Newmarket - le 08/07/2020
Guineas Breeze Up Sale
Newmarket - du 08/07/2020 au 10/07/2020
July Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
May Store Sale
Fairyhouse - du 13/07/2020 au 17/07/2020
Derby Sale
Lexington, Kentucky - le 13/07/2020
July Selected Horses of Racing Age
Deauville - du 20/07/2020 au 21/07/2020
Vente d'Eté

Les 2000 Guinées de Gleneagles : clap clap clap

02/05/2015 - Evénements
So british...L'irlandais Gleneagles a battu le français Territories pour s'imposer dans les 2000 Guineas de Newmarket, le must du classicisme anglais dans une ambiance parfaitement glaciale au rond et aux balances remplis de personnages muets, livides, tout droit sortis de la salle victorienne d'un musée de cire, et tenus par d'invisibles balais dans le cul. Authentique... Ecoutez Mickaël Barzalona (2e avec Territories) et Freddy Head (9e avec Ride Like The Wind). Par Arnaud Poirier

Sous la casaque de Micheal Tabor et la selle de Ryan Moore, Gleneagles remporte les 2000 Guinées 2015 de Newmarket, tandis que le français Territories, monté par Mickael Barzalona en casaque bleue, décroche la 2e place.

Les anglais sont respectueux, au moins en apparence. Ils se rangent bien en ligne en attendant le bus. Dans la très haute société, celle qui rode dans le rond de Newmarket, ils sont tellement bien élevés qu'ils en sont desespérants. Pas étonnant que des films comme The Wall ont raconté la lutte contre le société conformiste et pesante de l'Angleterre à longue barbe. A Ascot, ou à Cheltenham, et même partout ailleurs sur l'hippodrome de Newmarket plein à craquer, joyeux, coloré et bruyant au possible, les caricatures anglaises sont très réjouissantes. Mais du côté professionnel, où la présence des sinistres rois du pétrole et de leurs armées de zombies barbues au dessus des lois, c'est encore pire qu'à Longchamp. Pas étonnant que gens riches mais normaux, très nombreux Outre-Manche se soient réorientés vers l'obstacle, d'où la vivacité de cette discipline, passé du sport des pauvres à un réservoir de "pounds" insondable rempli par les industriels et nouveaux riches de tout poil. Au milieu de cet alignement de dents serrées et de bouche en cul de poule, le seul mec qui arbore un large sourire, c'est un français, André Fabre, pourtant pas réputé pour son rire éclatant.
 

Des anglais marrants côté tribune

Les ordres de Territories avec un André Fabre dans son élément dans le très guindé rond de Newmarket

Territories au rond

 

De tout cela, les chevaux se moquent bien, et les 2000 Guineas restent une course extraordinaire qui se dispute à fond de train sur 1600m en ligne droite face à des tribunes déchainées, avec des jockeys qui "envoient le bois" dès la mi-parcours. Pas une course de tapette ou une loterie comme souvent sur les 1600m de Longchamp. Gleneagles a gagné de toute une classe, monté avec la mestria habituelle de Ryan Moore, aussi génial que timide (l'anti Soumillon !), qui remportait cette épreuve pour la première fois mais sûrement pas la dernière car il a pris les premières montes d'Aidan O'Brien à la place du fils, Joseph Patate, victime de sa taille et donc de son poids. Gleneagles (Galileo) a devancé aisément le français Territories (Invincible Spirit) qui a courageusement arraché la 2e place à Ivawood (Zebeedee), lequel complète un triomphe absolu pour l'élevage irlandais, car les 6 premiers sont nés dans la Verte Erin et les pères de tout le trio gagnant y font actuellement la monte.

 

Le gagnant est un magnifique cheval, tout petit mais hyper bien équilibré avec beaucoup d'os et une tête franche. S'il avait raté ses débuts (4e) en juin 2014 au Curragh, il s'est vite rattrapé en alignant les victoires à 2 ans en Irlande dans un maiden, puis un Gr.3, puis un Gr.2, puis un Gr.1, les National Stakes, avant de manquer le doublé de Gr.1 en étant rétrogradé à la 3e place de son succès dans le Prix Jean-Luc Lagardère. Il avait bien mérité de passer 6 mois sans courir ensuite. Car maintenant, O'Brien qui ne doit pas pourtant penser de lui que c'est un phénomène car il n'a jamais de lui comme pour tant d'autres qu'il était le meilleur cheval qu'il ait jamais entrainé, va le faire enchainer les Gr.1, peut-être jusqu'à la Breeders'Cup aux Etats-Unis, le pays où sa famille s'est tant illustré. Car c'est un neveu de l'inoubliable Giant's Causeway, le cheval de fer qui n'avait échoué que d'un souffle dans la Breeders'Cup Classic à 3 ans (2e de Tiznow), sa 10e course de la saison !

 

Gleneagles à son retour aux écuries, sous haute surveillance.

 

Et John Magnier avait acheté la mère, Mariah's Storm, une soeur de Panoramic (bon étalon national), après que cette fille de Rahy eut gagné 6 courses de Groupes Outre-Atlantique puis se soit fracturée un canon, pour la forte somme de M$ 2,6 à Keeneland en novembre 1996. Super banco ! Elle était pleine pour la première fois de Storm Cat, et donc portait Giant's Causeway en ses flancs, qui a plus que rembourser cette somme avec ses seuls gains de course. Avant de revenir en Irlande en 2006, et à l'exception d'une infidélité avec Deputy Minister (le produit a gagné 500 €...), Mariah's Storm a sailli tous les ans à Storm Cat, un étalon que John Magnier vomit aujourd'hui pour sa fragilité après l'avoir adoré pour sa beauté. Il y a eu du pique et du carreau, dont une bonne pouliche nommée You'resothrilling, double gagnante de Groupe à 2 ans chez O'Brien, et devenue la mère de Gleneagles.

Magnier attend de connaître l'avis de son entraineur pour donner les noms les plus flamboyants à ses produits les plus estimés. Gleneagles, c'est le nom d'un des hôtels les plus luxueux du monde en Ecosse comportant un terrain de golf où a eu lieu la 40e Ryder Cup en 2014 . On reste entre gens bien élevés !