Rêves de cracks... au Haras de la Courlais

24/05/2020 - Focus Elevage
Madame à l’élevage, Monsieur au débourrage pré-entraînement. Une chose est sûre : les tâches sont bien réparties au Haras de la Courlais d’Ophélie et Jérôme Delaunay, qui vous ouvrent aujourd’hui les portes de leur structure afin de vous présenter les nouveaux produits nés cette année, issus pour la moitié des étalons « maison » : Non Rien de Rien, Secret Singer et Alianthus. 

Ophélie Delaunay, avec les nouveau-nés du Haras de la Courlais

 

Que de chemin parcouru depuis dix ans maintenant pour Ophélie et Jérôme Delaunay, les jeunes époux à la tête du Haras de la Courlais et d’une structure de débourrage pré-entraînement, créés de toutes pièces sur les fondations d’une ancienne ferme située dans le Maine-et-Loire, à Saint-Clément-de-la-Place très précisément. Travailleurs, le jeune couple connait une belle réussite actuellement grâce aux succès de certains chevaux nés, élevés et/ou débourrés pré-entraînés par leurs soins. Pas plus tard que la semaine dernière d’ailleurs, où les trois premiers du Prix Colonel Bidault, une course de haies pour chevaux de 3 ans disputée sur l’hippodrome de Vichy remportée par Gold Tweet (On Est Bien), ont chacun effectué leur apprentissage chez Jérôme Delaunay. Avant eux, d’autres jeunes chevaux ont pu bénéficier de l’expérience et du savoir-faire de cet ancien disciple de Philippe Peltier, un autre dresseur de génie sur les obstacles, tel Gars En Noir, dont le potentiel dévoilé lors de sa victoire dans le Prix Ventriloque en mars dernier à Auteuil n’a pas laissé indifférent un certain Willie Mullins chez qui il va poursuivre sa carrière dorénavant. Ou encore Son Of Camas, pur produit de l’élevage maison géré par Ophélie Delaunay, exporté en Angleterre, chez Nicky Henderson pour qui il compte aujourd’hui deux victoires et une troisième place de Gr.1 paré de la célèbre casaque rouge et rose de la Sullivan Bloodstock Limited, la même que celle portée par les bons Real Steel, Cut The Mustard, Stormy Ireland, Duc des Genièvres et autres Laurina.

 

Jérôme Delaunay, chargé du débourrage pré-entraînement et également entraîneur d'un petit effectif

 

La saison de poulinages venant tout juste de se terminer, Ophélie et Jérôme Delaunay sont fiers de vous présenter leur nouveau cru de cette année, dont certains sont des filles ou fils des étalons stationnés chez eux, à savoir Non Rien de Rien, le cousin de Nickname et No Risk At All ; Alianthus, miler de grande classe en Allemagne ; et Secret Singer, deuxième de Gr.1 et père d’un certain Epi Sacré, gagnant du Prix Alain et Gilles de Goulaine (L.) et deuxième du Prix Maurice Gillois (Gr.1) à Auteuil . À noter qu’il vous sera possible de découvrir ces nouveau-nés ainsi que d’autres des élevages alentours en chair et en os à l’occasion de l’Anjou Foal Show*, organisé ici-même, au Haras de la Courlais, le 25 août prochain.
 
 
 
Débutons avec une fille de Secret Singer, le premier produit de Dance de Baune dont la lignée maternelle est apparentée à celle des bons Ut de Sivola, lauréat de Gr.3 et deuxième de Gr.1 à Punchestown ; My Will, multiple vainqueur de Groupes Outre-Manche et troisième de Mon Môme dans le Grand National de Liverpool ; sans oublier Unioniste, gagnant du Prix Djarvis à Auteuil et d’un Gr.3 à Cheltenham.
 
 
 
On poursuit avec un autre Non Rien de Rien, un poulain par Tazabelle du Lion dont la mère Azabelle du Lion avait notamment remporté par deux fois le Grand Cross de Corlay, avant de donner d’autres produits eux aussi lauréats sur les plus beaux parcours de cross de l’Ouest – Pazabelle, Qazabelle et Razabelle du Lion.
 
 
 
On enchaîne avec le premier produit de Vazabelle du Lion, une femelle par Alianthus. Cette lauréate du Grand Cross de Fontainebleau, sous la selle d’Alain de Chitray et l’entraînement de Jérôme Delaunay, est une fille d’Azabelle du Lion et donc sœur de multiples gagnants en cross.
 
 
 
 
Plâce à la belle Vesnora, la mère de Vesroli, invaincu lors de ses quatre premières sorties pour l’entraînement d’Arnaud Chaillé-Chaillé, qui a mis au monde un joli mâle par Feel Like Dancing, un fils du chef de race Galileo gagnant de Gr.3 à Newmarket qui a longtemps officié au Haras du Lion.
 
 
 
On termine avec ce fils de Balko et Kiss A Day, la sœur de l’excellent Capivari, lauréat notamment du Prix Renaud du Vivier – Grande Course de Haies des 4 ans (Gr.1) et du Prix Alain et Gilles de Goulaine (L.) sur la Butte Mortemart.
 

LE RESTE DES PHOTOS DU HARAS DE LA COURLAIS PAR ICI

 
*Cette nouvelle manifestation, imaginée par Thierry Desgranges (Élevage de la Haute-Razinière) et soumise à ses collègues et amis, David Lumet (Écuries de la Ridaudière) et donc Ophélie et Jérôme Delaunay, a pour but de rassembler en un seul lieu un ensemble de foals de la région à vocation obstacle, et de les proposer dans le cadre d’un marché à l’amiable, et ce la veille du Show Lumet, une période où les acheteurs français, anglais et irlandais battent le pavé à la recherche des futures pépites de l’obstacle. Amis éleveurs, n’hésitez plus, les inscriptions sont ouvertes !

 


Voir aussi...