Aujourd'hui : Newmarket
October Yearling Sale - Book 2
Demain : Saratoga Springs, New York
The Saratoga Fall Sale
newmarket - du 17/10/2019 au 18/10/2019
October Yearling Sale - Book 3
Newmarket - du 18/10/2019 au 19/10/2019
October Yearling Sale - Book 4
Baden-Baden - du 18/10/2019 au 19/10/2019
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - du 23/10/2019 au 25/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 01/11/2019
Autumn Horses in Training Sale

Prix de Fontainebleau 2017 pour Brametot : une dynastie de 5 générations

17/04/2017 - Zoom sur
 Leader des pères de 2 ans de 1e génération en 2016, Rajsaman décroche son 1e Gr.3 avec Brametot dans le Prix de Fontainebleau pour Jean-Claude Rouget dont les effectifs mâles sont pourtant victimes d'un virus. Le vainqueur poursuit une lignée mâle qui s'est appropriée cette préparatoire à la Poule d'Essai des Poulains depuis....5 générations ! Par Xavier BOUGON.


Brametot après la victoire avec son entraineur Jean-Claude Rouget. (PHOTOS APRH)


L’entraineur palois, qui subit la présence d’un virus dramatique dans ses écuries, a bien du mérite à avoir amené Brametot à la victoire. Un succès qui en appelle d’autres vu la qualité de sa fin de course. Rajsaman est le père de Brametot, lequel porte les couleurs de Gérard Augustin-Normand associé à Elisabeth Vidal, un partenariat déjà gagnant avec Ectot en 2014. Rajsaman est un fils de Linamix et Ectot a pour grand-père maternel Linamix, mort en septembre dernier.

 
 
Rajsaman dans le Prix de Fontainebleau.

 
 
Cinq succès dans le Prix de Fontainebleau pour la lignée

Rappelons-nous le rôle que Rajsaman devait tenir lors de l’édition 2010 du Prix de Fontainebleau. Avec en selle un jockey de luxe, Thierry Jarnet, le fils de Linamix avait pour mission d’aider dans sa tâche son partenaire de casaque et d’entrainement, le vainqueur, six mois plus tôt, du Grand Critérium, Siyouni. Après avoir pris le large, il ne sera jamais revu avant le poteau sur lequel le «patron» gardera une courte tête aux dépens de Lope de Vega (le futur frère de Lady Frankel).
 
 

Après le Prix de Fontainebleau, Linamix avait gagné la Poule d'Essai des Poulains sous la selle de Freddy Head en remplacement de Gérald Mossé.
 
 
Rajsaman a donc gagné le Prix de Fontainebleau, tout comme l’avait fait en 1990 son père, Linamix. Pensionnaire de François Boutin, Linamix avait pour père Mendez et pour grand-père maternel Breton. Les deux ont inscrit leur nom au palmarès de l’épreuve en 1984 et en 1970.
 
Mendez (Bellypha), élevé au Haras du Thenney pour la Scuderia Diamante, avait été acheté yearling par la BBA pour Stavros Niarchos à Deauville pour 1.000.000 Francs. Après une 3e place dans le Grand Critérium du fait de la mauvaise inspiration de son jockey, Willie Carson et son succès dans le Prix de Fontainebleau, il s’était classé troisième de la Poule d’Essai (derrière les deux Fustok-Fabre, Siberian Express et Green Paradise) avant d’enlever à l’automne le Prix du Moulin de Longchamp pour l’entrainement de François Boutin. Considéré comme le meilleur miler de sa génération en Europe, il rentrera au Haras de Fresnay le Buffard. Mais à part l'exception très notable de Linamix, il n'aura pas laissé de grands souvenirs.
 
 
 
Mendez
 
 
Breton, ce méconnu

Breton (Relko) avait gagné à 2 ans le Prix de la Salamandre et le Grand Critérium et de ce fait avait hérité du top-weight de l’Handicap Optional. Après son succès dans le Prix de Fontainebleau, il s’était classé second de la Poule d’Essai de Caro (sur tapis vert après la rétrogradation de Faraway Son). Mort prématurément après trois saisons de monte, il avait donné de sérieux espoirs à ses preneurs dès sa «first crop».
 
Dès sa première année de monte au Haras des Chartreux, il sera présenté à l’excellente matrone, Moonmadness, laquelle donnera naissance à un certain Monsanto, gagnant, entre autres, du Prix de Fontainebleau (encore un) pour Daniel Wildenstein puis se classera second des Irish 2000 Guinées de Grundy.
 
La même année, il ira à la rencontre de Lutine, achetée en décembre 1969 à Newmarket par Jean-Luc Lagardère. Naîtra Lunadix, la future mère de Linamix, entre autres.
 
 

Breton
 
 
Sur son carnet de bal était inscrite également Serjanie, laquelle donnera naissance à Serbie, d’où Jeu de Paille (le premier gagnant d’André Fabre dans le Prix Noailles)...Notons également dans sa descendance, la présence de Nononito, de Westonne (d’où So French et Device).
 
Ad Gloriam (Alizier) faisait également partie de ses premières prétendantes. Elle donnera naissance à Ad Victoria, d’où Cindy Cap, la mère de Baraka du Berlais et grand-mère de Gitane du Berlais.
 
Lors de sa dernière année de monte, il ira à la rencontre de Vive la Reine, d’où Burnished Gold, grand-mère du champion sur les haies, Paddy’s Return.
 
Notes :
 
La mère de Rajsaman, Rose Quartz (Lammtarra), élevée par Cheikh «Moh», a rejoint les effectifs de l’ancien patron de France Galop, Jean-Luc Lagardère, après l’avoir achetée 42.000 Guinées à la fin de son année de 3 ans. Pour l’anecdote, sa mère s’appelait Graphite (Mr Prospector). L’actuel 3 ans du même nom, gagnant du Prix La Force, est la propriété de Godolphin. Il a pour mère, Fairly Grey (Linamix), une origine Lagardère.
 

On en parle dans l'article