Un nouveau départ pour Torpillo, le champion d'Alanadi

26/11/2019 - Actualités
Etalon inconnu il y a peu, Alanadi s'est mis en lumière en début d'année à travers les exploits de son jeune fils Torpillo, annoncé comme un crack d'obstacle en Angleterre. Après quelques déceptions au printemps, Torpillo a repris sa marche en avant, en gagnant de manière impressionnante pour ses débuts en steeple, dans une course qui a révélé par exemple un certain Bristol de Mai...

Le bon Torpillo a gagné pour ses débuts en steeple la semaine dernière.

 

 C'est l'histoire d'un jeune cheval qui a fait sortir tout d'un coup son père de l'ombre. En gagnant par deux fois de manière impressionnante en début d'année, Torpillo avait mis en lumière Alanadi, un cheval encore jeune, qui n'avait sailli qu'une poignée de juments avant. Né d'une belle souche Aga Khan, et fils de King's Best, Alanadi a été entraîné par Alain De Royer Dupré mais n'a jamais pu débuter, malgré l'estime que lui portait le maître cantilien. Il a subi une fracture du postérieur à un mois de sa course de début, et a été récupéré par Jean-Louis Riffault, :" Il a été sauvé grâce à sa cavalière du matin. Le cheval a passé 6 mois en clinique ! Un ami personnel, Jean-Michel Roux, qui travaille chez l'Aga Khan, m'a conseillé de prendre le cheval comme étalon car je lui avais déjà demandé de surveiller ce type de profil pour faire un étalon privé. Arrivé à la maison, il a encore passé 4 mois en convalescence." Jean Louis Riffault est donc devenu propriétaire du cheval, et l'a stationné à Limoges.

 

Alanadi, le père de Torpillo, a connu du succès après que son fils l'ait mis en lumière.

 

Dès sa première génération, parmi les 8 produits nés, Jean-Louis Riffault sera récompensé avec un bon sauteur nommé Beau Diamant, gagnant de 6 courses chez Augustin de Boisbrunet. Son propre frère cadet Wittelschach a gagné quant à lui 3 courses pour le même entourage, et la casaque d'Arnaud Rasquier." Afin que le cheval saillisse un peu plus de juments, nous offrions des saillies gratuites sur des hippodromes de notre région, à Angoulême, Limoges, Pompadour, la Roche-Posay, Le Dorat. Gildas Blain a gagné l'une de ces saillies et il a amené sa jument maiden Astherate, qui n'avait couru qu'une seule fois et dont l'origine n'avait pas donné grand chose jusqu'alors." La jument a été pleine et le produit né est Torpillo. Eleveur propriétaire de Balko, qui est d'ailleurs le père de mère de Torpillo, Gildas Blain avait déjà obtenu le succès avec un étalon inconnu, Sommertag, déniché dans le Puy-de-Dôme, qui n'a fait que 2 produits dans sa vie dont Petillo, bon vainqueur à Auteuil et Enghien. Désormais étalon chez Gildas Blain, Petillo est le père d'El Taktito, mâle né en 2017, frère cadet de Torpillo.

 

 

Malgré quelques petits échecs au printemps, Torpillo est reparti de plus belle pour l"hiver 2019/2020, et a gagné avec la manière pour ses débuts en steeple chase sur l'hippodrome anglais de Warwick. Portant désormais la casaque de Simon Munir et Isaac Souede, qui l'avait acquis après un succès à Nantes, Torpillo a succédé au palmarès de la course à d'autres grands chevaux de la casaque, qui ont connu un avenir brillant sur les gros obstacles, à savoir Top Notch, Sceau Royal, et surtout l'excellent Bristol de Mai. Ces trois là sont tous des gagnants d'au moins un Gr.1, une bonne nouvelle pour Torpillo, et surtout pour Alanadi. Ce dernier a encore sorti cette année un 3 ans vainqueur chez François Nicolle, Gatsby des Places. Il a aussi sailli 19 juments, le plus gros total de sa carrière ! Si Torpillo poursuit comme cela, nul doute que ce record devrait vite tomber....

 

Une nouvelle vie commence pour Alanadi !

 


Voir aussi...