Aujourd'hui : La Teste
Breeze Up Online en direct

Vente Mixte Février 2018 - J2 : les déboires de Markus Jooste

14/02/2018 - Ventes élevages
Les déboires de Markus Jooste face à la justice sud africaine a des conséquences jusqu’aux ventes européennes. Son entité hippique Mayfair Speculators a vendu 2 des 3 lots à 6 chiffres de cette seconde journée de la vente mixte de février dont le top price, un fils d’Oasis Dream acheté 300.000€ pour le compte de Willie Mullins. Tour d’horizon de la journée avec les anecdotes, photos et différés.
Markus Jooste, au centre en polo blanc entouré d'Andreas Jacobs et Peter et Ross Doyle, aux ventes à Baden. Le sud-africain a été mis en examen pour irrégularité de compte chez Steinhof, fonds d'investissements dont il était à la tête
 
 
VOIR LES RESULTATS COMPLETS ET DIFFERES DU JOUR 2
 
 
Lors de la vente de février de Tattersalls les 1 ers et 2 février dernier, un certain Willie John présenté par William Haggas pour le compte de Mayfair Speculators et le China Horse Club avait défrayé la chronique en étant acheté 1.900.000GNS par Roger Varian pour Cheikh Mohammed Obaid Al Maktoum, soit le prix le plus élevé jamais atteint à cette vente. Deux semaines plus tard à Arqana, les mêmes vendeurs se sont retrouvés à vendre un autre poulain de 3 ans invaincu en une seule sortie à 2 ans à savoir Learning To Fly. Ce fils d’Oasis Dream avait été acheté 300.000€ yearling à Deauville par le trio Mayfair Speculators/China Horse Club/Peter & Ross Doyle, c’était lors des ventes d’août 2016. Placé à l’entraînement chez André Fabre, le poulain a débuté victorieusement à Lyon La Soie le 25 octobre dernier sous la selle de Raphaël Marchelli. Learning To Fly (VOIR SON PEDIGREE) a été revendu au même prix que son prix d’achat yearling. Le poulain a été l’objet d’une vive bataille d’enchères entre Will Douglas, l’assistant de Charles Gordon Watson et Sally Ann Grassick basée au restaurant. Cette dernière a signé le bon d’achat au nom d’Anthony Stroud. On apprendra plus tard que le poulain partira désormais chez le maître Willie Mulllins.
 
Learning To Fly, le fils d'Oasis Dream, sera désormais entraîné par Willie Mullins ©APRH
 
En association avec le China Horse Club ou encore avec Coolmore ou en nom propre, Mayfair Speculators s’est fait un nom ces dernières années en Europe après avoir signé de très nombreux achats à 6 voire aussi 7 chiffres ! Mais il se trouve que la structure hippique gérée par Derek Brugman connaît des soucis. En effet, son propriétaire Markus Jooste a été mis en examen par la justice sud-africaine pour irrégularité de comptes dans le fonds d’investissement dont il était à la tête Steinhof International, propriétaire entre autre de la grande ancienne Conforama.  Sur le plan personnel, Markus Jooste est en banqueroute et doit près de 80 millions d’euros aux banques. L’homme qui a été écarté à la tête du groupe Steinhof était jusqu’à présent très impliqué dans le secteur hippique en Afrique du Sud. C’est ainsi qu’il a fini par exercer une main mise quasi – totale sur les courses et ventes en Afrique du Sud. Ses déboires ont fait se délier les langues.
 
C’est en 2012 qu’Arqana a déplacé la vente de février à Deauville. Un an plus tard, la jument Gulsary a été achetée 200.000€ par Jean-Marie Callier. 5 ans plus tard, deux autres lots ont fait tomber le marteau sur une somme à 6 chiffres. Souvenez-vous, Roi Mage et l’anglo-arabe Gianicolo avaient été respectivement achetés 210.000 et 150.000€ par Sofiga. Cette année, ce sont bel et bien 3 lots qui ont été vendus au-delà de 100.000€. C’est ainsi que Lbretha (VOIR SON PEDIGREE) a été achetée 260.000€ par Bertrand Le Metayer. Cette jument sortant de l’entraînement, celui de Francis Graffard, été présentée par le Haras de Castillon pour le compte d’Al Shaqab Racing. L’entité de Cheikh Joaan Al Thani avait acheté la fille d’Exceed And Excel 190.000€ aux ventes breeze-up. Cette gagnante du Prix Jacques de Bremond (Listed) à Vichy en 2017 avait aussi été achetée 52.000€ yearling par Mayfield Stables à son éleveur Sydney Vidal. Sa mère Actrice Francaise, petite-fille d’Allez France, avait été achetée en 2016 par Gérard Larrieu pour 30.000€. Cette dernière a été exportée au Qatar.
Lbretha est devenue la deuxième poulinière pur-sang de Samuel de Barros, un jeune éleveur qui débute dans la spécialité. Sa femme, Elodie Mangeard de Barros est quant à elle spécialisée chez les trotteurs. Elle élève depuis plus de 10 ans au Haras des Authieux dans l’Orne les « Delo ».
 
Lbretha, une nouvelle poulinière pour un nouvel éleveur ©APRH
 
Mayfair toujours avec un lot à 200.000€. Lorgnette (VOIR LE PEDIGREE) était présentée par l’Ecurie des Monceaux, pleine de Le Havre. Cette fille de Galileo avait été achetée 1.000.000€ yearling, alors présentée par le Haras de Montaigu, par Anthony Stroud. Entraînée par André Fabre, elle n’a pas pu se placer en deux courses à 2 et 3 ans pour Mayfair Speculators et Equifrance Holdings (basée au 9 rue du Faubourg Saint Honoré à Paris) qui en étaient tous deux propriétaires. Jake Warren a acheté cette jeune poulinière pour le compte de Bermuda Thoroughbred Racing (Simon Scupham), l’ex propriétaire de Johnny Barnes qui ont néanmoins gardé une participation dans sa carrière d’étalon. Son propriétaire, réellement basé aux Bermudes, ne soutient pas son nouvel étalon à moitié. C’est ainsi qu’il a tout de même déboursé 200.000€ pour Lorgnette. Il y a quelques jours, Bermuda Thoroughbred avaient déjà acheté à Goffs des sœurs de New Girlfriend et Kenhope pour respectivement 32.000 et 48.000€. Le nouvel étalon du Haras des Granges a d’ailleurs commencé à saillir ses premières juments et cela c’est très bien passé.
 
Jake Warren a acheté une poulinière 200.000€ pour soutenir l'étalon Johnny Barnes ©APRH
 
Will Douglas, qui travaille pour Charles Gordon-Watson, a été battu sur le top price à 300.000€ mais s’est rattrapé dans la foulée en achetant Emotion (VOIR LE PEDIGREE) pour 75.000€. Cette fille d’Exceed And Excel élevée par le Haras du Mezeray avait été achetée 250.000€ yearling par Mayfair Speculators, encore…
 
Si trois autres poulinières ont changé de mains entre 58.000 et 54.000€, deux chevaux à l’entraînement ont été achetés par Laurent Loisel. Ce dernier va passer sa licence d’entraîneur en juin prochain et était accompagné de clients Kazakhs qui ont par exemple déboursés 42.000€ pour le bon Kensai (VOIR LE PEDIGREE) ou encore 30.000€ pour Valdelino (VOIR LE PEDIGREE).
Plus de 82% des chevaux présentés ont été vendus lors de cette seconde journée pour un prix moyen de 13.052€. Un certain nombre d’entre eux a été acquis par des investisseurs libyens, de retour après une meilleure situation politique et monétaire.

On en parle dans l'article