Projet pédagogique: première sortie scolaire en vue du prochain Point To Point !

15/01/2020 - Découvertes
Ce mardi 14 janvier constituait la deuxième étape du programme pédagogique de la team France Sire qui est d’expliquer à 70 écoliers castrogontériens la vie des chevaux de courses de manière générale. Souvenez-vous : après être allé à leur rencontre dans leur école, la deuxième étape consistait à les emmener dans les « coulisses », de partir à la rencontre des professionnels afin qu’ils expliquent à nos chères petites têtes blondes leur métier, mais surtout leur passion. 

Les chevaux de courses, expliqués à des CE2 

 

À l’heure où les courses françaises peinent à attirer et inciter les plus jeunes d’entre nous à venir aux ventes et sur les hippodromes, un important travail de communication doit être entrepris pour que notre belle, mais si fragile industrie, puisse perdurer avec le temps. Pas besoin de gros budgets, ni de grosses campagnes publicitaires. De simples bottes en caoutchouc et un ciré suffisent amplement pour aller à la rencontre de ceux qui parlent le mieux des chevaux de courses : les professionnels. La team France Sire l’a bien compris, et continue sa mission de soutien au monde des courses en emmenant avec elle 3 classes d’une école primaire de Château-Gontier visiter deux établissements, l’écurie de Charles-Antoine Mary et la clinique vétérinaire de Meslay-du-Maine, afin de faire découvrir à nos chérubins comment sont préparés et soignés nos champions.

Charly Mary, de bonne heure de bonne humeur, malgré le temps... 

 

C’est ainsi que 70 élèves de l’école Saint-Louis Sainte-Marie de Château-Gontier ont bravé le froid et la pluie mayennaise avec nous, ainsi qu’avec leurs enseignants et certains parents accompagnateurs, pour découvrir de l’intérieur le monde fascinant des courses. Premier arrêt chez Charles-Antoine « Charly » Mary, entraîneur de trotteurs, chez qui les enfants ont pu découvrir les coulisses de la compétition.  Séance de piscine, préparation des chevaux pour aller à la piste, exercices de travail, récupération, soins des animaux ont été montrés et expliqués à tous ces jeunes néophytes par toute l’équipe de l’écurie, que l’on remercie pour leur disponibilité et leur accueil des plus chaleureux. "T'as vu comment il est grand ?", "Oh la la il va trop vite !", "Wouah il est trop beau !" sont des phrases que petits, mais aussi certains grands, se sont vus prononcés au fur et à mesure de la matinée. Tout au long de la visite, les questions sont allées bon train, la curiosité des enfants n’ayant pas de limites, auxquelles se sont enclins à répondre de manière claire et compréhensible pour un si jeune auditoire Jean-François Mary, le père de Charles-Antoine, et Arnaud Poirier. Les enfants, mais également les adultes présents, ont été plus que conquis et admiratifs de pouvoir voir et côtoyer ces magnifiques athlètes d’aussi près.

Petit trotting matinal pour ces 3 ans 

 

Après un rapide voyage en car, nouvelle halte, cette fois à la clinique équine de Meslay-du-Maine, où le Dr. Gilles Baratoux ainsi que toute son équipe nous attendaient de pied ferme pour nous faire découvrir de l’intérieur l’une des plus grandes cliniques vétérinaires de la région, connue et reconnue par de nombreux professionnels du monde du cheval. Le tour du propriétaire a démarré par la cour des consultations et des salles de radio, suivi par la visite de la salle de réveil, du barn où les chevaux blessés sont regroupés, et de la pharmacie. Sous l’œil vigilant du Dr. Gilles Baratoux, petits et grands ont pris conscience de l’important dispositif médical mis en place pour soigner nos amis les chevaux, et ne s’attendaient pas à voir une telle détermination de la part de ces professionnels, hommes et femmes, vétérinaires comme aide-soignant(e)s, qui consacrent toute leur énergie à soigner, voire sauver, nos amis à quatre pattes.

Apprendre à lire une radio avec le Dr. Gilles Baratoux

 

Aimer les courses, ça s’apprend…jeune ! En effet, la quasi totatlité des passionnés et acteurs du monde du cheval vous le diront : enfant, ils ont tous été subjugué d’émotions en voyant les chevaux au rond et sur la piste, par la couleur des casaques, le grondement de la foule dans la dernière ligne droite. Des émotions qui n’ont fait que s’accentuer au fur et à mesure qu’on a pris le temps de leur expliquer ce qui se passait autour des courses : l’élevage, le débourrage, l’entraînement, la retraite. Et qui de mieux que les professionnels pour raconter et montrer tout ça, sans vergogne ni langue de bois, à des enfants encore loin d'être conscients de tous les discours haineux et malveillants largement diffusés par les médias sur les courses hippiques ? Non, les courses hippiques ne sont pas un monde où l'on tape violemment sur les chevaux pour gagner de l'argent. C'est d'ailleurs tout l'objectif de ce programme: montrer aux enfants comment on élève, pré-entraîne, entraîne, fait courir, s'occupe de la retraite d'un cheval de courses, avec l'espoir que ces chers bambins l'expliquent avec leurs propres mots à leurs entourages respectifs, pour que ces derniers puissent comprendre et ressentir la beauté et la magie omniprésentes de cet univers.

Cette deuxième étape terminée, nous prévoyons de retourner à l'école en mars avec deux invités de prestige. Augustin Madamet, mayennais d'origine et jockey au service du maître entraîneur André Fabre rivalisant déjà avec les meilleurs jockeys européens, et Thomas Guineheux, jockey amateur et champion du monde des gentlemen-riders en 2018, seront là pour parler de leur métier aux enfants, et feront une démonstration sur cheval mécanique, aimablement prêté par la Fédération des Poneys au Galop présidée par Cécile Madamet (la maman d'Augustin), avant d'initier les enfants à leur tour. Un mois plus tard, en avril, une autre sortie scolaire est programmée, chez un débourreur/pré-entraîneur pour expliquer aux enfants comment on apprend à un cheval de courses à courir, avant de visiter le Haras du Grand-Chesnaie et le Haras du Lion pour voir les petits poulains nés de cette année gambader dans les prés. Le rendez-vous final de ce projet sera le 2 mai prochain, à l'occasion du Point to Point sur l'hippodrome castrogontérien, où tous les enfants de l'école sont invités ainsi que leurs familles, Papa, Maman, Tonton, Tata, Papy, Mamy, pour profiter du spectacle et des diverses animations proposées.

 

 

GALERIE PHOTOS

 

Photo de classe devant la clinique équine de Meslay-du-Maine

 

À chacun son bleu de chauffe !

 

 

Il n'y a pas d'âge pour être passionné !

 

 

Starting blocks !

 

 

On m'écoute quand je parle, Jean-François !