Florent Fonteyne: " Je suis venu au galop par curiosité, presque par hasard..."

04/08/2020 - Actualités
Acteur majeur parmi les courtiers au trot, top acheteur de la dernière vente du prix d'Amérique, Florent Fonteyne a gagné dimanche au Dorat sa première course au galop avec Silver Stroem, acheté il y a à peine 2 semaines à ARQANA. Ce courtier autodidacte, au parcours atypique, investit de plus en plus au galop avec un seul mot d'ordre: la curiosité. Rencontre. 

 

Florent Fonteyne (à droite), un jeune et nouveau visage autour des rings de vente, dont vous allez entendre parler !

 

Florent Fonteyne fait partie de cette nouvelle vague des courses, celle qui a découvert le milieu presque par hasard, et qui fait aujourd'hui son bonhomme de chemin sans à priori, ni idées reçues. La curiosité, et une envie de découvrir, voilà ce qui a permis à ce jeune courtier, qui opère sous le nom de Trotting Bloodstock, de devenir en quelques années à peine une figure phare des ventes de trot. Il a cette année terminé top-acheteur de la vente du prix d'Amérique. Loin de s'arrêter à la cendrée de Vincennes, Florent s'est mis il y a peu au galop, achetant pour un client et ami vendéen, et ensemble, ils ont gagné leur première course au Dorat ce dimanche. Entraîné par Adrien Fouassier, comme tous les chevaux de la casaque  Equus Racing, Silver Stroem, acheté 9000€ il y a 2 semaines à la vente d'été ARQANA, s'est imposé et a définitivement lancé Florent à pleine bourre dans le galop. C'est le début d'une belle histoire.

 

 

Silver Stroem au Dorat avant sa victoire, avec la casaque de Equus Racing. 

 

"Je n'ai pas de famille dans les chevaux, nous explique Florent. Enfin pas tout à fait, puisque j'ai appris il y a peu que mon arrière arrière grand père était étalonnier dans les Ardennes pour les chevaux d'agriculture... J'ai découvert les courses tout à fait par hasard. Un jour au lycée, j'étais malade et je suis tombé sur des courses à la télé. Je me suis amusé à parier dans ma tête, puis je l'ai fait en vrai, et de fil en aiguille, j'ai mis les pieds sur les hippodromes. J'y ait fait pas mal de rencontres, et cela m'a permis de commencer à aller dans les élevages, à l'entraînement, et de rencontrer Jean Brun, le propriétaire de Very Nice Marceaux, qui m'a beaucoup appris. Il m'a confié un peu la gestion de son élevage, et la commercialisation de l'étalon. Au début je faisais cela à côté de mes études, et cela fait 1 an et demi que c'est mon métier à plein temps".

 

" Le galop est venu après, et totalement par hasard. Victor Langlais m'a convaincu d'aller à Tattersalls en décembre dernier, et j'y allais un peu en touriste. J'ai fini par acheter une jument nommé Catechism, qui est à l'entraînement chez Adrien Fouassier. C'est très différent de ce que je faisais au trot, où j'achetais plus pour l'élevage, mais mon client me fait confiance au galop pour des chevaux à l'entraînement. Pour Silver Stroem, ce n'était pas prévu, mais je trouvais le cheval très beau, et il était régulier. On a également acheté Royal Ghost ce jour-là. J'ai connu Adrien Fouassier par des amis communs, et aujourd'hui on travaille avec lui. Je suis aussi associé avec Jérôme Delaunay sur un 2 ans par Turgeon pour l'obstacle. Je découvre peu à peu, mais le mot d'ordre est d'être curieux, de s'intéresser à tout, et surtout de ne pas avoir d'acquis. Pour l'instant cela se passe bien au galop, et j'aime tout autant le trot. On peut faire les deux très bien, même si évidemment cela demande encore plus de temps. J'aimerais maintenant trouver des clients pour investir dans des yearlings. Il y a une part de rêve en plus avec ces chevaux inédits, et c'est aussi ce qui nous pousse à prospecter: et trouver la perle rare. "

Une belle équipe de trotteur à Tattersalls en 2019 ! Florent Fonteyne à droite, avec Alexandre Rault, Adrien Leclerc et Alain Thebault. Ils ont tous désormais un pied dans le galop !

 

" Mon quotidien est partagé entre l'administratif, les visites des chevaux et le suivi de ma clientèle. C'est à mes yeux essentiel de créer un vrai lien et de partager avec ceux qui me font confiance. Le lendemain de l'achat de Silver Stroem, nous étions aux pistes pour voir le cheval, ce n'était pas seulement signer un bon puis appeler l'entraîneur de temps en temps pour avoir des nouvelles. Je suis avant tout passionné de courses, et c'est très important pour moi de fidéliser autour des chevaux que j'achète. Tout le côté humain est essentiel. Je vis pour l'instant un rêve éveillé, car cela se passe très bien, et en peu de temps. Bientot, je vais aller regardes des courses d'endurance, cela m'intéresse beaucoup aussi. Il faut quoi qu'il en soit rester curieux, c'est ce qui m'a permis d'être là aujourd'hui."

Florent Fonteyne avance donc serein après cette première victoire au galop, et fait partie des gens que vous croiserez de plus en plus sur les hippodromes ou autour des rings de vente...et c'est une bonne nouvelle. Des jeunes motivés, passionnés et talentueux, nous n'en aurons jamais assez dans les courses !

 

Royal Ghost, ancien "Wertheimer", portera désormais la casaque de Equus Racing et sera à suivre de près (APRH)


Voir aussi...

Actualités

Clin d'oeil : Adrien Fouassier gagnait 5 courses à Saint-Jean-de-Monts dont la 1e de "Madame"

Tandis que les nouvelles de l'excellent jockey Adrien Fouassier, victime d'une terrible chute le dimanche 30 avril au Lion d'Angers, annoncent une évolution positive, France Sire, qui ne connait que trop bien la dureté d'une tel type d'accident, lui fait un clin d'oeil à cet ami et très fidèle lecteur. En effet, il avait déniché sur les annonces de France Sire l'AQPS Double Zéro Sept,qui lui avait permis d'offrir la 1e victoire à sa femme Agathe en aout dernier à Saint-Jean-de-Monts, lors d'une journée où il avait aligné...5 victoires !