Grippe Equine : un foyer à Lamorlaye

26/02/2019 - Actualités
 Lire le communiqué de France Galop, suite à la détection d'un foyer de grippe équine parmi l'effectif d'un entraîneur de Lamorlaye. Rappelons que la Grippe Equine a conduit récemment à l'interdiction des courses pendant une semaine en Angleterre.     

 

 

FOYER DE GRIPPE EQUINE

 
Boulogne-Billancourt, le 25 février 2019 - France Galop a eu connaissance d'un foyer de grippe équine chez un entraîneur de Lamorlaye. L'entraîneur et son vétérinaire ont pris les mesures nécessaires au contrôle de l'infection.
Compte tenu du risque d'extension, il est rappelé aux entraîneurs qu'il convient d'isoler les chevaux présentant des signes respiratoires, d'isoler en quarantaine sous observation tout nouvel arrivant, de faire procéder à des prélèvements pour recherche du virus par écouvillon naso-pharynge sur les chevaux présentant des symptômes (les déclarer au RESPE), de limiter au maximum les mouvements et de ne transporter que les animaux en bonne santé après avoir vérifié que leur température est normale (37,5°), d'être très prudent vis à vis des mouvements des chevaux et des personnes pour éviter une extension de la maladie.
Compte tenu de la situation épidémiologique, il est recommandé d'effectuer un rappel si la vaccination date de plus de six mois et s'il n'y a pas de cas suspect dans l'effectif.

Voir aussi...

Edouard de Rotschild : " allocations et rémunérations maintenues en 2019"

 Le Président Edouard de Rotschild est intervenu lors du comité de France Galop qui a eu lieu le 17 décembre. il a présenté lors d'un discours synthétique des chiffres et des tendances claires. Après la réduction de l'an passé, les allocations seront cette fois maintenues en 2019, ainsi que les rémunérations des sociétés de courses premium, y compris quand des réunions passent PMH. Par ailleurs, il confirme que le PMU réduit son train de vie (NDLR : c'est la moindre des choses !!!), continue de laminer la direction précédente du PMU (NDLR : c'est aussi la moindre des choses...) et aborde le cas de Maisons-Laffitte.