Grand Cross de Segré 2020: Farces Attrapes, du "jump" et de la facétie à revendre

05/10/2020 - Actualités
Lauréate hier du Grand Cross de Segré pour sa deuxième sortie seulement dans cette discipline, Farces Attrapes est venue une nouvelle fois mettre à l'honneur le trio formé par le Haras de Saint-Voir de Nicolas de Lageneste, Patrick Joubert, et Gabriel Leenders, respectivement éleveurs-propriétaires pour les deux premiers, et entraîneur pour le dernier nommé, de cette fille de Kapgarde excellente sauteuse, mais diablement facétieuse.

Sébastien Pelot, Théo "Le Biker" Servant, Clémentine Chevallier, Clément Lefebvre, Antoine Fleury, aux côtés de Luc Journiac, Président de la Société des Courses de Segré, offrant à ces derniers de quoi arroser la belle victoire de Farces Attrapes dans le Grand Cross de Segré 2020 

 

Si d'ordinaire l'hippodrome de ParisLongchamp draine une véritable marée humaine en ce premier week-end d'octobre pour assister au Prix de l'Arc de Triomphe (Gr.1), le contexte sanitaire actuel, ô combien particulier et pesant à la longue, a fait que seule une poignée d'élu(e)s, 1.000 personnes au total dont notre chère "Maman", Lise Hallopé, ont eu la chance d'aller et venir dans les travées de l'hippodrome parisien pour assister en direct, et sur place, au sacre de Sotssass et de Cristian Demuro dans la plus belle épreuve plate du calendrier français, voire européen. À défaut d'avoir des tribunes bien garnies en région parisienne, ces dernières l'étaient beaucoup plus en Anjou, sur le charmant hippodrome de la Lorie, à Segré, où se tenait la traditionnelle réunion du Grand Cross, toujours très appréciée du public, se déplaçant chaque année de toutes les régions du Grand Ouest pour acclamer équidés et jockeys, partis à l'assaut des plus grosses difficultés du parcours segréen.

 

Du monde ce dimanche 05 octobre dans les tribunes de Segré, à droite...

 

.... comme à gauche !

 

Une réunion partagée entre trotteurs...

 

... et sauteurs !

 

Un public nombreux, précautionneux des gestes barrières anti-Covid 19, pouvant légitimement s'expliquer par l'organisation d'une réunion mixte trot-obstacle, (beaucoup) trop rare à présent, ainsi que par la venue en Anjou du champion So French, double lauréat du Grand Steeple-Chase de Paris (Gr.1), dont le moral et la condition physique reviennent à la hausse, au fur et à mesure de ses sorties sur les champs de courses de province. Preuve en est hier, à Segré, où le protégé de Magalen Bryant et Guillaume Macaire s'est imposé dans le Prix Mid Dancer, une course pour Gentlemen-Riders et Cavalières, sous la selle du prometteur Léo-Paul Bréchet, 17 ans seulement, fils de Philippe Bréchet, fidèle partenaire de feu le crack aux cinq Crand Cross de Craon (L.) Archy Bald, qui est revenu sur son succès dominical au micro de René Perigois, le commentateur de l'hippodrome: "Je n'avais pas de pression particulière, mais surtout une forme d'excitation et d'adrénaline. C'est vraiment gratifiant de pouvoir être associé à des chevaux de ce niveau-là. J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir".

 

Le champion So French, à son arrivée au rond de présentation

 

So French dans ses oeuvres

 

Retour aux balances victorieux de So French et de Léo-Paul Bréchet

 

 

Retour à présent sur le temps fort de ce dimanche 04 octobre, le Grand Cross de Segré, qui est tombé dans l'escarcelle de Farces Attrapes, mettant une nouvelle fois à l'honneur le trio Haras de Saint-Voir (Nicolas de Lageneste), Patrick Joubert et Gabriel Leenders, déjà lauréats cette semaine avec Haie d'Honneur et Haut en Couleurs sur la Butte Mortemart, à Auteuil.

 

Nicolas de Lageneste, Gabriel Leenders, et Patrick Joubert, pris tous trois avec Haut en Couleurs, à Auteuil (© APRH)

 

Tout de suite bien partie, la partenaire de Clément Lefebvre a toujours eu les animateurs dans sa ligne de mire, franchissant bien une à une les différentes difficultés du parcours segréen, jusqu'à même prendre l'avantage au deuxième saut du fameux "passage de route". Relayée ensuite par Winner of Spring (Roli Abi) et Rappeur des Mottes (Racinger), la représentante du Haras de Saint-Voir et de Patrick Joubert est entrée dans la dernière ligne droite en même temps que Rappeur des Mottes et Derby des Pictons (Khalkevi), avant de se livrer à un formidable mano a mano avec ce dernier duquel elle prendra le plus minime des avantages au passage du poteau: un tout petit bout de naseau ! "Elle a bien failli m'avoir !" déclare Clément Lefebvre à sa descente de cheval, Farces Attrapes lui ayant joué un bien vilain tour en se "reprenant" plusieurs fois dans la ligne droite. Derby des Pictons doit donc se contenter de la deuxième place mais a tout de même fait un "truc" pour ses premiers pas dans la discipline du cross, dans laquelle il conviendra assurément de le suivre dans le futur. Après avoir longtemps musardé à l'arrière-garde, Camelion (Tiger Groom) a réalisé un très bon dernier kilomètre pour venir s'emparer du second et dernier accessit, en léger retrait des deux premiers.

 

Il s'en sera fallu d'un naseau pour Farces Attrapes et Clément Lefebvre, dans ce Grand Cross de Segré 2020

 

Troisième produit de Lounoas par Kapgarde, Farces Attrapes est une petite fille de l'ancienne "Wildenstein" Lexington Star, quatrième du Prix Belle de Nuit (L.) disputé, à l'époque, sur l'ancien hippodrome d'Evry, et devenue ensuite la mère de quatre vainqueurs dont parmi eux figurent L'Etoile de Mer, une gagnante du Grand Prix de la Ville de Nantes (L.), ainsi que Baguette Magique, quintuple lauréate en haies pour la casaque du Haras de Saint-Voir, notamment deux fois à Auteuil, dans les Prix Vanille et Tanerko, en plus de deux troisièmes places dans des Listed parisiennes. Issue de la même souche que les gagnants de Gr.1 Fijar Tango (Grand Prix de Paris et Grand Critérium), Lost World (Grand Critérium) et La Bamba (Prix Jacques Le Marois) en plat, et de Louanos en obstacle, vainqueur d'un Gr.2 sur les claies de Leopardstown, en Irlande, Lounoas a pouliné cette année d'une femelle par Tunis et est retournée une nouvelle fois au Haras de Cercy pour y être saillie cette saison par Jeu St Eloi. À noter qu'Heure de Gloire, la propre soeur de Farces Attrapes, est elle aussi à l'entraînement du côté de Jarzé, chez Gabriel Leenders, et ne devrait pas tarder à faire ses premiers pas en compétition.

Jument de 5 ans encore toute neuve, puisque n'ayant couru qu'à onze reprises, Farces Attrapes n'en demeure pas moins qualiteuse, ayant remporté quatre épreuves, en haies à Moulins ainsi qu'en steeple à Angers et au Lion d'Angers, en plus de six places, dont une quatrième à l'occasion de ses premiers pas dans la discipline du cross, qui plus est sur l'exigeant parcrours de Craon et ce face à des chevaux beaucoup plus aguerris qu'elle.

Forte de son succès segréen de dimanche, Farces Attrapes semble avoir trouvé soulier à son pied, ou plutôt "fer à son sabot", dans la discipline du cross, comme nous l'explique Sébastien Pelot, heureux co-éleveur de Georges Jean, lauréat en débutant vendredi dernier sur l'hippodrome du Petit-Port, à Nantes, et assistant de Gabriel Leenders: "On est vraiment très content ! On l'a essayée en cross car elle avait trop de gains en steeple. C'est vraiment une super sauteuse. On ne sait pas encore quelles options vont s'offrir à nous désormais, mais on pense qu'elle pourrait, à l'avenir, avoir son mot à dire dans les Grands Cross. C'est vraiment très sympa !" Sentiment partagé du côté de Clémentine Chevallier, Cravache d'Or des jeunes jockeys d'obstacle de l'Ouest, en 2016 désormais au service de Gabriel Leenders et l'une des cavalières du matin de Farces Attrapes: "C'est vraiment génial ! Nous sommes plusieurs à la monter le matin, on change un peu tous les jours. Elle est vraiment démonstrative, un peu trop parfois: c'est "une Madame" qu'il faut vouvoyer et respecter".

 

RETOUR EN IMAGES SUR LE GRAND CROSS DE SEGRÉ 2020

 

Sacha Green et Leo-Paul Dory se préparent pour la course...

 

...tandis que Farces Attrapes et Clémentine Chevallier ne sont pas contre une p'tite photo...

 

...et que Pascal Journiac ne veut rien rater du Prix de l'Arc de Triomphe !

 

Arrivée des guerriers au rond de présentation

 

Derby des Pictons et Olivier Sauvaget

 

 

À cheval !

 

Camelion et Benjamin Caron

 

 

Sous les ordres !

 

Et ils sont partis !

 

 

 

 

 

 

Au saut de la der' !

 

Une belle lutte à trois dans la phase finale, entre Farces Attrapes, Derby des Pictons et Camelion

 

Une arrivée dans un mouchoir de poche: la photo est requise pour départager Farces Attrapes et Derby des Pictons

 

Antoine Fleury, apprenti chez Gabriel Leenders, et Sébastien Pelot, assistant, juste après l'annonce de la victoire de Farces Attrapes

 

Tout le monde sourit pour la photo de famille !

 

On se quitte sur une jolie grimace de la facétieuse Farces Attrapes


On en parle dans l'article

Voir aussi...