Spirit One au Haras des Sablonnets après de bons débuts avec ses 2 ans.

07/11/2012 - Mercato des étalons
Avec déjà 5 vainqueurs individuels dont 2 black type début novembre pour sa 1e génération de 2 ans, Spirit One change de haras pour arriver aux Sablonnets auréolé de débuts très prometteurs comme étalon.

Il a franchi ce cap si redouté de la 1e génération de 2 ans. Et il était attendu au tournant car lui même fut très précoce. En effet, il a pulvérisé l'opposition dans le Prix du Fonds Européen de l'Elevage (Listed) à Deauville puis dans le Prix des Chênes (Gr.3) avant de conclure 2e de Mount Nelson dans le Critérium International (Gr.1) à Saint-Cloud. Le pensionnaire de Philippe Demercastel a confirmé sa haute stature ensuite en prenant plusieurs places dans le Prix d'Harcourt (de Loup Breton), Noailles (de Soldier of Fortune), Guillaume d'Ornano (de Literato), mais surtout en gagnant le Prix Exbury (Gr.3) à 4 ans avant d'atteindre la consécration aux Etats-Unis dans l'Arlington Million (Gr.1).

 

Spirit One, monté par Ioritz Mendizabal, lors de sa victoire dans l'Arlington Million.



Donc, installé depuis ses débuts au Haras de Lonray chez Bertrand Gouin, qui va récupérer cette année Milanais, Spirit One s'est distingué cette année sur les piste avec sa 1e génération. Ainsi, la pouliche Aksil, élevée par les frères Chebhoub comme leur père, a décroché la 3e place du Prix d'Arenberg (Gr.3) après 3 victoires pour Mathieu Boutin. Tout récemment à Deauville, dans le Prix des Réservoirs, Meri Shika, déjà gagnante d'une bonne épreuve estivale à Clairefontaine pour Jehan Bertran de Balanda, a pris une 3e place qui lui délivre le précieux black-type.



A la faveur de tels résultats, Spirit One, dont la mère Lavayssière fut une jument de course tellement robuste qu'elle fut surnommée "La Caissière" puis une super poulinière (ses 4 premiers produits black type : Salsalava, Spirit One, Salsalavie, Spirit of the King), a été recruté par Antoine de Talhouet-Roy, qui dirige le Haras des Sablonnets. Spirit One, cheval imposant d'1,67 m, fera la monte aux côtés de l'éternel Smadoun et de Barastraight, au prix de 3000 €.


On en parle dans l'article

Voir aussi...