Critérium du FEE 2015 : Robin of Navan, un anglais "ben de chez nous"

25/08/2015 - Zoom Etalon
Depuis longtemps habitués à se prendre de "belles branlées" par les anglais dans les courses de 2 ans à Deauville, les français ont pu se consoler dans le Critérium du Fonds Européen de l'Elevage 2015 en regardant d'un peu plus près le papier du vainqueur Robin of Navan, un vrai "frenchie".


Bataille d'anglais à l'arrivée du Critérium du Fonds Européen de l'Elevage, sauf que le gagnant Robin of Navan est quand même un "Fr" monté par Tony Piccone. (photos APRH)
 

Ils sont bons, solides, confirmés, accessibles et pas loin ! et en plus ils font des 2 ans. American Post et Muhtathir, respectivement père et grand-mère maternel de Robin of Navan, font en effet la monte à 3500 € à Tréban pour le 1e nommé, arrivé dans l'Allier après son acquisition en 2015, et à 7000 € au Mézeray pour le second nommé, toujours en pleine forme à 20 ans.

Robin of Navan est né d'une croisement "à la française" se basant sur des étalons pas trop chers mais confirmés sans être sexy aux ventes. C'est ainsi que cet élève du Haras de Tourgeville (famille Lepeudry), 1e produit de Cloghran, jument de course de piètre qualité mais fille de la remarquable The Wise Lady, née de la famille de Liliside et Lily America (déjà 2 filles d'American Post) a été vendue pour "seulement" 10.000 € à Deauville en octobre 2014. Déjà nommé, en l'honneur d'une petite ville irlandaise dotée d'un hippodrome de seconde zone, était alors achetée par le redoutable pinhooker Con Marnane, l'homme de Bansha House, rouquin et à l'affut de toutes les bonnes affaires comme un vrai irlandais, surnommé affectueusement "King Con" !

 


Con Marnane (Bansha House), l'irlandais qui a pinhooké Robin of Navan.


Le Robin en question, Marnane l'a fabriqué habilement et a réussi un joli coup en le revendant pour 47.000 € à la Breeze Up d'Arqana de mai 2015 (voir le pedigree) à Anthony Stroud. Cet agent d'un style hyper british bien connu l'a acquis pour une association de 4 anglais qui l'a confié à Harry Dunlop, fils du grand John Dunlop (entraineur de Salsabil et tant d'autres cracks) et gendre de Sir Henry Cecil, installé depuis 2007 à son compte à Lambourn au centre de l'Angleterre. Confié à Tony Piccone, qui a profité d'une opportunité de monter un vrai bon cheval, Robin of Navan avait déjà gagné à Compiègne et ne se lasse pas d'amasser les euros distribués en France, allocations + primes. A la finale, c'est une histoire d'irlandais et d'anglais qui continuent de faire du business ensemble avec les chevaux comme depuis toujours mais en occupant le terrain en France, là où il y a de l'argent. Puisqu'il n'y a plus de propriétaires en France, ou presque, heureusement qu'il reste des rosbifs pour faire bouillir la marmite des partants.

NOTE :
American Post s'est également distingué le même jour avec son fils de 3 ans Quarterback, un allemand élevé par Gestut Fahrhof, qui s'est imposé dans le Derby de Norvège (Listed) à Ovrevoll.


Voir aussi...

MUHTATHIR, étalon confirmé au Haras du Mézeray, en vidéo

Lui qui a pris place depuis longtemps parmi l'élite du parc étalon français, d'ailleurs 5e du classement France Galop de plat 2014, Muhtathir, plus vert que jamais du haut de ses 20 ans, s'est révélé dès ses 1e générations avec les 3 gagnants de Gr.1 Doctor Dino, Mauralakana et Satwa Queen. Mais ces 2 dernières saisons, ce vainqueur du Prix Jacques le Marois a brillé de 1000 feux sur tous les tableaux, qualité comme quantité, plat comme obstacle. Il a ainsi enlevé le Prix Marcel Boussac (Gr.1) 2013 avec sa fille Indonesienne à Longchamp. En 2014, une saison conclue par le Gr.1 de Twinlight en steeple en Irlande, Muhtathir s'est illustré avec Hippy dans le Grand Prix de Vichy (Gr.3)