Henri François Devin et La Parence rendent un bel hommage familial à Madame Jean Couturié

22/07/2021 - Actualités
Gagnante de sa listed à Vichy, La Parence, élève et représentante d'Antonia et Henri Devin, entraînée par leur fils Henri-François, a rendu un vibrant hommage familial à Madame Jean Couturié. Elisabeth Couturié est en effet l'arrière-grand mère de l'entraîneur de la fille de Saonois, qui a remporté le prix dédié à la mémoire de cette figure emblématique des courses françaises, qui avait même reçu la visite de la Reine d'Angleterre à son haras !

 

 

Henri François Devin ne pouvait trouver meilleur hommage familial que celui rendu aujourd'hui à Vichy à son arrière-grand mère...(APRH)

 

Fils d'Antonia et Henri Devin, Henri François Devin connaît une belle réussite en 2021, et entame surtout une superbe semaine du galop à Vichy. L'entraîneur cantilien a déjà sellé 3 gagnants en 6 partants. Parmi ces succès, la victoire de La Parence dans le Prix Madame Jean Couturié a une saveur particulière et riche en émotions puisque ce prix rend hommage à l'arrière-grand mère de Henri François, Elisabeth Couturié, une grande dame des courses. Cette La Parence venait de remporter une classe 2 en bonne pouliche, après avoir été battue par la future gagnante du Malleret Babylone. Aujourd'hui, elle a littéralement pulvérisé l'opposition sous la selle de Clément Lecoeuvre. Il y avait elle et les autres ! 

 

 

La famille Couturié est l'une des plus emblématiques des courses, surtout dans l'Ouest. Aujourd'hui, l'élevage de la famille Devin est au Mesnil, juste à côté de Maulepaire. Il y a des décennies, ces 2 entités n'en formaient qu'une en un grand haras, qui avait été l'un des premiers en France à s'ouvrir à une clientèle extérieure et étrangère, en plus de l'élevage familial. Ainsi, Jean et Elisabeth Couturié, arrière grand-parents de Henri-François et grand-parents de Henri Devin, ont élevé sur leurs terres sarthoises un immense crack nommé Right Royal. Auteur du triplé Poule d'Essai, Lupin et Jockey Club à 3 ans après avoir été le meilleur 2 ans français, il avait aussi battu les anglais dans les King Georges et terminé 2e de l'Arc. Ce cheval devenu symbole dans toute l'Europe était tellement fameux que la Reine Elisabeth II d'Angleterre lui avait rendu visite en 1967 lors de ses vacances sur notre sol, alors qu'elle avait confié une de ses juments pour la saillie du champion aux époux Couturié ! 

 

La visite de La Reine d'Angleterre en 1967 au Mesnil...(©wikipedia)

 

Bien des années plus tard, Antonia et Henri Devin poursuivent cette belle histoire avec un élevage reconnu aux résultats constants à haut niveau, que ce soit en plat ou en obstacle, et une activité d'étalonnage toujours florissante avec Doctor Dino et le jeune Telecaster. La Parence, nommée en l'honneur d'un cours d'eau sarthois, appartient à une des plus belles familles de plat du Mesnil. Sa mère La Vive Parence n'est autre qu'une soeur de la championne Terre à Terre, gagnante de la Dubai Duty Free et du Prix de l'Opera au début des années 2000, sous la casaque maison et l'entraînement d'Eric Libaud. Une autre soeur de Terre à Terre avait permis à Henri François Devin de gagner son 1er Gr.1 en produisant Nonza.  La Parence ajoute un nouveau black-type à cette superbe famille. Son frère par Doctor Dino, Fort Medoc, a lui été acheté 32 000 € par le regretté Chris Richner à l'automne dernier à ARQANA. La Vive Parence a été saillie cette année par le jeune étalon du Mesnil Telecaster. 

 

Henri et Antonia Devin avec leur fils Henri François lors de l'une de leurs nombreuses victoires communes ! (APRH)

 

La réussite de la famille Devin avec leurs étalons s'appuie en effet sur le soutien apporté par la jumenterie maison, qui est nombreuse et qualiteuse. Ainsi, La Parence est une fille de Saônois, qui avait débuté sa carrière au Mesnil avant de partir dans le Centre-Est au Haras des Chataigniers. Henri et Antonia Devin lui avait donc à l'époque envoyé une soeur d'une double gagnante de Gr.1...en général cela fonctionne mieux pour faire de bons chevaux ! Le clin d'oeil vichyssois est amusant, car comme tout le monde s'en souvient, le crack inattendu du boulanger Pascal Treyve était entraîné non loin de là par Jean Pierre Gauvin. Saonois n'a jamais beaucoup sailli, mais comptait déjà un gagnant de Gr.1 en obstacle nommé Beau Saonois, et lui aussi élevé par la famille Devin ! La Parence se propulse ainsi comme son meilleur produit en plat, alors qu'elle n'est issue d'une génération qui ne compte que 9 produits déclarés... pas si mal ! 

 

Saonois lors de ses années d'étalon au Mesnil (© Studio Delaroque)

 

L'histoire de ce Prix Madame Jean Couturié 2021 est donc entièrement dédiée à la cause des Devin, et c'est sûrement plein d'émotions que Henri François, qui poursuit avec réussite l'oeuvre familiale, a soulevé le trophée en l'honneur de son arrière-grand mère. Tout éleveur vous dira que le succès dans ce métier est une affaire de grande souche... Ce n'est pas la famille Devin et La Parence qui vous diront le contraire ! 

 

La Parence (ici à Compiègne pour son avant dernière sortie) à de l'avenir, et déjà une belle histoire ! (APRH)

Prix Madame Jean Couturie (Listed Race) (3yo Fillies) (Turf) - Vichy (FR)
2000m
Place Cheval Proprietaire Entraineur Jockey Eleveurs
1 La Parence (FR)
Par Saonois (FR) x La Vive Parence (FR) (Kaldounevees)
Mme Henri Devin (La Parence) H-F Devin Clement Lecoeuvre Mme H Devin
2 Keyflower (FR)
Par Kheleyf (USA) x Heather Flower (IRE) (Lope De Vega)
Ecurie Pandora Racing (Keyflower) M Delcher Sanchez Eddy Hardouin -
3 Dima (FR)
Par Falco (USA) x Belobaka (FR) (Sinndar)
LMGW Bloodstock (Dima) Mario Hofer Mme Stefanie Koyuncu -
4 Amboseli
Par Kingman x Alla Speranza (Sir Percy)
- A Fabre Mickael Barzalona -
5 Amazonie
Par Toronado (IRE) x Amarysia (FR) (Medicean)
- J-C Rouget Ioritz Mendizabal -

Voir aussi...

Audrey Groualle gagne le Trophée du Personnel administratif chez Henri-François Devin

Secrétaire au sein de l'écurie d'Henri-François Devin, mais aussi officiant chez un maréchal-ferrant de Chantilly, Audrey Groualle décroche la victoire dans le Trophée du Personnel administratif. Elle fait mieux que son mari Pierre Groualle, 1e garçon de l'écurie de l'Aga Khan à Gouvieux, qui avait terminé placé de la 1e édition de cette compétition en France, en 2017. Très émue, elle apprend la grande nouvelle de la bouche même de son patron, dans le cadre d'une caméra cachée !