Prix Romati (Gr.3): une victoire "Gran Diose" pour les associés Frédéric Hinderzé et Luc Monnet

05/05/2022 - Actualités
Entraîné du côté de Senonnes (53) par la redoutable Louisa Carberry, le sculptural Gran Diose a de nouveau fait étalage de son talent ce jeudi 05 mai, sur les gros obstacles de Compiègne, ayant remporté de la tête et des épaules le Prix Romati sous la selle de James Reveley, offrant par là-même une première victoire de Gr.3 ensemble à ses heureux propriétaires et éleveurs, Frédéric Hinderzé et Luc Monnet.

Gran Diose, le vainqueur du Prix Romati (Gr.3), édition 2022 à Compiègne, avec autour de lui Philip & Louisa Carberry, l'indispensable Jimmy Guilleux, James Reveley, Frédéric Hinderzé et son fils, et Dominique Boeuf. Ne manque que son autre éleveur-propriétaire, Luc Monnet, pour que la photo devienne pure et parfaite (© APRH)

 

Gran Diose. En voilà un qui a tout sauf volé son nom. En effet, cet adjectif convient à merveille pour définir ce fils de Planteur, entraîné du côté de Senonnes-Pouancé (53) par la talentueuse et sympathique Louisa Carberry. Physiquement parlant tout d'abord, car ce beau et gentil lascar, bai sans une once de blanc, dépasse tout de même le 1m80 à la toise... Comme son fidèle partenaire d'ailleurs, James Reveley, avec qui il a obtenu ses plus beaux titres, et notamment le Prix Romati (Gr.3), disputé ce jeudi 05 mai sur les gros obstacles de Compiègne. 

 

Gran Diose et Kolina Has, sautant ensemble la dernière difficulté du Prix Romati (Gr.3) ce jeudi 05 mai 2022, à Compiègne (© APRH)

 

Tout de suite aux avant-postes, Gran Diose a pu "cadenasser" l'épreuve, menant à sa guise, avant de demander à souffler dans le tournant final, étant ainsi rejoint par Kolina Has (Saint des Saints) et La Danza (Masked Marvel) pour déboucher dans la dernière ligne droite. Le protégé de Louisa Carberry a alors repris un départ sitôt la dernière haie franchie, se livrant à une vive empoignade avec Kolina Has dont il est finalement ressorti victorieux, d'une longueur seulement, mais avec assurance. Kolina Has termine donc deuxième, juste devant La Danza, venue compléter le podium de cette épreuve, encore sept longueurs et demie plus en retrait.

 

Louisa et Philip Carberry, fous de joie après la victoire de leur protégé Gran Diose dans le Prix Romati (Gr.3), sur le steeple de Compiègne (© APRH)

 

Issu donc des oeuvres de Planteur et d'une mère par Walk In The Park, Noanoa, double gagnante à Auteuil et elle-même par Vavea, troisième d'un Prix Iena (L.), Gran Diose a terminé dans l'argent de douze de ses quatorze sorties effectuées à ce jour, dont cinq fois sur la plus haute marche du podium. Trois de ces succès ont eu pour cadre Auteuil, dans les Prix Lilium, de Penthièvre et Jean Laumain, et deux autres à Compiègne, dans les Prix Solitaire (L.) et donc Romati (Gr.3). Autant de victoires épinglées à chaque fois sous la même selle du très en forme James Reveley, Cravache d'Or des jockeys d'obstacle 2021 (actuellement en tête pour celle de 2022, ndlr), auteur d'un coup de deux ce jeudi 05 mai à Compiègne.

 

Planteur, le père de Gran Diose, aujourd'hui stationné en Angleterre, à Chapel Stud (CLIQUEZ ICI POUR LIRE L'ARTICLE À SON SUJET)

 

Mais outre son physique et ses performances, Gran Diose est également sublime de par la belle histoire qu'il fait vivre, ensemble, à ses éleveurs et propriétaires. Frédéric Hinderzé tout d'abord, Président d'un groupe de BTP (Harmonie, ndlr) et cavalier amateur de saut d'obstacle sortant régulièrement en CSI3* (notamment avec Dominique Boeuf, ancien jockey vedette), et Luc Monnet, connu depuis plus longtemps dans l'univers des courses, notamment grâce au valeureux Dourdour, vainqueur entre autres d'une Listed (Grosser Preis der Schweiz) sur le steeple d'Aarau, en Suisse, pour le même entraînement de Louisa Carberry.

 

Gran Diose, après sa victoire fin mars dans le Prix Solitaire (L.) sur ce même hippodrome de Compiègne, avec de part et d'autre ses deux éleveurs-propriétaires: Frédéric Hinderzé à gauche et Luc Monnet à droite (© APRH)

 

Deux grands passionnés de chevaux, qui ne se connaissaient guère de prime abord, mais qu'un bon dîner et, sans doute, une ou deux bouteilles de vin - rouge, bien évidemment - ont poussé à s'associer dans la propriété d'un cheval de course, il y a maintenant dix ans. Le premier succès de leur association a d'ailleurs été obtenu grâce à Noanoa, la mère de Gran Diose, sortie gagnante, comme énoncé plus haut, de deux courses sur les "balais" d'Auteuil, sous la férule d'Olivier Regley. Désormais poulinière, stationnée en Mayenne chez Didier Blot (l'homme des gagnants de Groupes Trueshan et Coupe de Champe, ndlr), Noanoa a un autre de ses produits, Canichette, elle aussi à l'entraînement chez Louisa Carberry, et qui s'est d'ailleurs imposée fin mars sur le steeple d'Angers. 

 

Gran Diose, un sauteur grand par la taille... mais aussi par le talent ! (© APRH)

 

Laissant donc, une fois encore, une très belle impression sur les gros obstacles du Putois, Gran Diose continue de repousser ses limites, notamment en termes de distance, et continue de faire rêver encore un peu plus son entourage qui, au demeurant, se voit bien tenter l'aventure de Cheltenham avec lui, dans un futur plus ou moin proche. Pourquoi pas après tout ? Car ce ne serait pas le premier "FR" à y briller sous la férule d'une metteuse au point anglaise... même si cette dernière est installée, et solidement installée, en plein coeur de la Mayenne, à Senonnes-Pouancé !

 


Voir aussi...

Chamako, le premier étalon "AC" par le roi Martaline, débute au Haras de l'Abbaye en 2022

Vainqueur de trois de ses quatre sorties publiques en obstacle, notamment de l’important Prix Roger de Vazelhes sur le steeple de Pau, Chamako effectuera ses grands débuts comme étalon en 2022, au Haras de l’Abbaye (Haute-Vienne), au tarif de 1.300€ HT/PV la saillie. Ce cousin de la reine Genmoss, élevé et appartenant à Patrick Saint-Martin, devient ainsi le premier fils Anglo-Arabe de l’illustre Martaline à entrer au haras.

Grand Cross de Compiègne : Prengarde, le bonheur se trouve au Chaser Day de Paray-Le Monial

Acheté en partie par Patrick Joubert et Paul Couderc au Chaser Day de Paray-Le Monial en 2016, à l'issue duquel il a été sacré Champion Suprême chez les foals, Prengarde ne cesse de s'affirmer comme l'étoile montante du cross-country, l'élève du Haras du Puy, entraîné par Hector de Lageneste & Guillaume Macaire, ayant épinglé aujourd'hui le Grand Cross de Compiègne (L.), son cinquième "bâton" dans cette discipline.

Vente 100% Obstacle Osarus : le soleil venait d'Italie, et il s'appelle Davide Satalia

Pour sa grande première sur l'hippodrome de Compiègne, la Vente 100% Obstacle d'OSARUS réunissait ce vendredi 05 novembre quelques 80 foals, yearlings, 2 ans et chevaux à l'entraînement, et au terme de laquelle le numéro 77, fils de Saint des Saints présenté par le Haras de la Côte Fleurie, a terminé "top price", faisant tomber le marteau à 35.000€ en faveur du jeune entraîneur italien Davide Satalia.