Newmarket - du 12/08/2020 au 14/08/2020
Tatersalls Online August Sale
Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale Part 1 - Lot 1 Ă  276
Kill - du 12/08/2020 au 13/08/2020
Land Rover Sale 2020 Part 2 - Lot 277 Ă  532
Fairyhouse - du 18/08/2020 au 19/08/2020
Derby Sale
Fairyhouse - le 20/08/2020
May Store Sale
Newmarket - du 24/08/2020 au 26/08/2020
August Sale
Saint-Clément-de-la-Place - le 25/08/2020
Anjou Foal Show

Benoit Gabeur a choisi Poliglote mais aussi Kamsin pour Auteuil !

08/04/2016 - Zoom Etalon
  Il a passé une superbe après-midi sur la Butte Mortemart ! Benoit Gabeur a gagné deux courses aujourd’hui. Ses élèves Device et Politikar ont pris les deux premières places du Prix de Pépinvast (Gr.3) ; So French, bien que largement dominé par As d’Esruval, a pris la deuxième place du Prix Murat (Gr.2) et, en début de journée, le débutant On The Go s’est imposé dans l’important Prix Grandak. Les trois premiers nommés ont un point commun, ils sont fils de l’ultra confirmé Poliglote. Quant au jeune On The Go, il permet de mettre à l’honneur l’étalon allemand Kamsin.    

On Te Go et James Reveley ont ouvert le bal en s'imposant dans le Prix Grandak ©APRH

 

Ils sont jeunes et plein de talents, ils ont 3, 4 et 5 ans, les chevaux de Benoit Gabeur se sont montrés bien en forme en ce 8 avril 2016 à Auteuil. Dans l’ordre du programme, dès la deuxième course, le succès a été au rendez-vous. Le Prix Grandak est la chasse gardée de Guillaume Macaire. Cette course s’adresse aux poulains de 3 ans inédits sur les obstacles. Depuis 2001, année du succès de Saint des Saints déjà entrainé par Guillaume Macaire, et jusqu’à cette année (incluse), maître Macaire a signé 9 succès : Positive Thinking en 2003, Moussu Lescribaa (2004), Dasaint (2009), Storm Of Saintly (2012), Scorpio Imperator (2013), Le Baron Noir (2014), Frodon (2015) et donc On The Go en 2016.

On The Go a été élevé en Mayenne par Benoit Gabeur. Ses deux premières mères viennent de l’élevage d’Olivier Tricot. La mère Sacral Nirvana (une chanson d’Olivier Shanti), fille de Mansonnien portait la casaque de la famille Papot. Elle s’était placée 2ème du Prix Finot (Listed) et était entrainée par Guillaume Macaire comme sa propre mère Aubanne (Cadoudal). Celle-ci portait la casaque de Murielle Legriffon et avait débuté 2ème dans le Prix Champoreau, l’équivalent pour pouliches du « Grandak ». Lauréate de deux Listed, les Prix Sagan et de Chambly, elle a donné pour l’instant 6 vainqueurs dont Scorpio Imperator, cité plus haut et gagnant du Prix … Grandak !

 

Notes :

- Guillaume Macaire avait signé le trio dans le « Grandak » 2015. Frodon précédait Punch Nantais et Politikar, ce dernier était débourré et pré-entrainé par Eric Aubrée. En 2013, l’entraineur avait pris les deux premières places.

- Aubanne, la grand-mère d’On The Go appartient toujours à Olivier Tricot. Elle a été saillie par Martaline en 2016.

Kamsin, un petit-fils de Monsun via son père Samum, avait été choisi par Benoit Gabeur en 2012 pour être le premier fiancé de Sacral Nirvana. L’étalon faisait alors la monte à Gestüt Röttgen. Il avait commencé sa carrière d’étalon en 2010 chez ses éleveurs, la famille Faust, à Gestüt Karlshof, après avoir brillé à trois reprises au plus haut niveau sous l’entrainement de Peter Schiergen dans le Derby Allemand 2008 suivi du Rheinland Pokal et enfin du Grand Prix de Baden son troisième Gr.1. A 4 ans, il signera une nouvelle victoire, de Gr.2 cette fois-ci. Avec une lignée maternelle en béton comme la plupart des étalons « GER » et étant un petit-fils du leader Monsun, Kamsin avait toutes les chances de « sortir » même avec un nombre de juments assez limité. Ses deux premiers black-type ne se font pas attendre. Dès la première génération, il est le père d’Amazonit, lauréat de Listed. Sa deuxième génération compte Sakamira, pouliche gagnante de Listed à 2 ans en 2014. Fin 2015, son fils Golden Gate Bridge s’est imposé en Angleterre dans des bumpers. Depuis 2016, Kamsin fait la monte à Gestüt Ohlerweiherhof, dans l’Ouest de l’Allemagne à 45 minutes de la frontière française.

 

Device et James Reveley ont permis de faire briller l'élevage de Benoit et Marie-Christine Gabeur une seconde fois. Ce représentant de Magalen Bryant devance Politikar (casaque Papot) et la grise Chimère du Berlais ©APRH

 

Si la prise de risque d’avoir choisi Kamsin s’est révélée payante pour On The Go dans le Prix Grandak, Benoit Gabeur a « assuré » en choisissant Poliglote pour ses poulinières Westonne et Kitara. Ultra confirmé, le vieux Poliglote est quant à lui le père de Device et Politikar, tous deux élevés par notre vétérinaire de Meslay-du-Maine. Ces poulains ont pris les deux premières places du Prix de Pépinvast (Gr.3). S’il s’agit là d’une troisième citation dans les épreuves de sélection pour Politikar, Device en est aujourd’hui à sa quatrième victoire dans les groupes après avoir enlevé les Georges de Talhouët-Roy, Général de Saint-Didier en 2015 et d’Indy cette année.

Notons enfin que Guillaume Macaire a remporté 5 courses au long de cette après-midi et ce notamment grâce à As d’Estruval qui est plus que jamais en route pour le Grand Steeple Chase de Paris 2016 après avoir brillamment remporté le Prix Murat (Gr.2) devant… So French élevé par… Benoit Gabeur ! Quand la forme est là, tout va ! Le lauréat du dernier Prix Maurice Gillois pourrait lui aussi participer à la grande course du 22 mai prochain.

 

Benoit Gabeur pose aux côtés de son poulain Bel La Vie lors de la victoire du Grand Steeple Chase de Paris 2013 ©APRH

 


On en parle dans l'article