Muhtathir, il n'a jamais été aussi jeune !

28/10/2019 - Zoom Etalon
 A 24 ans, Muhtathir peut quasiment être qualifié de patriarche, et pourtant l'étalon du Haras du Mézeray n'a jamais été aussi présent que maintenant. Avec une année formidable, où il a encore sailli 67 juments, le bel alezan s'est illustré récemment avec le retour gagnant de Quel Destin à Cheltenham, et surtout en père de mères, puisqu'une de ses filles est à l'origine du jeune gagnant de Gr.1 MKFancy ! 

Muhtathir, toujours au top à 24 ans !

 

Un vieux de la vieille, un pilier de l'élevage français, on a l'impression qu'il est là depuis des siècles, et pourtant Muthathir, loin de prendre la poussière, continue de briller alors qu'il a atteint cette année l'âge de 24 ans ! Alors bon, 24 ans, ce n'est pas non plus la décrépitude pour un étalon, mais force est de constater que peu de sires peuvent se targuer d'avoir connu la même longévité que le patriarche du Haras du Mézeray. Bien au contraire, Muhtathir réalise certainement une des meilleures saisons de sa carrière, où il nous a encore sorti un nouveau gagnant de Gr.1, à savoir Envoi Allen dans le Champion Bumper à Cheltenham. En mars, à l'orée du printemps, et en plein coeur de la saison de monte, cela lui a permis de rencontrer encore 67 juments cette année, un total qu'il n'avait plus atteint depuis l'année 2014 ! 

 

Envoi Allen est devenu cette année à Cheltenham le 9e gagnant de Gr.1 de son père.

 

Une nouvelle jeunesse donc, pour l'un des meilleurs milers de son époque, gagnant du prix Jacques Le Marois en 2000, année où j'avais à peine mis un pied à la maternelle, et où la vie était encore une grande découverte, et pourtant le grand alezan avait déjà tout compris. L'âge de la majorité cette année pour le fils d'Elmaamul, qui a fait sa 18ème saison de monte, 18 ans qui l'ont vu produire des cracks comme Doctor Dino, devenu lui-même un super étalon, mais aussi Salder Roque, Indonésienne, et tant d'autres cracks. Muhtathir, c'est un peu un gage d'aller aux courses pour les éleveurs, qui lui ont toujours témoigner leur confiance. Et il le leur rend bien ! Ce week-end a sonné comme un petit couronnement du vieux roi, car il a été exceptionnel, dans toutes les disciplines ! 

 

Quel Destin, déjà gagnant de Gr.1, à gagné dès son retour ce week-end.

 

Cela a commencé samedi à Cheltenham, avec la rentrée gagnante de Quel Destin sur les haies de Cheltenham. L'élève du Haras des Sablonnets, déjà gagnant de Gr.1 en décembre dernier pour le maître Paul Nicholls a lancé sa nouvelle campagne avec la manière. Le même jour, Mille Et Mille, autre gagnant de Gr.1 par Muhtathir, cette fois en plat, a remporté une nouvelle Listed dans le Grand Prix de Nantes, tandis qu'Endorphine, entraînée par le très habile Hiroo Shimizu, prenait la 2ème place du prix Belle de Nuit (Gr.3) à Saint-Cloud. L'hippodrome du Val D'or était aussi le théâtre du 1er Gr.1 français de Théo Bachelot, le Critérium de Saint-Cloud, enlevé haut la main par MKFancy, fils de Makfi avec une mère par...Muhtathir ! Dimanche, la belle série continuait avec 2 victoires en obstacle pour l'étalon, et 2 victoires de chevaux issus d'une de ces filles, sans compter le nouveau podium de Gr.1 d'Holdthasigreen, lui aussi issu d'une mère Muhtathir...La grande classe !

 

MKFancy, un fils de Makfi, mais petit-fils de...Muhtathir ! (APRH)

 

Cette année, Muhtathir est aussi le père de mère de Plegastell, espoir classique de l'écurie Monfort, de Rockemperor, 3ème du Belmont Derby (Gr.1), ou encore de Naturelle (prix Camille Duboscq à Pau), alors qu'il s'était déjà illustré dans ce registre avec Robin Of Navan, gagnant de Gr.1 dans le Critérium de Saint-Cloud, offrant à l'occasion un 1er succès à haut niveau à Tony Piccone, comme quoi Muhtathir sait récompenser les jockeys, même s'il ne le fait pas exprès ! Eternel au haut niveau, on ne peut que saluer la réussite du champion, et espérer que ça dure encore longtemps, via lui...ou ses filles !

 


Voir aussi...

Evénements

A l'entraînement avec Holdthasigreen chez Bruno Audouin, 1 mois avant Ascot

Meilleur stayer français à l'heure actuelle, Holdthasigreen est un cheval dur comme le fer, qui a offert à Bruno Audouin, la famille Le Lay et Jean Gilbert leurs plus belles victoires, dont le graal d'un Gr.1, le Prix Royal Oak l'an dernier à Chantilly...Avant la gloire, ce cheval a tout de même une histoire particulière. Nous sommes allés à la rencontre du champion et de son entourage, juste avant le Prix Vicomtesse Vigier, sa dernière course avant de traverser la manche pour affronter les anglais dans la Gold Cup à Royal Ascot...

Grand Destin

Quel Destin, son aventure contée par Lucien Bermond

Co-éleveur du poulain de 3 ans Quel Destin qui vient de remporter son premier Gr.1 ce jeudi 27 décembre 2018 à Chepstow, Lucien Bermond raconte l’histoire de ce fils de Muhtathir élevé avec son ami et associé  Antoine de Talhouët-Roy au Haras des Sablonnets. La grand-mère du poulain fut la toute première jument de course de l’éleveur-propriétaire. Une aventure débutée aux ventes d’août 1991 à Deauville. Interview.

Grand Destin

Quel Destin, son aventure contée par Lucien Bermond

Co-éleveur du poulain de 3 ans Quel Destin qui vient de remporter son premier Gr.1 ce jeudi 27 décembre 2018 à Chepstow, Lucien Bermond raconte l’histoire de ce fils de Muhtathir élevé avec son ami et associé  Antoine de Talhouët-Roy au Haras des Sablonnets. La grand-mère du poulain fut la toute première jument de course de l’éleveur-propriétaire. Une aventure débutée aux ventes d’août 1991 à Deauville. Interview.