Foofighters et l'Anjou à l'honneur dans le Steeple-Chase National des Anglo-Arabes

11/11/2020 - Anglo Actualités générales
Dans une forme étincelante depuis le mois d'octobre avec déjà une deuxième place et deux victoires ensemble, Emmanuel de Waresquiel et Donatien Sourdeau de Beauregard en ont remporté une troisième ce mercredi 11 novembre, grâce à Foofighters, impressionnant vainqueur du Steeple-Chase National des Anglo-Arabes de Compiègne, et qui apporte une première victoire à l'Anjou dans cette épreuve depuis 2005.

Foofighters et Johnny Charron, souverains dans le Steeple-Chase National des Anglo-Arabes (© APRH)

 

Dans le jargon, on aurait coutume de dire qu'ils sont "fit and well". En effet, l'éleveur-propriétaire, mais également grand historien-écrivain français, Emmanuel de Waresquiel, et l'entraîneur fougeréen, Donatien Sourdeau de Beauregard, sont dans une fome absolument étincelante cet automne, comptant ensemble deux victoires et une autre deuxième place sur les trois dernières sorties de leurs représentants Anglo-Arabes. Des statistiques pour le moins flatteuses, qu'est venu parfaire encore un peu plus Foofighters ce mercredi 11 novembre, lui qui a réalisé une véritable démonstration pour s'adjuger le Steeple-Chase National des Anglo-Arabes, épreuve très convoitée de l'Anglo-Arabie française et disputée pour la première fois sur les gros obstacles du Putois, à Compiègne.

Volontairement placé à l'arrière-garde par son partenaire, Johnny Charron, en début de parcours, avec Aragorn d'Alalia (Iris de la Brunie) dans sa ligne de mire, Foofighters a commencé à faire mouvement en face pour aborder le tournant final sur la même ligne que l'un des animateurs de la première heure, San Petrone Corso (Olzarte de Collongues). Entré en tête dans la dernière ligne droite, Foofighters n'a ensuite laissé aucune chance à ses rivaux sur le plat, Johnny Charron n'ayant eu qu'à ouvrir les doigts et tenir ses rênes pour que son partenaire n'accélère de lui-même et s'en aille seul pour rallier le poteau en tête. Double tenant du titre, Aragorn d'Alalia ne peut faire mieux que deuxième cette année, mais se comporte néanmoins de très plaisante façon pour sa rentrée, n'ayant plus été vu en piste depuis son succès de l'an dernier dans ce Steeple-Chase National des Anglo-Arabes. En léger retrait, Fénomène d'Oc (Kap Rock) est également créditer d'un bon effort final pour s'octroyer la troisième place. 

 

Revivez le sacre de Foofighters dans le Steeple-Chase National des Anglo-Arabes

 

Né et élevé en Anjou par Emmanuel de Waresquiel sur son domaine de Poligny, au sud-est de Laval, en Mayenne, Foofighters est le sixième produit d'Invention de Brejoux, une fille d'Albert du Berlais n'ayant jamais couru, mais qui, une fois entrée poulinière au haras, est devenue la mère de trois autres produits s'étant eux aussi imposés sous la férule de l'ancien assistant de Guillaume MacaireDonatien Sourdeau de Beauregard. Parmi eux, Rock'nroll de Poligny, vainqueur à deux reprises au cours de sa carrière, et notamment du Prix Xavier de Chevigny, à Auteuil, face aux AQPS et sous la selle de l'ancien jockey aujourd'hui entraîneur, Sébastien Zuliani. Fils de Satri et cinquième produit d'Invention de Brejoux, Exfan des Sixties est parvenu lui aussi à se démarquer sur les champs de courses, remportant à 4 ans l'important Prix de Bonnefoy sur le steeple toulousain, avec l'aide de Jonathan Plouganou. Une épreuve également remportée il y a de cela trois semaines par son petit frère, Guns'nroses, un fils d'High Rock ayant fait bonne figure auparavant dans le Prix Samaritain (deuxième) pour ses débuts en steeple, derrière l'estimé Gusty Pontadour.

 

Emmanuel de Waresquiel et Donatien Sourdeau de Beauregard, réunis autour de Rock'nroll de Poligny et Sébastien Zuliani, à l'issue du Prix Xavier de Chevigny, à Auteuil, en 2011 (© APRH)

 

Anglo-Arabe à 12.5% de 5 ans à la qualité de saut prodigieuse, Foofighters s'impose donc pour la cinquième fois de sa carrière, en seulement treize sorties publiques. Ce fils de l'ancien représentant de Khalid AbdullahApsis, un "pur" lauréat des Prix Thomas Bryon (Gr.3) et Chemin de Fer du Nord (Gr.3) très peu connu dans l'Anglo-Arabie, a remporté ses trois premières courses sous la casaque de feu Gautier de la Selle, figure incontournable des courses du Grand Ouest, et parmi les plus fidèles propriétaires de Donatien Sourdeau de Beauregard, malheureusement décédé à l'automne dernier. Associé avec Emmanuel de Waresquiel dans la propriété de Foofgihters, l'ancien Président de la Société des Courses d'Angers-Éventard a vécu de grands moments avec ce dernier, grâce à la victoire de leur représentant dans le Prix Soumoulou, à Pau, l'un des temps forts de l'hiver pour les Anglo-Arabes d'obstacles. Comme un hommage à ce dernier, Foofighters s'est ensuite imposé à deux reprises sur le steeple toulousain, notamment dans le Prix Bonnefoy, à l'automne 2019, devant le talentueux Flint du Pécos, lauréat cet hiver à Pau du Grand Steeple-Chase des 5 ans Anglo-Arabes.

 

Les grands vainqueurs du jour: Foofighters, Johnny Charron et Jean-Michel Peccot, finaliste cette année des Trophées du Personnel, dans la catégorie "Dévouement pour les courses" (© APRH)

 

Le représentant d'Emmanuel de Waresquiel et de Donatien Sourdeau de Beauregard offre donc un premier succès dans ce Steeple-Chase National des Anglo-Arabes à son entourage ainsi qu'à l'Anjou, autre grande terre d'élevage et d'entraînement de chevaux de course, dans une épreuve jusque-là chasse gardée des professionnels du Sud-Ouest depuis une bonne quinzaine d'années maintenant. Une région dans laquelle on pourrait revoir ce fils d'Apsis, en compétition cet hiver, à l'occasion du meeting de Pau, pour peut être y sortir un nouveau "single", en hommage au groupe de rock américain auquel son nom fait référence.


Voir aussi...

La grande Journée des Ministères de Tarbes à suivre en Facebook Live le 25/10

Un dimanche de grand sport s'annonce ce week end, avec l'incontournable journée des Ministères de Tarbes, composée de sept courses de haut-vol, réunissant chacune les meilleurs éléments mâles et femelles de l'Anglo-Arabie française actuelle, et notamment la reine Genmoss, en passe d'un historique 14ème succès d'affilée. Un événement à ne surtout pas manquer, et à vivre en direct sur Facebook tout au long de la journée !