Prix Lutteur III pour Amirande, un nouveau dans la famille Mirande

23/03/2015 - Actualités
Frère cadet de Toutancarmont, l'AQPS de 5 ans Amirande qui provient de la meilleure souche de l'élevage d'Isabelle Pacault, a remporté le Prix Lutteur III en permettant la domination totale sur cette course d'une famille, ou plutôt d'un clan bien soudé tout en étant bien indépendant, ce qui fait sa force.

Amirande sur la dernière haie du Prix Lutteur III, monté par Thomas Beaurain (PHOTOS APRH)
 

A l'arrivée du Lutteur III, Amirande, entrainée par Isabelle Pacault (qui est également son éleveur au Haras de Mirande), domine un trio familial. En effet, il porte la casaque de la famille Papot, associée à l'Ecurie Mirande. Or, la 3e place est prise par Ysawa, un autre élève du Haras de Mirande entrainé par Isabelle Pacault, fils de Califet, un étalon ayant appartenu à Guy Chérel, qui partage la vie de l'entraineur lauréate à la ville. Entre les deux, la place de dauphin est décrochée par Protektapril, coélevé par le bon gentleman d'obstacle Cyril Coste, un fils de Protektor, étalon de Guy Chérel qui est l'entraineur de ce gris portant la casaque de...la famille Papot. Sur le podium, il ne manquera qu'un membre de la famille, mais il manquera pour toujours puisque le 3e représentan Papot, Beware, frère cadet de Bel La Vie par Network, est mort au champ d'honneur à 100 m de l'arrivée, victoire d'une fracture au boulet du postérieur droit.

 

Isabelle Pacault, avec son jockey et ses propriétaires, les frères Xavier et Arnaud Papot.

 

Amirande, passé sous bannière Papot après un succès à Pau le 14 février 2014, n'est autre que le frère de Toutancarmont (Al Namix), le champion du cross français qui vient de subir une spectaculaire mésaventure à Cheltenham. Mais c'est donc aussi le frère de Lord Carmont (Goldneyev), un des meilleurs steeple-chaser d'Auteuil des années 2000 qui a dépassé le million d'euros de gains. La mère, Furie de Carmont, une fille de l'ancien étalon maison Carmont, est une vraie matrone qui a eu 12 produits entre 1999 (année de naissance de Lord Carmont) et 2013, où elle a donné à 20 ans une fille de Balko nommée Digne de Carmont.

 

 

La meilleure famille de Mirande

Furie de Carmont n'avait couru que 2 fois, grièvement accidenté lors de sa 2e sortie et sauvée d'extrême justesse par Isabelle Pacault pour en faire une poulinière, à la faveur de son pédigrée. En effet, il s'agit là du meilleur pédigrée du Haras de Mirande, venant de sa mère Quina du Perche, une soeur d'Otage du Perche, vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris, judicieusement acquise par Jean-Claude Evain, le fondateur de l'élevage, alors qu'elle était minuscule, ce qui ne pas empêche de devenir une championne du cross puis une poulnière de haut vol, mère de Bol d'Or II (Grand Cross de Craon) et la regrettée Kinamique, morte à Pau dans le Prix Hubet de Navailles.

 

 

Astarabad reprendra-t-il la monte en Bretagne ?

Pour une fois, Furie de Carmont n'avait pas été présentée à un étalon maison, qu'il soit stationné au Haras de Mirande dans la Manche ou au Haras du Chêne Vert près du Lion d'Angers. En effet, pour la saison de monte 2009, elle avait été envoyée à Astarabad, alors au fait de sa gloire au Haras de la Croix Sonnet, en tant que père de Questarabad, entre autres. Peu après, Astarabad perdra peu à peu sa fertilité, jusqu'à n'avoir plus que 13 produits en 2014 et seulement 4 en 2014, dont un lointain cousin de Questarabad. Il n'a pas sailli en 2014, n'était plus inscrit en tant qu'étalon au SIRE. Mais Astarabad, à 21 ans en 2015, est parti en Bretagne pour tenter de saillir à nouveau au Haras de Gueslan, chez Philippe Mehat, à Carentoir dans le Morbihan.


Voir aussi...