Monmiral, un visiteur en plein rush

15/03/2020 - Actualités
 Jusqu'à la fin des temps, la petite commune de Montmirail avec ses 400 habitants dans le Perche restera célèbre pour le Comte Godefoy dans  le film Les Visiteurs. C'est aussi un petit hippodrome de trot et maintenant le nom d'un sauteur, lauréat du Prix Rush, une épreuve très réputée pour les 3 ans à Auteuil.


Monmiral enjambe la dernière haie. (photos APRH)

 

 " Je suis Godefroy Amaury de Malète, Comte de Montmirail, d'Apremont et de Papincourt, dit le Hardi ". Qui n'a pas pensé au film Les Visiteurs et à ses héros, Jean Réno le seigneur et son servant Christian Clavier, l'inoubliable Jacquouille la Fripouille, quand le 3 ans débutant  Monmiral a franchi le poteau en tête du Prix Rush à Auteuil. Connaissant le sens de la formule cher à son entraineur François Nicolle, on peut être sûr que le fils de Saint des Saints détient un surnom médieval, et c'est certainement Jacquouille. Notons que la commune de Montmirail, dont le Haras des Marais d'Isabelle et Nicolas Simon est très proche dans le Perche sarthois, abrite aussi un petit hippodrome qui court 2 fois par an devant la foule, uniquement au trot. Dans le temps, il y avait aussi un cross.

 


Monmiral devance le gris Hell Red tandis que sous la casaque Papot, Shawinigan prendra la 3e place à Hirta, qui a longtemps mené en casaque bleue.

 

Très intéressante au niveau génétique, l'arrivée de ce Prix Rush réunit les 3 récents leaders de l'obstacle en France, devant un débutant très prometteur. En effet, fils de Saint des Saints, Montmiral  devance Hell Red, un fils de Martaline, et Shawninigan, un fils de Kapgarde. Derrière ce trio de la sainte trinité, l'étalon débutant Voiladenuo, vainqueur du Prix La Barka (Gr.2) à Auteuil, place le tout 1e partant de sa carrière, Hirta, en 4e position.

 


Magnifique retour au 1e plan  pour l'expérimenté Johnny Charron, 40 ans, qui remporte déja sa 7e victoire de l'année et la 1e pour François Nicolle.
 

Monmiral fait briller une casaque déjà célèbre à Auteuil, celle d'Hubert Carion, également éleveur au Moulins, à Meaulne dans l'Allier. Dirigeant d'une scierie, Hubert Carion a longtemps travaillé avec Jehan Bertran de Balanda et Thomas Trapenard, avant de passer chez Augustin de Boisbrunet et donc de confier des chevaux récemment à François Nicolle. En tant qu'éleveur, il a eu notamment Le Sauvignon, double gagnant de la Grande Course de Haies d'Auteuil, Le Chablis, lauréat du Grand Prix d'Automne. Plus récemment, Hubert Carion a gagné le Prix Montgomery 2017 avec Le Toiny.

 

 

Monmiral est ce qu'on appelle un fils de "vieille". En effet, fille de Mont Basile, un ancien bon père de mères des années 80, Achère avait 20 ans quand elle a donné naissance à Monmiral. Avant ce dernier, Achère avait produit de façon irréglière, mais avait déjà fait un bon cheval, Soulongy (Turgeon), tiitulaire de 145.000 euros de gains. Achère avait gagné le Prix Aladdin en débutant à 4 ans à Auteuil, mais n'a recouru qu'une seule fois ensuite. Elle est soeur de La Landière, gagnante de Gr.3 pendant le festival de Cheltenham en 2003.

Monmiral succède à des noms fort prestigieux au palmarès de ce Prix Rush.

2019 : Al Cuarto – Marchand de Venise – I Like Him. (Tbé Nirvana du Berlais)
2018 : Pic d’Orhy – Goliath du Berlais – Blue Silver
2017 : Echiquier Royal – Master Dino – My Way
2016 : Mastermix – Terrefort –Un Comédien. (4Castle du Berlais)
2015 : Chœur du Nord – Cent Ans – Lou Vert
2014 : Djable – Magique des Landes – Kobrouk. 5e Kobrouk
2013 : Street Name – Cold March – Nando.

 

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Classement des Etalons 2019 (OBSTACLE) : Saint des Saints devant Kapgarde

Depuis la fin de l'ère Martaline, Saint des Saints règne sur l'obstacle devant son challenger officiel Kapgarde. Ce duo domine en fait très largement le classement chiffré (succès et partants). Plus jeune, No Risk At All prend une excellente 3ème place devant Doctor Dino, l'étalon d'obstacle le plus cher d'Europe, dont le score est très intéressant eu égard à son nombre de produits. Balko confirme sa place parmi l'étite en complétant le quinté de tête.

Goliath Du Berlais, la gloire avant la postérité.

 Déjà assuré d'avoir un avenir au haras, Goliath Du Berlais a enfoncé le clou dans le prix Ferdinand Dufaure, en pulvérisant une génération des 4 ans qu'il aura dominé de la tête et des épaules toute la saison. Bien né, bon, et dôté d'un physique à la hauteur de son nom, le pensionnaire de Guilaume Macaire tire un trait en beauté sur sa carrière de courses, afin de prendre la route du haras d'Etreham, aux côtés de Saint Des Saints. En partenariat avec Dynavena.