Le Prix Maurice de Gheest pour Highfield Princess : on s'était donné rendez-vous dans 8 ans !

08/08/2022 - Actualités
Née et élevée en France au Haras du Camp Bénard, mais entraînée de l'autre côté de la Manche, Highfield Princess s'est imposée avec un réel brio hier à Deauville, dans le Prix Maurice de Gheest (Gr.1). Cette fille de Night of Thunder a ainsi offert un deuxième Gr.1 à son metteur au point, John Quinn, après le succès de The Wow Signal dans l'édition 2014 du Prix Morny ... sur cette même ligne droite de La Touques !  

Highfield Princess et Jason Hart, les grands vainqueurs du Prix Maurice de Gheest (Gr.1) 2022, à Deauville (© APRH)

 

Huit ans. Il aura fallu presque huit années entières à l'entraîneur anglais John Quinn avant de pouvoir remporter une deuxième victoire de Gr.1. Soit depuis le sacre de The Wow Signal dans le Prix Morny (Gr.1) en 2014, lors du meeting estival de Deauville. Cet hippodrome de La Touques, le metteur au point du Yorkshire du Nord y est revenu à plusieurs reprises durant ce laps de temps, notamment avec Signora Cabello (2ème Prix Morny 2018, ndlr), mais n'en est plus reparti avec le moindre trophée. Jusqu'à ce dimanche 7 août 2022. En effet, c'est à cette date précise et sur ce même champ de courses deauvillais que l'une de ses pensionnaires, Highfield Princess, est parvenue à s'immiscer sur la plus haute marche du podium du tant convoité Prix Maurice de Gheest, associée à son fidèle partenaire, Jason Hart.

 

John Quinn, l'entraîneur d'Highfield Princess, désormais double lauréat de Gr.1 (© Skysports)

 

Tout de suite bien partie, Highfield Princess a galopé en deuxième position à l'extérieur de l'animateur King Hermes (Lord Kanaloa) avant de le déborder au poteau des 350 derniers mètres, au centre de la piste, puis de très bien poursuivre son effort pour finalement l'emporter on ne peut plus brillamment. Auteur d'une fin de parcours très remarquée plus côté corde, Minzaal (Mehmas) est parvenu quant à lui à s'immiscer sur la deuxième marche du podium, mettant sa tête devant celle de Garrus (Acclamation). Ce dernier s'est bien relancé après avoir été un instant gêné par la lauréate (sans incidence sur le classement final, ndlr).

 

 

Apportant donc une deuxième victoire de Gr.1 à son metteur au point, John Quinn, Highfield Princess a également apporté une première à ce niveau à son jockey, Jason Hart, un écossais pur souche de tout juste 27 ans, ainsi qu'à ses éleveurs/propriétaires de Trainers House Enterprises Ltd., administrés notamment par John Fairley. Ce dernier, grand amoureux de la France, travaille depuis de nombreuses années avec Fabienne Simoes de Almeida, l'animatrice du Haras du Camp Bénard (situé à une vingtaine de minutes au sud de Deauville, ndlr), où Highfield Princess a vu le jour et passé le plus clair de son enfance avant de traverser la Manche. 

 

Fabienne Simoes de Almeida (à gauche, avec le gilet blanc), animatrice du Haras du Camp Bénard, où est né et a grandi Highfield Princess (© APRH)

 

Résultant des oeuvres du vainqueur des 2.000 Guinées anglaises (Gr.1) et des Lockinge Stakes (Gr.1) Night of Thunder, Highfield Princess est le sixième produit de la double placée en plat Pure Illusion, également à l'origine du bon Cardsharp, gagnant entre autres des July Stakes (Gr.2) et troisième des Middle Park Stakes (Gr.1). Achetée 18.000 Guinées par Trainers House Enterprises Ltd. à la Tattersalls December Mare Sale 2018, Pure Illusion est également une tante de la double gagnante de Gr.3 (Express Stakes et Park Stakes, ndlr) Chrysanthemum, et a pour mère la non moins douée Saintly Speech, qui avait fait plus que se distinguer à 2 ans en remportant notamment les Princess Margaret Stakes (Gr.3) à Royal Ascot.

 

Night of Thunder, le père d'Highfield Princess (© Darley)

 

Du même sang que Woodland Melody, gagnante d'un Prix du Calvados (Gr.3) à Deauville sous la selle d'Olivier Peslier, Highfield Princess n'avait pas atteint son prix de réserve lors de la Tattersalls December Yearling Sale 2018 et avait été rachetée 29.000 Guinées par son entourage. Arrivée ensuite dans les boxes de John Quinn, il lui aura fallu attendre sa cinquième sortie en compétition (à Ayr, ndlr) pour enfin débloquer son compteur de victoires, déjà avec Jason Hart sur son dos. Lauréate à trois autres reprises à 2 ans, à chaque fois sur des pistes en sable fibré, Highfield Princess a véritablement passé un cap à 3 ans en remportant trois nouvelles courses, dont une première au niveau Listed (Queen Charlotte Fillies' Stakes, ndlr). Elle est aussi montée à plusieurs reprises sur le podium des courses black types, terminant notamment deuxième des City of York Stakes (Gr.2) et troisième des Oak Tree Stakes (Gr.3).

 

"Thumbs up" pour Jason Hart qui remporte, à 27 ans, le tout premier Gr.1 de sa carrière de jockey avec Highfield Princess, dans le Prix Maurice de Gheest à Deauville (© APRH)

 

Gagnante cette année des Duke of York Stakes (Gr.2), et plus revue avant hier depuis sa bonne sixième place dans les Jubilee Stakes (Gr.1) à Royal Ascot (face à une horde de 23 concurrents, ndlr), Highfield Princess continue de faire le bonheur de tout son entourage franco-britannique, et a encore de belles choses à réaliser d'ici la fin de l'année. Non seulement de l'autre côté de la Manche, étant d'ores et déjà engagée dans les Sprint Cup Stakes (Gr.1), les Flying Five Stakes (Gr.1) et les British Champions Sprint Stakes (Gr.1). Mais aussi de l'autre côté de l'Atlantique, son entraîneur, John Quinn, ayant l'idée de la faire prendre part à une épreuve de la Breeders' Cup sur le sprint. De biens beaux objectifs s'il en est !


Voir aussi...

Championnat France Sire Poneys 2022 : le jour de gloire de Valentin Le Clerc et Pierre Remoué

Déjà lauréats jeudi dernier à l'occasion de la première journée du 6ème Championnat de la Fédération Française d'Equitation de courses plates à poneys/Championnats de France Sire Poneys à Deauville, Pierre Remoué et Valentin Le Clerc ont récidivé hier lors des épreuves finales, permettant au premier cité d'être couronné Champion de France dans la catégorie C Elite, et dans celles des B Elite et D Elite pour le second. Résumé complet, en photos et en vidéos.  

Championnat France Sire Poneys 2022: démarrage en trombe de Valentin Le Clerc et Pierre Remoué

Première journée du 6ème Championnat de la Fédération Française d'Equitation de courses plates à poneys/Championnats de France Sire Poneys à Deauville, ce jeudi 4 août a été marqué du sceau des bondissants Valentin Le Clerc et Pierre Remoué, le premier cité ayant brillamment remporté les Prix Normandie Breeding (Poneys B Elite) et Godolphin (Poneys D Elite), juste avant que le second ne fasse sien le Prix du Haras d'Etreham. Résumé complet, en photos et en vidéos.  

Championnat France Sire Poneys 2022: on profite de la mer et du grand air deauvillais en ce jour de repos !

Ce vendredi 5 août 2022 était un jour de repos pour les cavalier(e)s du 6ème Championnat de la Fédération Française d'Equitation de courses plates à poneys/Championnats de France Sire Poneys, ainsi que pour leurs montures. Tous ont ainsi pu profiter d'une petite galopade/baignade sur la plage de Deauville, à découvrir ci-dessous, tant sur le bord de mer que depuis le ciel du Calvados. 

Des casaques et parrains de prestige pour le Championnat de France Sire 2022 des courses plates à poneys

Ce sont 48h de grand et beau sport qui s'annoncent ces jeudi 04 août et samedi 06 août 2022 à Deauville avec le 6e Championnat de la Fédération Française d'Equitation de courses plates à poneys / Championnats de France Sire Poneys, durant lequel les participant(e)s auront la chance de porter des casaques de renom en plus d'être parrainés par les meilleur(e)s femme-jockeys/jockeys de plat de l'Hexagone. Tous les détails ci-dessous !

Prix Rothschild : Jane-Chapple Hyam et Saffron Beach, de l'ombre à la lumière

Pendant longtemps, l'Australienne de naissance Jane Chapple-Hyam a été dans l'ombre de son mari, l'entraîneur classique Peter Chapple-Hyam. Après leur séparation, elle s'est installée à Newmarket en repartant de zéro, jusqu'à tomber bien des années plus tard sur sa première championne Saffron Beach, une pouliche qui aurait pu repasser 3 fois aux ventes, mais qui a fini par devenir l'une des meilleures mileuses européennes...  jusqu'à son envolée dans le Prix Rothschild en ouverture de meeting de Deauville !