Prix Noailles 2021 : Cheshire Academy est-il un futur Sottsass ?

11/04/2021 - Actualités
Il y a encore peu, voir un gagnant du Prix Noailles, la préparatoire au Jockey-Club, provenir de 2 sorties sur la PSF de Pau aurait été aussi improbable que d'imaginer une femme jockey remporter le Grand National de Liverpool. Fils de Flintshire, Cheshire Academy a pourtant réussi cette grande première, récupérant dans la salle des commissaires le succès qui ne lui avait échappé que d'un nez face Pretty Tiger au poteau.

 

 

Jean-Claude Rouget et le propriétaire américain Peter Brant (White Birch Farm) tiennent-ils un nouveau Sottsass avec Cheshire Academy ? Il y a 2 ans, lors de cette même réunion, le futur vainqueur du Prix du Jockey-Club 2019 et de l'Arc de Triomphe 2020 ne terminait que 5e sur 7 dans le Prix la Force (Gr.3) sur 1800 m, épreuve disputée aujourd'hui en ouverture de la journée. Son successeur espéré Cheshire Academy fait mieux en gagnant le Prix Noailles (Gr.3) sur 2100 m, célèbre préparatoire au classique de Chantilly, même s'il n'y a pas eu plus de deux doublés réussis dans les 40 dernières années, en l'occurrence par Bering en 1986 et Anabaa Blue en 2001...

 


En casaque verte, Cheshire Academy n'échoue que d'un nez face à Pretty Tiger mais il récupèrera la victoire chez les commissaires.

 

Nommé en l'honnneur de l'une des plus anciennes écoles des Etats-Unis, crée en 1794 dans le Connecticut, et dont Peter Brant fut lui-même élève en 1964, Cheshire Academy suit un parcours qui pour l'instant est  inédit pour un grand espoir classique. Acquis pour 77.000 € à Deauville par Michel Zérolo (Oceanic Bloodstock), il a débuté sur la PSF de Pau, là-même où il est entrainé par Jean-Claude Rouget. Alors grand favori en ce 20 novembre 2020, il a donné des frayeurs à ses preneurs en ratant son départ, restant décollé du peloton jusqu'au bout de la ligne d'en face puis en gagnant que d'une tête face à Gregolimo. Sa 2e sortie le 2 février, soldée par une victoire plus académique sans être très impressionnante, devant le même Gregolimo, a motivé son entraineur à l'engager dans le Prix du Jockey-Club et le Grand Prix de Paris. Encore fallait-il briller au moins une fois dans un black-type parisien, comme le fit Sottsass il y a 2 ans dans le Prix de Suresnes (Listed) avant de prétendre au sacre cantilien.

 


Flintshire avec Maxime Guyon après sa victoire dans le Hong Kong Vase à Sha Tin.

 

Tout au long de la ligne droite, et même une fois le poteau franchi, le grand favori supplémenté Pretty Tiger (Sea The Moon) semblait avoir course gagnée. Mais alors que Cheshire Acadamy, soutenu par Cristian Demuro trouvait son rytme à 300 m du but, il est revenu soudainement sur Pretty Tiger dans les dernières foulées. Il a terminé avec un tout petit nez de retard mais il avait subi un mouvement de la part de son rival à 100 m du poteau qui a conduit les commissaires à lui donner la victoire sur le tapis vert. A noter que le brave Gregolimo continue de le suivre, puisqu'il conclut 3e.

 

 

Membre de sa 1e génération de 3 ans, il offre  sa 1e victoire de groupe à son père Flintshire, célèbre champion français entrainé par André Fabre, grand voyageur et amateur de pistes légères. Titulaire de 6 victoires de Gr.1, dont le Grand Prix de Paris à 3 ans et le Hong Kong Vase à 4 ans, mais aussi 2 fois 2e de l'Arc de Triomphe de Trêve puis Golden Horn, Flintshire a fait sa dernière saison de course à 6 ans aux Etats-Unis, chez Chad Brown, puis il est resté étalon dans  à Hill 'n Dale Farm. Situé à Paris, dans le Kentucky, agrandi récemment à 700 hectares avec l'installation des étalons dans une nouvelle antenne, Hill'n Dale entretient une vaste cour d'étalons avec 15 éléments, dont la star Curlin qui est proposé $ 175.000, mais aussi le bien connu Kitten's Joy à $ 60.000. Dans ce contexte, Flintshire, fils de Dansili et de la très classique Dance Routine (Prix de Royallieu, Gr.2, Prix de Royaumont, Gr.3, 2e Prix de Diane, Gr.1) est résolument orienté vers le programme de gazon de plus en plus à la mode aux Etats-Unis. Il n'en reste pas moins que son départ était assez mou avec sa 1e génération de 2 ans en 2020 et son prix de saillie était descendu de 20.000 à $ 10.000. Son propriétaire éleveur, Juddmonte Farms (le défunt Khaled Abdullah) s'est associé dans l'exploitation du cheval avec Hill 'n' Dale, le China Horse Club et SF Bloodstock, qui est d'ailleurs l'éleveur de Cheshire Academy.

 

 

 

Partie équine du grand magnat de la bourse George Soros, dirigé par l'irlandais Tom Ryan, SF Bloodstock est une société d'investissement massif qui agit dans les étalons (dont Lope de Vega, Almanzor et Hello Youmzain), le propriétariat et plus récemment l'élevage. Ils ont acheté le mère française Danza Cavallo à la fin de sa carrière de course, à 5 ans, pour $ 200.000 en novembre 2016 à Keeneland. Ils l'ont fait saillir par Flintshire sur place puis amenée en France pour le poulinage et la saillie suivante à Almanzor, qui n'a pas été concluante en 2018 car Cheshire est né tardivement, le 8 mai. SF Bloodtock a revendu Danza Cavallo en décembre 2019, cette fois pleine d'Almanzor, pour 300.000 € à David Redvers. VOIR LE PEDIGREE DE DANZA CAVALLO.

 


La victoire de Danza Cavallo avec Alexandre Roussel dans le Prix Madame Jean Couturié (Listed) - Photo APRH.

 

Elevée à Plounevez-du-Faoou dans le Finistère en Bretagne par Sylviane Jeffroy (SCEA des Prairies), cette fille de Sunday Break est issu d'une poulinière en or, Tropical Mark (Mark of Esteem), 2e du Prix Urban Sea (Listed) au Lion d'Angers puis mère de 10 vainqueurs ! Mais elle n'avait pas encore brillé en haute société avec Brownie (Sunday Break, champion en Scandinavie) et Trip to Rhodos (Rail Link, gagnant du St Leger Italien, Gr.3), quand Joël Boisnard a acheté Danza Cavallo yearling pour 16.000 € en octobre 2012 à Deauville. Il a obtenu une très belle réussite avec elle, notamment un succès de Listed dans le Prix Madame Jean Couturié à Vichy avant qu'il ne la vende aux Etats-Unis. De l'autre côté de l'Atlantique, elle n'a pas réussi à renouer avec le succès mais s'est classée 2e de Gr.1 chez Chad Brown.

Aujourd'hui âgé de 20 ans, Tropical Mark est toujours poulinière. Sa 3 ans Sundaze (Shalaa), une 2e ans Avila (Almanzor) est chez Simone Brogi. Elle a une femelle yearling par Wootton Bassett par qui elle avait été resaillie l'an dernier, avant son  départ en Irlande.

 


Pleine d'Almanzor, un an après avoir donné naissance à Cheshire Academy, Danza Cavallo est vendue 300.000 € à David Redvers en décembre 2019 à Deauville. photo APRH


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Olmedo, la déclaration de guerre est lancée après la Poule

Brillant vainqueur de la Poule d’Essai des Poulains ce dimanche 13 mai à ParisLongchamp au terme d’une magnifique lutte, Olmedo vise désormais le Jockey-Club dans 3 semaines. Ses adversaires sont d’ores et déjà prévenus. Mais avant l’autre classique, le poulain apporte un nouveau succès de prestige à son entourage à commencer par son éleveur Jean-Pierre Dubois. Et dire que son entraîneur Jean-Claude Rouget avait fait débuter le père Declaration Of War à Pornichet.