Les atypiques de l'Arc: French King, l'Ouest voyageur revient à la capitale

02/10/2019 - Actualités
 Façonné à travers la France, puis à l'étranger par Henri Alex Pantall, French King reviendra dimanche à Longchamp, hippodrome qu'il a connu il y a plus d'un an. Cette fois, le défi est de taille puisque le grand alezan s'attaque à l'Arc. C'est aussi un challenge, et un moment excitant pour French Fifteen, petit poucet des étalons de l'épreuve reine...

 

French King, un autre atypique de l'Arc.

 

French King, traduisez "le roi français", mais est-il capable de monter sur le trône que lui promet son nom ? Dimanche, le cheval d'Henri Alex Pantall va s'attaquer à un monument, l'Arc de Triomphe. Penchons nous déjà sur l'entraîneur, qui ne compte que 3 participations dans l'Arc, la première en 1989 avec Harvest Time pour la casaque Moussac. Mais comment un entraîneur qui est dans le top 5 français depuis si longtemps ne peut compter que 3 participations à cette épreuve ? C'est tout simplement que l'Arc est sélectif, au point qu'il est parfois impossible de le courir, ne serait-ce qu'une fois dans sa vie...Cette fois pourtant, l'Ouest aura un représentant, et qui en plus ne vient pas pour jouer le leader.

 

R�©sultat de recherche d'images pour "henri alex pantall"

Henri-Alex Pantall sera le porte-drapeau de l'Ouest dans l'Arc 2019 !

 

French King est un cas à part dans cet Arc 2019. En effet, en début d'année, il était impossible d'imaginer que le pensionnaire de l'écurie Al Thani puisse participer au championnat du monde des pur-sangs. Il y a à peine un an, French King n'était "que" au niveau Listed. Après des débuts à 2 ans, âge auquel il a vaincu une fois, le cheval a tranquillement fait ses armes autour de la France, comme Henri-Alex Pantall aime à le faire avec ses protégés, courant à Pornichet, Lyon, Vichy, Craon, prenant des places de Listed, et allant même gagner le Derby Suisse à Frauenfeld. En octobre dernier, French King terminait sa saison par une 6ème place dans le Grand Prix de Nantes, ayant couru 9 fois en 2018 ! Cette année, tout a changé. 

 

French King a commencé sa campagne 2019 par une victoire à Doha.

 

Tout est parti de la volonté de se faire plaisir, en voulant courir l'Amir Trophy à Doha, sur les terres de Abdullah Bin Khalifa Al Thani, un "faux" Gr.1, très richement dôté. A cette occasion, French King s'envole, à la surprise générale, et même s'il ne battait pas le lot de l'année, on se dit qu'on a devant nos yeux un cheval nouveau. Le programme est aussi bien différent, puisque il n'aura cette année couru que 4 fois, et jamais en France, pour 4 victoires, dont son 1er Gr.1 en Allemagne. A cette occasion, il battait tout de même Old Persian, gagnant de la Dubai Schema Classic en mars, et qui a encore enlevé un Gr.1 Outre-Atlantique après...French King a pris une nouvelle dimension, à tel point qu'il n'y avait d'autre choix que de revenir au pays, sur un hippodrome de Longchamp qu'il n'a foulé qu'une fois dans sa carrière, il y a plus d'un an. 

 

French King reste sur une 1ère victoire de Gr.1, où il battait Old Persian !

 

La montagne qui se dresse est immense, mais en même temps, French King arrive avec pas mal d'atouts. Olivier Peslier en selle, un terrain qui lui plaît, un cheval facile, il y a de quoi réussir. Le défi est aussi grand pour son père, French Fifteen, qui est un peu le petit poucet des étalons...Le gagnant de Critérium International, 2ème de 2000 Guinées, se retrouve entouré des Galileo, Dubawi, Nathaniel, Siyouni, et n'a pas à rougir ! En effet, il peut se targuer d'avoir déjà un partant dans l'Arc, alors que French King ne fait parti que de sa première génération, déjà un exploit en soi ! L'étalon du Haras du Logis Saint-Germain connaît une saison de premières. Premier Groupe, premier Gr.1, première participation dans l'Arc. Tout va très vite dans les courses, et là c'est dans le bon sens. Pantall, French King, French Fifteen, vous leur auriez dit au dernier Arc qu'ils y participeraient l'année d'après, ils ne vous auraient pas cru. Et pourtant...c'est bien çà le charme de notre sport, l'incertitude, les rêves...qui parfois deviennent réalité ! 

Pour French Fifteen, c'est une grande première dans l'Arc !

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...