : Timonium, Maryland
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Demain : Kill
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Les fils O'Brien et Mullins dominent la 2e Journée de l'Irish Champions Week-End

12/09/2016 - Evénements
Après Leopardstown, c’est au Curragh que l’Irlande des courses s’est retrouvée pour la deuxième journée du Longines Irish Champions Weekend. L’hippodrome mythique de l’Ile d’Emeraude accueillait les trois derniers Gr.1 du calendrier, l’Irish St Leger, les Moyglare Stud Stakes et Les Vincent O’Brien National Stakes. Toutes ces courses ont livré leur lot d’anecdotes. La première victoire de Gr.1 des frères O’Brien dans leur spécialité, le 60ème vainqueur individuel de Gr.1 de Galileo ou encore la victoire du duo Dettori-Wullins. Voir le FILM de la journée.

Une journée riche en sport et en émotions, découvrez le film de la seconde journée de l'Irish Champions Weekend sur le mythique hippodrome du Curragh

 

C’est devant plus de 9200 personnes que s’est tenu la deuxième journée de l’Irish Champions Weekend, un chiffre conséquent mais bien inférieur à celui de samedi à Leopardstown. L’hippodrome du sud de Dublin a en effet massé une foule de plus de 15.500 personnes, un record pour cet événement. En ce dimanche 11 septembre, l’hippodrome du Curragh était l’occasion de voir s’affronter les meilleurs 2 ans mâles et femelles ainsi que les meilleurs stayers. 

Dans les Moyglare Stud Stakes, course sponsorisée par la famille Haefner dont le patriarche Walter, un businessman suisse est mort en 2012, Joseph et son frère Donnacha O’Brien ont écrit une nouvelle page de l’histoire familiale. Agé de 23 ans, Joseph O’Brien a annoncé en mars dernier qu’il allait s’installer entraineur après une riche carrière de jockey couronnée par deux victoires dans le Derby d’Epsom, deux autres dans l’Irish Derby avec Camelot et Australia, 4 victoires dans les 2000 Guineas dont 3 chez lui en Irlande, …

 

Intricately, lauréate des Moyglare Stud Stakes 2016

 

En tout et pour tout, Joseph O’Brien a remporté 29 Gr.1 dont 10 classiques. En ce dimanche au Curragh, le jeune entraineur a gagné son premier Gr.1 sous sa nouvelle casquette grâce à la pouliche de 2 ans Intricately montée par … son jeune frère, âgé lui de 18 ans. Donnacha O’Brien a mené au poteau la fille de Fastnet Rock et Inner Realm. Cette dernière est d’ailleurs une sœur de Rock Of Gibraltar par Galileo. Du 100% étalons «  Coolmore ».

Intricately a été élevée par Whisperview Trading Ltd, l’entité d’élevage d’Aidan et Anne-Marie O’Brien. Jusqu’à cet été la pouliche portait encore les couleurs de Madame pour lesquelles elle avait effectué des débuts victorieux à Gowran Park puis avait pris une 3ème dans un Gr.3. Achetée, vraisemblablement à l’amiable, par Madame Regalado-Gonzales, Intricately a ensuite pris une nouvelle 3ème dans le Gr.2 Debutante Stakes avant de triompher au niveau Gr.1.

 

Les frères O'Brien; Donnacha et Joseph

 

Elle apporte ainsi un premier Gr.1 aux deux frères chacun dans leur discipline. Joseph avait déjà gagné cette course en tant que jockey en 2011 avec Maybe. Peut-être va-t-il égaliser ou dépasser le record de victoires détenu dans cette course par un entraineur au nombre de 7 succès. Ce même entraineur n’est pas n’importe qui puisqu’il s’agit du père de Joseph, Aidan O’Brien. Sequoyah, Quarter Moon, Necklace, Rumplestiltskin, Misty For Me, Maybe et Minding sont ses 7 pouliches victorieuses.

Si Intricately est née dans la pourpre, ces dauphines le sont aussi. Hydrangea et Rhododendron sont deux filles de Galileo par Beauty Is Truth pour la première et Halfway To Heaven pour la seconde ; deux noms qui sonnent encore dans nos oreilles. En parlant des deux dauphines. Devinez-vous par qui sont-elles entrainées? ….. par Aidan O’Brien !

Moyglare Stud donne son nom depuis 44 ans à cette course éponyme. Ce célèbre haras basé en Irlande mais également aux Etats-Unis est souvent associé aux noms de Refuse To Bend, Irresistible Jewel, Bikala, Assert, Media Puzzle ou plus récemment Sapphire ou encore Free Eagle.

 

Arrivée des National Stakes 2016 et son lauréat Churchill, présenté comme le nouveau phénomène

 

Dans les Goffs Vincent O’Brien National Stakes, course réservée cette fois aux 2 ans mâles, Churchill a littéralement écrasé l’opposition devenant ainsi le 60ème vainqueur individuel de Gr.1 de son père la superstar Galileo ! Il devient également l’actuel favori des 2000 Guineas de Newmarket et du Derby d’Epsom 2017. D’ailleurs son entraineur Aidan O’Brien a déclaré après la course : « J’ai toujours su que Churchill sera un cheval pour les Guineas ». L’appel est lancé pour qui pourra battre le cheval l’an prochain. En attendant, ce poulain a permis à son entraineur d’enregistrer une 11ème victoire dans ce Gr.1. Ce dernier se rapproche à grands pas du record détenu par un entraineur : 15 victoires pour le légendaire Vincent O’Brien  qui n’a, au passage, aucun lien de parenté avec Aidan.

Churchill offre par la même occasion une troisième victoire de rang pour la casaque de Michael Tabor, associé à Derrick Smith et Sue Magnier, la femme de John, après les succès d’Air Force Blue en 2015 et de Gleneagles en 2014. Ces trois chevaux ont notamment succéder aux champions Dawn Approach, Mastercraftsman, New Approach, Teofilo, George Washington, Dubawi, Hawk Wing, Sinndar, Danehill Dancer pour ne citer qu’eux. Des chevaux qui ont ensuite réussi une riche carrière d’étalon par la suite.

 

Churchill pose déjà comme un futur étalon

 

En parlant d’étalon, Churchill possède une superbe origine pour être l’un des prochains arrivants à Coolmore Stud. Sa mère Meow, une fille de Storm Cat, fut gagnante de Listed et placée de Gr.2 (2ème des Queen Mary Stakes) alors entrainée par David Wachman (qui mettra un terme à sa carrière d’entraineur à la fin de l’année). Meow, qui portait déjà la casaque de Michael Tabor, est la fille d’Airwave, lauréate à l’âge de 2 ans des Cheveley Park Stakes (Gr.1) pour la casaque et l’entrainement de Henry Candy puis à l’honneur à deux reprises dans les Gr.2. Celle-ci était devenue la propriété de Sue Magnier et Michael Tabor en 2004 lors des ventes de poulinières à Tattersalls. Ce jour là, BBA Ireland l’avait achetée pour 550.000GNS.

 

Churchill, le 60ème vainqueur individuel de Gr.1 de l'illustre Galileo

 

La première édition des National Stakes avait été gagnée en 1849 par un cheval nommé Chatterbox. C’est en 1985 que cette course est devenue Gr.1, année du sacre de Tate Gallery, entrainé par Vincent O’Brien, monté par Cash Asmussen pour la casaque de Stravos Niarchos.

Dernier Gr.1 de la journée et même du calendrier irlandais de l’année en plat, le Palmerstown House Estate Irish St Leger n’est pas revenu à son grandissime favori, le tenant du titre Order Of St George mais à un représentant de Willie Mullins à la surprise générale ! Cette course créée en 1915 a été remporté à l’époque par La Paloma, une pouliche de 3 ans qui s’appelait auparavant La Poloma. La particularité de cet Irish St Leger est, contrairement à son homologue anglais de Doncaster, d’être ouverte aux hongres ainsi qu’aux chevaux d’âge depuis 1983, année durant laquelle Mountain Lodge entrainé par John Dunlop a triomphé.

 

Wicklow Brave, le lauréat 2016 de l'Irish St Leger est entrainé par Willie Mullins qui avait acheté le cheval à l'âge de 3 ans

 

En 2016, c’est donc Willie Mullins et son cheval Wicklow Brave qui ont créé la surprise en battant le favori Order Of St George, le lauréat 2016 de l’Ascot Gold Cup. Monté par ce diable de Lanfranco Dettori, Wicklow Brave est une rareté puisqu’il comptait à ce jour 2 victoires en plat et 6 en obstacle dont un Gr.3 pendant le Festival de Cheltenham et une Listed à Punchestown. Il est un fils de Beat Hollow, qui officie à Ballylinch Stud depuis 2012. Auparavant, ce fils de Sadler’s Wells faisait la monte chez le Prince Khalid Abdullah à Banstead Manor Stud.

 

Un homme est heureux à l'arrivée de l'Irish St Leger. John O'Connor (au centre, pouce en l'air) est le big boss de Ballylinch Stud qui stationne Beat Hollow, le père de Wicklow Brave

 

Le Prince n’est pas étranger à la naissance de Wicklow Brave puisqu’il est l’éleveur du poulain né et élevé par une entité d’élevage moins connue que Juddmonte nommé Millsec Limited. Présenté yearling à Tattersalls Ireland en septembre 2010 par Corduff Stud et acheté 11.000€ par Bobby O’Ryan, Wicklow Brave a ensuite été revendu en tant que store à 3 ans, toujours à Tattersalls Ireland pendant la vente Derby National Hunt où il a été acheté 43.000€ par Harold Kirk et Willie Mullins. De la famille d’Upgrade (Triumph Hurdle Gr.1), des pouliches classiques Sarah Siddons, Princess Pati et plus récemment d’Excelebration, Wicklow Brave était le vétéran de la course avec ses 7 ans. Cheval d’obstacle, il restait cependant sur plusieurs places dans les courses de groupes réservées aux stayers et avait notamment pris la troisième place de cette même course en 2015.

 

Frankie Dettori a signalé après la course : "Ce n'est pas moi qui le montera Cheltenham" en parlant de son cheval. Rappelons que Wicklow Brave a déjà gagné un Gr.3 pendant le Festival

 

Son nom est typiquement irlandais puisque Wicklow est une ville, un comté et une « chaine » de montagne au sud de Dublin. C’est de là qu’est extraite l’eau pour la fabrication de la Guinness. Sa mère Moraine porte quant à elle un nom franco-canadien puisque Moraine est le nom d’une des pistes du domaine skiable de Val Thorens mais également le nom d’un lac glaciaire dans la province de l’Alberta au Canada.

 

Frankie Dettori avait gagné les Irish Oaks en 2003 avec la pouliche Vintage Tipple pour l’entrainement de Paddy Mullins. 13 ans plus tard, le voilà qu’il gagne pour son fils Willie un autre classique, l’Irish St Leger avec Wicklow Brave. Order Of St George n’a donc pas pu défendre son titre. Il n’a pour l’heure pas fait mieux que Vintage Crop, double lauréat de cette course en 1993 et 1994 ni même mieux que Vinnie Roe, historique quadruple gagnant de l’épreuve.

 

GALERIE PHOTOS

La très longue et sélective ligne droite du Curragh

Le rond de présentation du Curragh

Ses tribunes qui vont être reconstruites dans le cadre d'une grande transformation du champ de course

Le projet va coûter des dizaines de millions d'euros et va débuter dès la fin de l'année. Les courses ne seront cependant pas interrompues

Une course pour 2 ans sponsorisée par Tattersalls Ireland avec à la clé 300.000€ jusqu'au 10ème attire forcément beaucoup de partants....

... Le lauréat Orewa, un fils de Helmet, est entrainé par Brian Ellison. Monté par Chris Hayes, ce poulain a été élevé par Madame Regalado-Gonzales, l'ancienne propriétaire de la pouliche Intricately, lauréate des Moyglare Stud Stakes

Pour ce rendre à certains départs au Curragh, les chevaux traversent des dizaines d'hectares sur la majestueuse plaine