Mica Malpic : le missile anti-anglais

13/06/2020 - Actualités
Fulgurant vainqueur du Prix Grandak pour les inédits de 3 ans à Compiègne, Mica Malpic, brillamment dressé sur les obstacles par David Cottin, présente pourtant un pur profil de plat et un physique "jaune et blanc" capable de faire fuir n'importe quel spécialiste britannique à 100 m.


Mica Malpic s'impose de bout en bout, sous la selle de Kevin Nabet (PHOTOS APRH)

 

Contre les vampires il y a les crucifix ou, à défaut, la gousse d'ail, qui sont supposés marcher. Pour lutter contre la déprime, une tartine de rillettes fait souvent l'affaire. Face aux inspecteurs des impôts, malheureusement on n'a rien trouvé. Mais pour bouter l'anglais hors de France, c'est à dire faire fuir un acheteur britannique en quête de la future star de Cheltenham à dénicher dans l'hexagone, rien de tel qu'un poulain comme Maci Malpic, avant qu'il ne débute bien sûr !

 

VOIR LE PEDIGREE DE MICA MALPIC

 

En effet, le 3 ans élevé par Pierre Pasquet à Isle dans la Haute-Vienne, connu pour son label Malpic qui s'est illustré tant en plat chez les PS avec So Long Malpic ou en obstacle chez les anglo-arabes avec Leon Malpic, a été conçu à 100% pour courir sur les pistes plates les plus rapides.

 

 

Sa mère Moon Malpic provient d'une vieille souche du Haras du Quesnay, aujourd'hui tombée un peu en désuétude  mais qui a donné de nombreux coursiers très robustes comme Marshall. Jusque là, son grand oncle Monétaire, lauréat d'un quinté Listed à Auteuil, était une exception d'autant plus atypique' étant fils d'Anab 

Son père Hunter's Light, remporte ici sa 1e course en obstacle. Puissant fils de Dubawi, spécialiste des distances intermediaires nés de la souche de Darshaan et Dar Re Mi. Hunter's Light a accompli une très belle carrière internationale, sacrée  par 2 Gr.1 à Dubaï (Jebbel Hatta) et en Italie (Premio Roma) plus 7 autres succès de black-type jusqu'à 7 ans, dont l'Anatolia Trophy (Gr.2) à Istanbul en Turquie !

 


Hunter's Light, le père de Mica Malpic

 

Resté en France depuis son entrée au Haras du Logs en 2016, Hunter's Light a toujours été très populaire avec une centaine de juments saillies chaque année. On peut faire le pari sans risque qu'il n'a jamais rencontré une seule jument d'obstacle. Après avoir sorti 4 vainqueurs à 2 ans en 2019, il fait partie de cette génération d'étalons de 1e génération de 3 ans sinistrés par le Covid qui a empêché leur production de courir.

Mais plus dificile d'accès encore que son origine, Maci Malpic jaune et blanc, alezan clair avec une liste en tête quatre grandes balzanes : l'inverse absolu du goût anglais focalisé sur des animaux parfaitement bais ou bruns. S'il y a eu de grands champions alezans clairs à Auteuil, dont le crack Katko, triple vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris, ils restent minoritaires en France et totalement absents de la scène britannique.

 


David Cottin, Kevin Nabet et la lad regardent passer le missile

 

Présenté comme tout jeune yearling par Fairway Consigment (Charles Brière) en février 2018 à Deauville, Mica Malpic n'avait suscité presque aucun intérêt, sauf celui d'Antoine Gronfier qui a fait tomber le marteau pour la modique somme de 5000 euros.

Depuis, il est passé sous la casaque d'Oti Management Pty, une écurie australienne dirigée par Terry Henderson, qui avait acquis le célèbre Gailo Chop, et associée en l'occurrence à l'Ecurie de Roebeck, créée  au Lion d'Angers par Amanda Ztterholm, la compagne de David Cottin.

Les acheteurs anglais sont forcément moins regardants sur les principes quand ils voient un cheval réussir une telle démonstration. Mais son propriétaire n'est pas connu pour être vendeur. Mais si un jour, Mica Malpic court à Cheltenham où David Cottin a brillé cette année dans le cross, cela ne manquaera pas de faire s'écarquiller très grands les yeux du public anglais !

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

133ème Grand Prix de Pau: victoire de la benjamine Laterana

En remportant le 133e Grand Prix de Pau – Biraben Foie Gras – Prix André Labarrère (Gr.3) ce dimanche, Laterana permet à son entraîneur, David Cottin, de conserver son titre dans cette épreuve et de poursuivre son très bon début de meeting palois. Cette victoire met également à l’honneur Latran, très bonne jument de course sous l’entraînement de Jacques Ortet, devenue ensuite reproductrice hors-pair, donnant notamment Laterano, le propre frère de Laterana par Saint des Saints.