Valse de Rose, la plus belle danse de Caroline Gadomski-Brouqueyre

13/12/2020 - Anglo Actualités générales
Après avoir ouvert son palmarès en steeple, à Pontchâteau, début novembre, face aux AQPS, Valse de Rose a remis le couvert ce dimanche à Pau, dans le Prix de Buros, face aux seuls Anglo-Arabes de 4 & 5 ans, que la reprséntante de Daniela Mele a remporté de la tête et des épaules, à la plus grande joie de son éleveuse, Caroline Gadomski, l'épouse de Jean Brouqueyre, le Directeur de la Société d'Encouragement des Pyrénées-Atlantiques.

Valse de Rose et Kévin Nabet, vainqueurs du Prix de Buros 2020 (© Robert Polin)

 

Nos parents et nos grands-parents se sont certainement déjà trémoussés dessus au moins une fois dans leur vie. Ou, à défaut de l'avoir dansé, résultant d'un cruel manque de souplesse au niveau du bassin et d'une piètre coordination au niveau des pieds de la part du ou de la partenaire -parfois les deux !-, il est fort probable qu'ils aient  tous déjà entendu et siffloté cet air, ne serait-ce qu'à une seule reprise au cours de leur existence. Il faut dire que la "Valse des Roses" d'Olivier Métra, créée dans la seconde moitié du XIXème siècle n'a pas pris une ride depuis presque 160 ans maintenant, elle qui a été jouée à maintes reprises dans bien des guinguettes de l'Hexagone, au Nord comme au Sud, mais aussi d'Est en Ouest.

 

Pour ceux qui ne connaîtraient pas la "Valse des Roses" d'Olivier Métra, séance de rattrapage juste ici

 

Une oeuvre aussi exquise qu'intemporelle, sur laquelle Jean Brouqueyre, Directeur de la Société d'Encouragement des Pyrénées-Atlantiques, et son épouse, Caroline Gadomski-Brouqueyre, se seraient bien risqués à esquisser quelques pas en temps normal, sans coronavirus et avec la foule des grands jours dans les travées de l'hippodrome du Pont-Long, pour célébrer le retour vainqueur de l'une des protégés de l'élevage de cette dernière... Valse de Rose ! En effet, cette pensionnaire de Daniela Mele s'est imposée à la manière des forts, ce dimanche 13 décembre, à l'occasion du Prix de Buros, l'un des temps forts du meeting d'hiver palois pour les Anglo-Arabes de 4 & 5 ans, et principal tremplin en vue de la "belle", le Grand Steeple-Chase des 5 ans Anglo-Arabes, qui aura lieu le vendredi 08 janvier prochain.

 

 

Rapidement propulsée aux avant-postes, la partenaire de Kévin Nabet a imprimé son rythme d'un bout à l'autre du parcours, se montrant globalement appliquée dans ses sauts, si l'on excepte sa faute à la douve, dans le dernier tournant, avant de reprendre un départ sitôt l'ultime haie franchie pour finalement rallier le poteau seule en tête. Quatre longueurs et demie plus loin, et auteur d'une petite faute à la dernière haie, Allan Poe (Nicaron) court une nouvelle fois très bien, et parvient à s'octroyer le premier accessit de cette épreuve, aux dépens de Guns'nroses (High Rock), toujours vu aux avant-postes lui aussi, et qui vient compléter le podium de ce Prix de Buros.

 

 

La représentante de Gilbert Lenzi offre donc un nouveau succès cet automne à son père, Fairplay du Pécos, "Ministre"des 12.5% en 2009, vainqueur du Grand National à 12.5% en 2010 puis du Grand Prix des Anglo-Arabes à Longchamp en 2011, et déjà mis à l'honneur il y a deux semaines avec un autre de ses produits, Caline de Cajus, lauréate en plat, à Agen. Côté maternel, Valse de Rose puise ses origines dans l'une des meilleures souches de l'Anglo-Arabie française, celle de la famille de Chaisemartin, étant le premier produit d'une certaine Valse d'Estivaux, qui s'était déjà fait remarquer à l'âge de 2 ans, en 2011, lors du Concours Élite de Tarbes, se classant alors deuxième de la section des pouliches avec 25% de sang arabe. En plus d'être belle, cette fille de Fetiche d'Estivaux, autre pur produit de l'élevage de la famille de Chaisemartin, savait également "bouger les crayons" en piste, remportant notamment le Critérium des Pouliches à 12.5% de Mont-de-Marsan, à 3 ans, ainsi que la Coupe des Anglo-Arabes de Pompadour, à 4 ans, en plus de nombreux autres accessits, acquis pour la plupart dans des épreuves du "circuit classique" des Anglo-Arabes. Un circuit classique, dont l'un des principaux temps forts, le Grand Prix des Anglo-Arabes, a été remporté à deux reprises par une autre championne de la GFA Estivaux en l'espèce de Noces d'Or A Estivaux, la grand-mère de Valse de Rose, lauréate de cette prestigieuse épreuve en 2006 et 2007 sous la selle du toujours ingambe Jean-Bernard Eyquem

 

Fairplay du Pécos, le père de Valse de Rose

 

Une deuxième victoire d'affilée qui met donc à l'honneur le jeune élevage de Caroline Gadomski-Brouqueyre, responsable communication d'un grand groupe de matériaux de construction béarnais dans la vie de tous les jours - Groupe Daniel - mais également grande passionnée de courses hippiques qui a déja goûté aux joies du succès par le truchement du puissant -et bien nommé !- Big Fat Boy, vainqueur dès sa deuxième sortie en haies du convoité Prix d'Echarbot à Angers, sous la férule de Donatien Sourdeau de Beauregard, l'entraîneur de Fougeré, en Anjou, pour qui ce fils de Doctor Dino a également décroché quatre autres accessits en obstacle. Plus récemment, Caroline Gadomski s'est également illustrée dans le monde de l'Anglo-Arabe grâce à la valeureuse Galipe du Gart, élevée en association avec l'Écurie du Gave, qui vient de bien se comporter à deux reprises en plat dernièrement, terminant bonne deuxième de la reine Genmoss dans le Prix Jean Laborde, à Tarbes, puis à la quatrième place du Grand National à 12.5% de Toulouse, après avoir brillé à 4 ans, en 2019, dans le Prix Jean-Louis Fourcade, déjà sur l'hippodrome de Laloubère, à Tarbes.

 

Caroline Gadomski-Brouqueyre, une éleveuse heureuse (@ Linkedin Caroline Gadomski)

 

Parmi les fers de lance de l'entraîneur manchoise, Daniela Mele, durant ce meeting de Pau 2020-2021, Valse de Rose avait déjà dévoilé un certain potentiel à l'occasion de ses débuts, terminant bonne quatrième de la Coupe des Anglo-Arabes - Grande Course de Haies des 3 ans, ici-même, sur l'hippodrome du Pont-Long. C'est d'ailleurs sur ce même champ de courses du Béarn que la représentante de Gilbert Lenzi a ensuite terminé deuxième du Prix Emile Lestorte, puis cinquième du Prix du Tursan, avant d'effectuer une rentrée très intéressante début septembre, à Auteuil, dans l'important Prix Pierre et Bernard Cyprès, face aux AQPS. Si ses débuts sur les gros obstacles n'ont pas eu le résultat escompté, Valse de Rose tombant dans le Prix Samaritain, à Toulouse, alors qu'elle tentait de faire la liaison entre le fuyard et futur lauréat Gusty Pontadour, cette dernière a pleinement rectifié le tir dès sa sortie suivante, s'imposant avec autorité sur le tracé très particulier de Pontchâteau, au tout début du mois de novembre.

 

Photo souvenir pour Valse de Rose, entourée de Daniela Mele, Kévin Nabet et Jean Brouqueyre, le mari de Caroline Gadomski, présent ce dimanche en qualité de Directeur de l'Hippodrome de Pau (© Facebook Hippodrome de Pau)

 

Très à son aise sur les grandes lignes du Pont-Long, qui plus est sur un terrain détrempé, Valse de Rose succède donc au palmarès de cette épreuve à l'excellent Flint du Pécos, un pensionnaire de Didier Guillemin et Francis Montauban qui avait ensuite remporté le Grand Steeple-Chase des 5 ans Anglo-Arabes, au tout début du mois de janvier 2020. Épreuve à laquelle pourrait prendre part la représentante de Gilbert Lenzi le 08 janvier prochain, et ainsi, pourquoi pas, offrir une nouvelle danse de la victoire à son éleveuse, Caroline Gadomski.

 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Anglo Actualités générales

Chamako, un "paseo" réussi sur les gros obstacles de Pau

Affublé du même nom que deux grands matadors espagnols du XXème siècle, Chamako n'a pas manqué ses débuts sur les gros obstacles du Pont-Long, s'imposant au courage dans le Prix Roger de Vazelhes, hier, à Pau, associé à James Reveley. Ce fils du grand Martaline, entraîné par l'éclectique Thomas Fourcy, reste donc invaincu en trois sorties en obstacle et voit s'ouvrir à lui les portes d'un futur très prometteur, sachant qu'il est toujours entier...

Anglo Actualités générales

Fira, première sur les haies, comme Pierre Pilarski chez les Anglo-Arabes d'obstacle

Lauréate dernièrement à Tarbes du Grand Prix des Pouliches à 12.5%, la belle Fira n'a pas manqué ses débuts en haies, triomphant de la tête et des épaules dans le Prix Soumoulou, première épreuve du meeting de Pau 2020-2021, et préparatoire à la Coupe des Anglo-Arabes. La pensionnaire de Didier Guillemin permet ainsi à son propriétaire, Pierre Pilarski de s'illustrer pour la première fois en obstacle chez les Anglo-Arabes.

Actualités

Uniketat et Hector de Lageneste, des "p'tits jeunes" à l'assaut du Grand Cross de Pau

Le jeune Uniketat est parvenu à aligner un quatrième succès d'affilée en cross, faisant sien le Prix Hubert de Navailles, première préparatoire au Grand Cross de Pau. Ce pur produit du Béarn, élevé en association par Jean Contou-Carrère et Yves Broca, met ainsi à l'honneur la casaque aux couleurs du Pays Basque de Véronique Berquand, convertie aux charmes des courses par Hector de Lageneste, l'entraineur d'Uniketat.