La 1ère victoire du double Rocco d'Or Rajsaman, à Deauville s'il vous plaît

17/05/2016 - Zoom Etalon
Elle fut très attendue ! La première victoire de l’étalon de première production Rajsaman a été enregistrée ce lundi 16 mai sur l’hippodrome de Deauville grâce à sa fille Rajeline qui débutait. Fils de Linamix, Rajsaman a déjà été sacré Rocco d’Or à deux reprises en seulement 3 saisons de monte.

Gagner en débutant n'est pas chose aisée. La pouliche Rajeline l'a fait en battant 6 concurrents dont 3 inédits comme elle ©APRH

 

Rajsaman est un étalon qui attire les foules et les juments ! Depuis ses débuts de reproducteur au Haras de la Cauvinière, ce fils de Linamix a sailli 581 juments en trois saisons de monte : 184 en 2013, 178 en 2014 et 219 en 2015, un record historique en France.

Elevé par les Aga Khan Studs, né en 2007, Rajsaman a débuté sa carrière de course chez Alain de Royer-Dupré pour la casaque de son éleveur S.A. l’Aga Khan. Gagnant du Prix de Fontainebleau (Gr.3) en battant Siyouni et Lope de Vega, deux jeunes étalons prolifiques, Rajsaman a été vendu au lendemain de sa 3ème place dans le Prix du Prince d’Orange (Gr.3). Acheté 440.000€ aux ventes de l’Arc 2010 par Gérard Larrieu (Chantilly Bloodstock) pour Saeed Masser Al Romaithi, ce gris s’est révélé encore meilleur après coup. Lauréat du Prix Perth (Gr.3) pour son nouvel entourage moins de deux mois après son changement de casaque, Rajsaman a ensuite enlevé le Prix du Muguet (Gr.2) 2011 en battant le lauréat de Gr.1 Byword (Prince of Wales’s Stakes).

 

Rajsaman fut un véritable miler entrainé en deuxième partie de carrière par Freddy Head

 

3ème du Prix d’Ispahan (Gr.1) seulement battu par Goldikova et Cirrus des Aigles, excusez du peu, Rajsaman a essayé de suivre l’ogre Frankel dans les Sussex Stakes (Gr.1). Mais à ce jeu, jamais aucun cheval n’a pu approcher le champion. Encore 3ème du Prix du Moulin de Longchamp (Gr.1) d’Excelebration et Rio de la Plata, Rajsaman a retrouvé le chemin du succès dans le Prix Daniel Wildenstein en laissant cette fois Rio de la Plata derrière lui.

Depuis le début des courses pour 2 ans cette année, plusieurs fils ou filles de Rajsaman s’étaient déjà placés notamment dans des maidens parisiens. Rajeline, élevée par Eric Lemaitre au Haras de Fergand et présentée par son éleveur aux ventes de yearlings de La Teste, avait été achetée 20.000€ par Jean-Claude Rouget. Ce dernier en est aujourd’hui le propriétaire mais ne l’entraine pas. Rajeline est en effet sous la responsabilité de Markus Nigge et de sa fille Stéphanie. C'est une nièce de Gris Tendre (Prix de la Californie Listed, Prix Omnium II Listed), de la famille de Méandre.

 

Hugo Journiac était le jockey de Rajeline. Il confie ici ses réactions à Eric Lemaitre, l'éleveur, Jean-Claude Rouget et sa compagne, les propriétaires ainsi qu'à Stéphanie Nigge, l'entraineur de la pouliche avec son père Markus (absent sur la photo) ©APRH

 


Voir aussi...

Grand Destin

Le Saint-Alary pour Jemayel, une 1ère en Europe pour S.F. Bloodstock

24 heures après son succès avec La Cressonnière, Jean-Claude Rouget a remporté le Prix Saint-Alary avec la pouliche Jemayel, une fille de Lope De Vega. Ce dernier a privé Myboycharlie de deux gagnants de Gr.1 en l’espace de 72 heures ! Elevée au Haras des Capucines pour S.F. Bloodstock, Jemayel est une fille de Nawal, née et élevée au Haras de Maulepaire. Mais qui diable se cache derrière le nom de l'éleveur?

Grand Destin

Poule d'Essai des Pouliches : La Cressonnière, 2 ans après Avenir Certain

Comment ne pas se remémorer la victoire d’Avenir Certain dans la Poule d’Essai des Pouliches après le succès de La Cressonnière dans l’édition 2016 ? Dure comme une lionne, la fille de Le Havre a surclassé ses 13 rivales du jour. Ces deux reines ont tellement de points communs : leur père, leur entraineur Jean-Claude Rouget, leur lieu d’élevage -le Haras de la Cauvinière, leurs propriétaires Gérard Austin-Normand et Antonio Caro…  

Grand Destin

Poule d'Essai des Pouliches : La Cressonnière, 2 ans après Avenir Certain

Comment ne pas se remémorer la victoire d’Avenir Certain dans la Poule d’Essai des Pouliches après le succès de La Cressonnière dans l’édition 2016 ? Dure comme une lionne, la fille de Le Havre a surclassé ses 13 rivales du jour. Ces deux reines ont tellement de points communs : leur père, leur entraineur Jean-Claude Rouget, leur lieu d’élevage -le Haras de la Cauvinière, leurs propriétaires Gérard Austin-Normand et Antonio Caro…