Breeze Up de Tattersalls : les meubles sont sauvés

26/06/2020 - Ventes & Shows
Dans des conditions particulièrement difficiles, à huis clos, Tattersalls a organisé ses 2 ventes Breeze Up, celle de la Craven et celle d'Ascot, prévues en avril, le même jour hier  jeudi à Newmarket. Les chiffres ont baissé bien sûr, et les absents furent très nombreux, mais dans l'ensemble les meubles ont été sauvés pour les pinhookers, ce qui est un indicateur très important pour les prochaines ventes de yearlings.

 

Un peu plus de 6,5 millions de guinées à la place de 10,6 l'an dernier, et seulement 70 chevaux vendus lors de la Craven Breeze Up Sale. C'est évidemment un score historiquement bas. Mais compte-tenu des circonstances aussi incontrôlables que désastreuses du coronavirus, le fait même que les ventes aient évité l'annulation pure et simple, et que la CA n'ait baissé que 30% est ressenti finalement avec un grand ouf de soulagement par tous les acteurs. De plus, les chiffres de la Craven ont été handicapés par un nombre très important d'absents (42), ce qui laisse à penser que les vendeurs avaient pu réaliser des amiables au préalable.

 

VOIR LES RESULTATS COMPLETS

 

Enfin, le prix moyen s'est élevé à 94,993 Guinées, soit presque 100.000 €. Rappelons ainsi que la guinée est cette monnaie extraordinaire utilisée uniquement  autour du ring de la salle des ventes de Newmarket au nord de Londres en Angleterre, valant 1,05 Livre Sterling et brassant des centaines de millions par an sans aucune existence officielle au niveau d'une nation ! Pour comparer, en 2019, la même session avait fait vendre 88 poulains pour un total de 10,6 millions de guinées avec un prix moyen de 121.682 Gns et un top price à 850.000 Gns.

 

Mais l'important finalement, est que, d'après nos informations, il semblerait que pour la plupart des 2 ans acquis yearlings en 2019, un protocole a pu être proposé aux pinhookers de régler leur achat que le jour de la revente. Ainsi, cela permettra aux pinhookers, acteurs anglais et irlandais très nombreux, de se relancer dans les mois qui viennent et donc d'apporter une animation très importante aux prochaines ventes de yearlings si capitales pour les éleveurs vendeurs, les étalonniers et tant d'acteurs qui vivent autour des ventes publiques.

Le top price a été atteint par un fils du jeune étalon à la mode Night of Thunder, descendant de la championne Midnight Lady. Il a été acquis 575.000 Gns Tom Biggs de Blandford. Il représente une formidable culbute pour son vendeur Johnny Collins, de Brown Island Stables, qui l'avait acquis 72.000 Gns l'an dernier. Entre temps, le poulain avait magnifiquement évolué, et même très bien profité du décalage de la vente, étant lui-même né assez tardivement, un 26 avril.

 

 

Après l'Australie et Osarus en France, Tattersalls s'était aussi lancé dans le prise d'enchères online. C'est ainsi que Simon Chappell a acquis le lot 51, un fils du crack US American Pharoah, pour 400.000 Gns. Le poulain avait été acheté 170.000 dollars aux Etats-Unis par Byron Rogers, puis préparé Outre-Manche par Johnny Hassett, de Star Bloodstock.

La prochaine échéance de Breeze Up du 30 juin est très importante pour la France, même si elle se situe à Doncaster au Nord de l'Angleterre, car la vente de Goffs UK a intégré une partie du catalogue d'Arqana.


Voir aussi...