Salon des étalons lorrains : Legolas, Rob Roy et It's Gino

17/03/2016 - Actualités
Le week-end dernier, le Pôle Hippique de Lorraine organisait son Salon des Etalons, sur le site du Haras de Rosières aux Salines. Avec un défilé dans la matinée et une présentaton individuelle dans l'après-midi, le public a pu admirer la soixantaine de reproducteurs (Sport, Loisir et Courses) présents pour cet évement, dont les trois représentants des pur-sang : Legolas et Rob Roy pour Claude-Yves Pesly, ainsi qu'It's Gino qui stationne cette saison au Haras Meurthe et Mosellan. 

 


Legolas, ici lors de son passage de présentation, toujours disponible en 2016 à l'élevage d'Airy.

 

 

C'est donc Legolas qui a ouvert le bal pour les étalons pur-sang. Installé depuis 2009 chez Claude-Yves Pelsy, élevage d'Airy, cet étalon d'origine japonaise a réalisé une belle carrière de course dans ce pays où le niveau moyen est sûrement le plus relevé au monde actuellement. Lauréat de 4 courses, cet adepte des distances intermédiaires a été jugé digne de participer aux plus belles épreuves du calendrier nippon, comme l' Arima Kinen (Gr.1) où il devança des champions comme Meisho Samson ! Mais ce qui frappe le plus chez ce bai brun, ce sont ses origines de rêve : fils de l'étalon qui a marqué tout l'élevage japonais, Sunday Silence, il est le produit de la championne Carling, lauréate du Prix de Diane (Gr.1) 1995 !

La production de Légolas a également marqué les esprits puisque ses trois premiers partants ont tous connu le succès immédiatement, et sur la longueur, comme Argolas d'Airy, Atilas d'Airy et Anita d'Airy.

 

 



Rob Roy, le seul représentant de Lear Fan en France, ici avec l'éleveur Michel Contignon qui n'hésite pas à faire confiance aux étalons de sa région

 

 

 

Rob Roy effectuera lui sa deuxième saison de monte à l'élevage d'Airy lors de l'année 2016. Issu d'une excellente famille maternelle américaine, il est le neveu de compétiteurs comme Super Staff (lauréate de Groupe 1 Outre-Atlantique) ou encore Public Purse, gagnant de groupe en France et USA  (Prix Chaudenay Gr.2 et Prix Maurice de Nieuil Gr.2) et 3ème de la Dubaï World Cup (Gr.1) de Dubaï Millennium.

De plus, en France, Rob Roy est le seul représentant de son père Lear Fan, fils de l'influant Roberto et champion miler qui remporta le Prix Jacques Le Marois (Gr.1) à Deauville. En compétition, Rob Roy montra beaucoup de précocité : lauréat, avec style, de son unique sortie à 2 ans, il fut immédiatement orienté vers le programme classique anglais par son mentor Sir Michael Stoute et fut battu d'un nez dans la préparatoire au 2000 guineas. Suite à des petits soucis de santé, il rentra à l'automne pour enlever un groupe 3 devant ses aînés. Puis, il enleva le Sandown Mile (Gr.2) à 4ans et pris des accessits de groupe 1 dont une 2ème place dans les Champion Stakes (Gr.1) entre Pride et Hurricane Run !

 

 

 


It's Gino, présenté ici avec Audrey, va lui connaître sa première saison de monte dans l'est de la France.

 

 

 

Dernier arrivé en Lorraine parmi les étalons pur-sang présenté, It's Gino fait partie du mercato de cet hiver et s'installe donc au Haras de Rosières aux Salines pour la saison 2016. Après six saisons de monte dans son pays d'origine, l'Allemagne, le troisième de l'Arc de Triomphe (Gr.1) de Zarkava apporte donc son potentiel génétique dans l'est de la France. 

Son père Perugino n'est autre que le propre frère de Sadler's Wells et un neveu de Nureyev. Sa ligné maternelle est empreinte de sang allemand. Sa mère par Lomitas est une petite-fille d'Idrissa, la meilleure pouliche de sa génération en Allemagne en 1975 grâce notamment à son succès dans le Preis der Diana. Les cousins d'It's Gino sont les classiques Iota (la mère du Gr.1 winner Ito) et Irian.

En compétition, It's Gino s'est construit un beau palmarès même s'il a du faire l'impasse sur la saison classique. Invaincu lors de sept premières courses (à 2 et 4 ans), il a enlevé ensuite un beau groupe 2 à Baden-Baden et a poursuivi par des accessits au plus au niveau comme ses troisièmes places dans le Deutschland Preis (Gr.1), le Grand Prix de Baden-Baden (Gr.1) et donc notre Prix de l'Arc de Triomphe 2008.

Ses produits sont aujourd'hui vainqueurs et placés de Listed. Si It's Gino était lui-même un cheval de distance classique, il a su produire des chevaux de vitesse s'illustrant sur des distances allant de 1200 à 2200m ! En novembre dernier, It's Gino a donné son premier vainqueur sur les obstacles et qui plus est en Angleterre grâce à Darebin lauréat à Sandown d'un juvenile hurdle. Ce poulain a même doublé la mise en décembre 2015 en remportant un nouveau juvenile hurdle à Fontwell.

 


Les trois étalons pur-sang regroupés, de gauche à droite : Legola, It's Gino et It's Rob Roy.


On en parle dans l'article

Voir aussi...

It's Gino, le meilleur cheval Allemand en 2008, arrive à Rosières-aux-Salines en 2016

Invaincu lors de ses 7 premières sorties, lauréat de Gr.2 et 3ème du Prix de l'Arc de Triomphe de Zarkava, le cheval allemand It's Gino arrive en France au Haras de Rosières-aux-Salines en Meurthe-et-Moselle pour la saison de monte 2016 alors que ses premiers produits, aujourd'hui âgés de 5 ans sont black-type. Le très harmonieux It's Gino est multi casquette en produisant des vainqueurs sur le sprint, sur le mile mais aussi en obstacle.

Dans les prés de : l'Elevage d'Airy

Chaque jour, semaine ou mois, retrouvez une sélection de foals de nos éleveurs présents sur France Sire. Aujourd'hui, l'Elevage d'Airy vous propose de découvrir les photos des 10 foals nés en 2015 chez Claude-Yves Pelsy dans la Meuse à 20 minutes au nord est de la ville de Verdun. Un élevage qui vient de se distinguer ce samedi dans le Grand Steeple Chase de Lyon (Listed). En 2015, l'Elevage d'Airy propose les saillies de 2 étalons : Legolas et le nouveau venu Rob Roy. Voir les photos des foals datant du 1er juin 2015. Par Loïc STECHER.

Talkin'Blues, fils de Rob Roy, n'est plus maiden

Agé de 3 ans, Talkin’Blues a perdu hier à Longchamp son statut de maiden en s’adjugeant le Prix des Nenuphars, un handicap sur 1700m. Entrainé par William Walton, Talkin’Blues apporte à son père Rob Roy, unique fils de Lear Fan à faire la monte en France, un premier succès sur notre sol après avoir déjà donné des gagnants en Angleterre en 2013 et 2014. Rappelons que la première production de Rob Roy, nouvel étalon de Claude-Yves Pelsy depuis cette année à l’Elevage d’Airy, est née en 2010. Cheval puissant (1,68m), gagnant en débutant à Newmarket à 2 ans, Rob Roy est lauréat de Gr. 3 à 3 ans tout en battant ses ainés et triple placé de Gr. 1 : 2e des Champion Stakes entre Pride et Hurricane Run, 3e des Sussex Stakes derrière Court Masterpiece et Soviet Song, mais devant Aussie Rules et Araafa, puis 3e du Eddie Read Handicap aux Etats-Unis.