André Quesny : l'ancien métallo roule sur l'or

18/09/2017 - Focus éleveurs
Transporteur, agriculteur et éleveur près de Moulins dans l'Allier, André Quesny a connu un week-end de rêve. Il a gagné 4 courses en 4 jours entre le 14 et le 17 septembre 2017 !


André Quesny

Ca roule pour Quesny, que ce soit pour André-Jean... ou Jean-André. L'homme a double identité, ce qui est pratique pour les permis de conduire, surtout quand on est transporteur équin, mais un seul visage car c'est un gars réputé franc du collier. Il travaillait dans la métallurgie, il a commencé son petit élevage comme tous les petits éleveurs de la région avec une AQPS de seconde zone lâchée par une grande maison du coin. Ses 3 premiers produits sont nuls. Au début des années 2000, après 10 ans d'attente, André Quesny gagne ses 2 premières coursettes à Saint-Galmier et Chateauroux avec Kavalle chez un jeune entraineur local nommé Emmanuel Clayeux. L'usine de métallurgie ferme. André Quesny perd son boulot, il y a 10 ans à peine.

Mais André n'a pas le profil à jouer du Zola, avaler des merguez en plastique entre deux bières de luxe à l'entrée de l'usine, ni à rejoindre les rangs mélenchoniste. Il se met à travailler pour lui. Multitâche, il tient les rênes de sa ferme de 80 hectares. Sur une autre surface équivalente, il fait du foin pour les entraineurs de Moulins. Et surtout, il se lance à fond dans le transport équin, depuis 2010. Aujourd'hui associé à son gendre Rafael Gourmaux, André Quesny est la référence du transport à partir de la région centre. Le chauffeur revendique 4 millions de kilomètres.

 


Sainte Gaya (PHOTO APRH)



En parallèle, il monte sa jumenterie à une 15aine d'élements, pur-sang et AQPS. Ce week-end de la mi-septembre, André Quesny a commencé par gagner le Prix Royal Junior avec la 3 ans Sainte Gaya, fille de Muhtathir et Une Sainte, achetée à réclamer par Gemini Stud après un succès au printemps à Auteuil et confiée à David Cottin. Le lendemain, c'est cette fois en tant que co propriétaire qu'André Quesny engrange un nouveau grâce à l'envolée du 4 ans Grand de Landes sur le steeple-chase de Bordeaux. Ce fils de Sleeping Car né chez Dominique Bourgeais en Anjou a été acquis foal et a grandi dans ses prés de Trémol. Enfin, tandis qu'un autre élève, Dandy River, vainqueur en aout à Clairefontaine, conclut 2e en plat à Salon-de-Provence, André Quesny termine son week-end à Jarnac, un hippodrome adorable. Il s'impose avec Elzillera (Bucks's Boum et Promo d'Alienor), une brave 3 ans AQPS de plat chez Bertrand Lefevre, dans une épreuve atypique puisqu'ouverte aux 3, 4 et 5 ans !

NOTE :
Sans rêver à devancer l'excellent Songe d'Estruval, André Quesny espérait prendre une nouvelle place avec le régulier Troquinor dans le Prix Jivago de Neuvy ce lundi en cross à Vichy. Le cheval gambadait en tête en abordant un gué exceptionnellement bien rempli...mais il y a laissé son jockey boire la tasse...